Le quartier San Ferdinando est le quartier aristocratique de Naples. Vous y découvrirez une ode à la grandeur, à l’espace et à l’ordre comme une antithèse du reste de la ville.

Eglise S.Francesco di Paola sur la Piazza Plebiscito dans le quartier San Ferdinando à Naples - Photo de Pietro Scerrato
Eglise S.Francesco di Paola sur la Piazza Plebiscito dans le quartier San Ferdinando à Naples – Photo de Pietro Scerrato

Un corps étranger. Voilà l’impression que l’on pourrait avoir du quartier de San Ferdinando lorsqu’on le découvre après le centre historique de Naples.

Une surprise. Bonne ou mauvaise selon si l’on préfère l’ordre et la morgue aristocratique aux ruelles biscornues et animées des quartiers populaires.

Une surprise donc, même s’il fallait bien à une ville de cette importance son lieu de pouvoir et à son roi (ou vice roi) une démonstration de sa puissance.

Carte des quartier de Naples

Le quartier de San Ferdinando (n°2 sur la carte) se trouve au coeur de Naples, coincé entre les beaux quartiers de Chiaia à l’ouest (3), la Vieille Ville de Naples (1) et les Quartiers Espagnols (4) au nord, la mer au sud. 

Comment accéder au quartier de San Ferdinando à Naples en métro ?

– Métro Municipio (ligne L1).

Carte des quartiers de Naples avec San Ferdinando en 2.
> Carte des quartiers de Naples avec San Ferdinando en 2.

Principales attractions du quartier de San Ferdinando à Naples

Le Palais Royal de Naples, une des quatre somptueuses résidences des rois du Royaume des Deux Siciles avec son escalier monumental, ses salles d’apparat et appartements royaux.

Toutes les pièces sont décorées de grandes fresques, de tableaux, de lustres, de tapisseries et de mobilier de styles néo-classique et néo-baroque.

A l'intérieur du Palais Royal de Naples (Quartier San Ferdinando) - Photo de Mentnafunangann
> A l’intérieur du Palais Royal de Naples (Quartier San Ferdinando) – Photo de Mentnafunangann

L’opéra San Carlo, un symbole de l’âge d’or de Naples.

Construit en 1737, c’est le plus vieille opéra du monde toujours en activité. Le bâtiment est constitué de 6 étages de loges et d’un parterre d’une trentaine de mètres. Immense, rouge et or, le San Carlo pouvait accueillir plus de 3285 personnes (1386 aujourd’hui).

Intérieur de l'opéra San Carlo à Naples
> Intérieur de l’opéra San Carlo à Naples.

La plus grande place de Naples (ou la plus célèbre) : Piazza del Plebiscito, un air de place Saint Pierre… et un parking jusqu’en 1994.

Vous y trouverez l’autre clin de Naples à Rome avec la Basilique San Francesco di Paola… le Panthéon napolitain.

Piazza del Plebiscito et Basilique Basilique San Francesco di Paola de Naples - Photo de Pietro Scerrato
Piazza del Plebiscito et Basilique Basilique San Francesco di Paola de Naples – Photo de Pietro Scerrato

Galleria Umberto I. Symboles du renouveau de Naples à la fin du 19ème siècle, les galeries marchandes étaient le lieu de rendez-vous de la bourgeoisie napolitaine.

Aujourd’hui, ces espaces commerciaux réalisés dans le style Liberty (art nouveau) font partie du patrimoine architecturale de la ville.

Galleria Umberto I dans le quartier de San Ferdinando à Naples © Marie Lan Nguyen
Galleria Umberto I dans le quartier de San Ferdinando à Naples © Marie Lan Nguyen

Célèbre café Gambrinus. Véritable institution, le Gran Caffe Gambrinus est fréquenté par les artistes et les politiques.

On y va pour savourer un café, bien sûr, mais aussi pour prendre un apéro et pour déguster une glace ou une pâtisserie. 

Itinéraire à Naples pour un week-end


Dans notre itinéraire pour visiter Naples pendant un week-end.

Hôtels, auberges et airbnb de San Ferdinando

Tous les hébergements pour votre séjour à Naples :

Histoire du quartier de San Ferdinando à Naples

San Ferdinando doit son caractère à deux Espagnols et à un Français. Voilà pour les corps étrangers.

Le vice-roi Pierre Alvarez de Tolède fût l’un des bâtisseurs les plus remarquables de Naples. Il perça la rue de Tolède, installa des garnisons de soldats dans les Quartiers Espagnols et rapprocha les barons locaux du sud de l’Italie.

