Itinéraires à Naples pour un week-end de 2, 3, 4 jours

Circuits détaillés pour visiter Naples et sa région en 2, 3 ou 4 jours à pied ou en transport en commun.

 

> Itinéraires pour un week-end à Naples : Que faire en 2, 3, 4 jours.

> Itinéraires pour un week-end à Naples : Que faire en 2, 3, 4 jours.

 

 

Vous avez décider de passer un week-end à Naples et vous vous demandez quoi visiter et quoi faire. Voici une proposition d’itinéraires et d’activités.

 

Autour de Naples, à moins de 50 km vous pourrez visiter d’autres lieux et merveilles :

  • Le Vésuve, le volcan ayant enseveli les villes romaines de Pompéi et Herculanum.
  • Une ou plusieurs des 3 îles  du golfe de Naples : Procida, Ischia et Capri.
  • Sorrente et la côte Amalfitaine jusqu’à Salerno,

 

Ces itinéraires ont été imaginés :

  • Pour celles et ceux découvrant Naples pour la 1ere fois avec des nombreux lieux hors des sentiers battus,
  • Les trajets correspondent à près d’une 10-aine de km par jour à pieds,
  • Les itinéraires comprennent des musées et monuments, des marchés, des panoramas, des parcs, des bouts de mers et des églises…
  • Nous éviterons autant que possible les lieux touristiques sans intérêt.

 

Cliquer sur cette icône ci dessous pour avoir le nom, la durée et les distances entre les étapes.

 

 

 

 

Jour 1 à Naples : A travers la Vieille Ville (Centro Storico)

 

Dans les entrailles de Naples, de son sommet à ses profondeurs, des plus anciennes traces de sa fondation aux dernières oeuvres d’art contemporain de son musée génial : Le MADRE. Vous allez être surprisEs !

 

 

 

Castel Sant’Elmo.
La forteresse stratégique de Naples et la plus belle vue sur la ville en direction du Vieux Naples et du Vésuve d’un côté et des quartiers à l’ouest : Chiaia et Mergellina. Prenez le métro jusqu’au Vomero (Station Vanvitelli), vous n’aurez plus qu’à descendre la colline une fois visiter le chateau. Et si vous ne voulez pas visiter Sant’Elmo, vous pouvez profiter de la vue depuis le belvedere en dessous.

 Spaccanapoli.
Au pied de l’église S. Maria Ognibene ai Siette dolori, la vue porte sur les 2 km de la rue fendant Naples : Scappanapoli. Une vue exceptionnelle sur une rue exceptionnelle. En redescendant, bifurquez à droite pour découvrir les Quartiers Espagnols. En bas de la colline, vous trouverez l’ambiance populaire du marché de la Pignasecca : Fruits et légumes et des vêtements et babioles fabriqués en Asie.

Eglise de Gesù Nuovo.
L’une des églises les plus remarquables de Naples, depuis la façade en pointe de diamant à son intérieur baroque gigantesque. 

 

Vous êtes dans le centre historique, n’hésitez pas à partir à l’exploration de ses ruelles. C’est l’une des plus belles vieilles villes d’Europe. Vous y trouverez d’innombrables lieux où manger pas cher et pas que des pizzas (mais surtout des pizzas quand même 🙂 )

 

Monastère Santa Chiara.
Voici le plus grande église gothique de Naples et l’un des plus grand cloitre plantés d’arbres avec des majolique (faiences) très colorées et un brin kitsch. Après chacun a sa définition du kitsch.

Piazza San Domenico Maggiore.
L’une des plus grandes places du centre historique, ancienne frontière orientale de la ville grecque. Au centre un obélisque construit après la plus grande tragédie de Naples : Une épidémie de peste en 1656 et 250 000 morts. Les lustres insolites vous attentent dans l’église San Domenico Maggiore. La sculpture la plus géniale se trouve dans la chapelle Sanvero à quelques minutes de la place. L’entrée est un peu chère. On accusa l’auteur d’user de magie pour représenter avec autant de finesse la dépouille de Jésus recouvert d’un voile. La magie a un prix, à ne pas rater si vous aimez la pierre sculptée et l’ésotérisme.

Naples souterrain.
Avant d’arriver dans les galeries souterraines de Naples, vous passerez par la rue des crèches de Naples. Autour de la superbe église de San gregorio Armeno et de son cloître, des marchands de figurines en terracotta. Drôle et sublime. Sous terre, une autre Naples reste à découvrir : Tantôt carrière, citerne, décharges ou abris pendant la 2e guerre. 

Duomo, la cathédrale de Naples.
Un autre lieu magique où San Gennero, le Saint Patron de la ville vaut son sang se liquéfier (ou non) lorsqu’il ne calme pas les ardeurs du Vésuve. La dernière église de l’itinéraire.

MADRE.
Voici l’un des meilleurs musées de Naples à la fois pour ses collections que pour leur présentation. Incontournable que l’on soit fan d’art contemporain ou pas. 

 Piazza Bellini.
En passant par la Piazza Dante, une des places monumentales et incontournables de Naples particulièrement agréable pour regarder passer les habitants à la terrasse d’un café. La piazza Bellini, plus petite et charmante est le rendez-vous parfait pour boire un verre et commencer la soirée.

 

Longueur du trajet : 6 km.

 

 

 

Jour 2 à Naples : Visite des beaux quartiers (Chiaia, Mergellina et Posillipo)

 

Après les ruelles étroites et populaires, voici une journée en territoire plus ouvert dans les beaux quartiers de Naples. Un bus vous emmènera à l’ouest de la ville dans un des plus jolis coins tranquille et sauvage.

 

 

 

Piazza Dante. 
On descend de la Piazza Dante le long de la Via Toledo, rue monumentale en partie piétonne bordée de palais, de musées et de banque, parfois les 3 en un (Palazzo Zevallos). Vous aurez à votre droite les Quartiers Espagnols : Faites y un tour pour découvrir un peu de l’âme de Naples.

Castel Nuovo.
L’un des chateaux les plus impressionnant de Naples. Une masse compacte et sombre dans ce qui est le quartier de San Ferdinando / San Lucia : Le coeur aristocratique de Naples.

Galerie Umberto I.
Une somptueuse galerie marchande de la fin du 19e où s’arrêter de boire un café sous la charpente métallique + verre. Les enfants du quartier viennent aussi y jouer au foot sur le sol en marbre. En face vous trouverez l’Opéra San Carlo à visiter lors d’une représentation ou en dehors.

Piazza del Plebiscito.
Voilà le centre aristocratique de Naples et la plus romaine des places. Voulue comme un hommage à Napoléon I, elle prendra des airs de place Saint Pierre à Rome. Le Palais Royal trône en face d’une église ressemblant… au Panthéon. Vous emprunterez la Via Pallonetto S. Lucia haute en couleurs et en pente vers la mer.

Castel dell’Ovo.
Voici le chateau le plus romantique de Naples. Plusieurs légendes et une silhouette inoubliable débordant de la baie. Des expos gratuites y sont régulièrement organisées. La balade en front de mer est douce avec quelques lieux (parfois un peu bling bling) où s’arrêter manger ou boire un verre.

Parc de la Villa Comunale.
Le plus grand parc du centre de Naples avec des beaux arbres et de grandes pelouses. Parcourez le font de mer jusqu’à la gare en passant par le port de plaisance. Cherchez l’arrêt du bus 140 et gagnez l’ouest de Naples. Consultez les horaires retour pour éviter d’avoir à attendre trop longtemps.

Parc Virgiliano.
30 minutes plus tard d’un trajet avec vue sur la mer, vous voilà au parc Virgiliano. Un véritable havre de paix et une vue exceptionnelle sur le golfe de Naples.

Parc archéologique Pausilypon.
A quelques minutes, un autre superbe parc et des ruines à découvrir (ouvert la matinée sur rendez-vous 🙁 ). L’après midi pendant la belle saison, descendez jusqu’au parc marin Area Gaiola.

Panorama de Naples.
Retour en bus 140 puis montée à pieds ou en funiculaire jusqu’a Via Minucio Felice, 3 : Un des plus beaux panoramas sur Naples avec le Vésuve au dessus de Castel dell’Ovo.

Soirée dans le quartier de Chiaia.
Avec l’une des plus fortes densités de bars et de restaurants de Naples et un bon endroit où finir votre journée un verre à la main.

 

 

Longueur du trajet : 25 km (dont une 20-aine en bus).