Sous son règne la population double (voire triple) et vers 1550 San Ferdinando s’impose comme le centre politique de la 3e ville la plus peuplée d’Europe après Paris et Londres. Le quartier deviendra la zone de résidence de l’aristocratie en raison de sa proximité de la cour. De nombreuses villas et palais seront alors construits.

L’arrivée des Bourbons au pouvoir en 1734 par l’intermédiaire de Charles III, roi d’Espagne donne un nouveau coup de fouet à la ville et au quartier. Le Palais Royal est reconstruit. Il deviendra la résidence principale du roi. L’opéra de San Carlo, le plus ancien toujours en activité sort de terre en 270 jours. Il peut alors accueillir 3285 personnes (1386 aujourd’hui).

Sculpture de Francesco Liberti dans le Palais Royal de Naples. Photo de Giovanni Lista
> Sculpture de Francesco Liberti dans le Palais Royal de Naples. Photo de Giovanni Lista
Façade de l'opéra San Carlo dans le quartier San Ferdinando à Naples - Photo de Pietro Scerrato
> Façade de l’opéra San Carlo dans le quartier San Ferdinando à Naples – Photo de Pietro Scerrato

Joachim Murat, Roi de Naples construit enfin la Piazza del Plebiscito en l’honneur de Napoléon I. Quand les Bourbons reviennent au pouvoir, le bâtiment en colonnade devient une église : La Basilique San Francesco di Paola.

Au 19e, le Grand Tour continue d’amener à Naples, la fine fleur de l’Europe (comprenez ceux qui peuvent se payer le voyage). Les artistes et les penseurs les plus brillant de l’époque s’arrêtent alors boire un café au Gambrinus. Difficile de savoir si les garçons étaient alors plus aimables.

Le quartier est bientôt percée d’une galerie à la charpente métallique et aux toits en verre : La Galleria Umberto I. Aujourd’hui les enfants y jouent au foot lorsque les boutiques baissent leur rideaux. Un spectacle à l’heure où sort le public de l’opéra. Gamins torses nues concentrés balle aux pieds contre bonne société endimanchée encore étourdis de musique. Rien de plus normal à Naples.

Galerie Umberto I : Naples, ville de foot, d'opéra et de contrastes.
> Galerie Umberto I : Naples, ville de foot, d’opéra et de contrastes (comme disent les brochures).
Quartier San Ferdinando : Caffè nocciola au Gran Caffè Gambrinus - Photo de Michele Sergio
> Quartier San Ferdinando : Caffè nocciola au Gran Caffè Gambrinus – Photo de Michele Sergio
Galleria Umberto dans le quartier de San Ferdinando à Naples - Photo de Giorgio Sommer
> Galleria Umberto dans le quartier de San Ferdinando à Naples sans les enfants – Photo de Giorgio Sommer

Au 20e siècle, la partie plus au nord en face des Quartiers Espagnols accueillera de nombreux bâtiments administratifs derrière d’imposantes constructions austères : Rationalisme italien ou architecture fasciste. Je ne fais pas la différence entre les deux.

Construction massive (architecture fasciste ?) dans la partie nord du quartier San Ferdinando à Naples.
> Construction massive (architecture fasciste ?) dans la partie nord du quartier San Ferdinando à Naples.

Un des plus beaux musées napolitains se trouvent sur la Via Toledo reliant le coeur politique du coeur populaire : Le Palazzo Zevallos. Vous y trouverez des oeuvres du 17e au début du 20e siècle avec au moins un Caravage (voire deux). 

Sculptures au Palazzo Zevallos à Naples - Photo de Sailko
> Sculptures de Vincenzo Gemito par Domenico Morelli au Palazzo Zevallos à Naples – Photo de Sailko
Palazzo Zevallos à Naples - photo de Mentnafunangann
> Palazzo Zevallos à Naples : Musée des beaux arts – photo de Mentnafunangann

Carte de Naples : Tous les lieux du guide touristique

 

Sélectionner / désélectionner les calques de la carte de Naples : Restaurants, hôtels, monuments, musées, parcs, bars, où sortir, shopping…

 

 

Où dormir à Naples ? Sélection d’hébergements jolis, centraux ou pas chers

 

Pour séjourner à Naples (Italie), voici nos suggestions d’hébergements en fonction de votre budget :

Auberges de jeunesse à Naples
Hotels pas chers à Naples
Hotels de luxe à Naples


San Ferdinando à Naples, quartier royal de la capitale méridionale
Eglise S.Francesco di Paola sur la Piazza Plebiscito dans le quartier San Ferdinando à Naples - Photo de Pietro Scerrato

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.