 

 

 

Jour 3 à Naples : Hors des sentiers battus à la Sanita/Materdei

 

Le nord de Naples (Sanita/Matterdei) est un quartier surprenant et peu visité. Entre culte des morts et street art, des jardins parmi les plus beaux de la ville et des constructions impressionnantes.

 

 

 

Jardin botanique de Naples.
Voici le plus beau jardin de Naples et le plus surprenant et il est en plus gratuit ! Agrumes, plantes tropicales, mangrove, fougères arborescentes et même des fossiles de plantes dans son musée. Superbe !

Palazzo dello Spagnolo.
Naples compte de nombreux palais mais ceux construit par San Felice sont exceptionnels pour leurs escaliers théâtraux. Deux se trouvent dans la même rue à 50 m d’intervalle dans le quartier de la Sanita : Palazzo dello Spagnolo et Palazzo San Felice.

Parc et musée de Capodimonte.
Avant de gagner les hauteurs de Capodimonte, vous pourrez visiter les catacombes de San Gaudioso avec ses fresques insolites. Le parc de Capodimonte est assez gigantesque tout comme son musée. 

Catacombes de San Gennero.
Voici les catacombes les plus célèbres et les impressionnantes de Naples (les plus grande d’Italie du sud). Les deux patrons de la ville : Agrippino et San Gennero furent enterrés donnant lieu à un pèlerinage important. Redescendez en bus jusqu’à S.Teresa Degli Scalzi si vous fatiguez (bus C63, 168, R4).

Cimetière des Fontanelles.
Voici l’un des lieux les plus mystiques et morbides de Naples. Une carrière gigantesque où furent transférée les morts de la peste de 1656. Les cranes devinrent des objets de vénération jusqu’à que l’église intervienne et fasse fermer le lieu aux visites dans les années 1960. Le lieu vient de réouvrir depuis quelques années.

 Musée Archéologique de Naples.
Dernière étape, le musée d’art antique de Naples avec les trésors archéologiques de Naples, Pompéi et Herculanum. Le musée ferme à 19h30. C’est une bonne idée d’arriver vers 17h30/18h quitte à réduire le temps passé à Capodimonte ou à zapper le cimetière des Fontanelles.

 

Longueur du trajet : 8 km (sans comptez le parcours de visite dans les jardins et musées).

 

 

 

Jour 4/5/6 : Excursion autour de Naples

 

Vous pouvez facilement passer une semaine complète (et plus) dans la région autour de Naples.

 

A moins de 50 km vous pourrez visiter des sites antiques, des volcans, des îles et la plus belle côte d’Italie :

  • Le Vésuve, le volcan ayant enseveli les villes romaines de Pompéi et Herculanum.
  • Une ou plusieurs des 3 îles  du golfe de Naples : Procida, Ischia et Capri.
  • Sorrente et la côte Amalfitaine jusqu’à Salerno,

 

 

 

Carte de Naples : Tous les lieux du guide

 

Cliquer sur cette icône ci dessous  pour sélectionner / désélectionner les calques : Hôtels, monuments, musées, parcs, bars, où sortir, shopping…

 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Naples

2 réponses

  1. Antoinette Paris dit :

    Nous voudrions se rendre à Naples vers le 6 de mars pour au moins 6 jours.Nous aimerions y découvrir la ville,aller à Pompei,visiter l’île de Capri,voir Positano,Amalfi,Ravello .Nous aimerions être logés dans un quartier pour faire l’aller retour de nos visites,la même journée.Nous n’avons pas d’auto ,nous utiliserons les transports en commun.Donc le quartier devra être le plus accessible aux transports en commun.Est-ce réalisable?

    • Maciej Maciej dit :

      Bonjour, 6 jours pour découvrir 6 sites (dont Naples) me semble un peu compliqué à moins d’aimer courir. Pour éviter les AR entre les sites du sud de Naples (Positano, Amalfi et Ravello) et Naples, je pouvez séjourner une partie de votre séjour à Salerne ou alors essayer de tout visiter en 1 jour, ce que je ne conseille pas. La beauté des lieux s’apprécient et la « consommation » des lieux rend la visite désagréable pour tous et l’ambiance invivable pour les locaux. Bon séjour à Naples !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.