Quartier de Naples

Découvrez les différents quartiers de Naples avec leur charme, leur histoire et les raisons de vous y balader aujourd’hui. Où sortir, où manger un bout et où séjourner également.

 

 

Ruelles du quartier espagnol à Naples.

> Ruelles du quartier espagnol à Naples.

 

 

 

Naples est une ville avec plus de 3000 ans d’histoire. C’est une ville densément peuplée, populaire et avec le passé aristocratique d’une capitale de Royaume. En 1700, Naples etait la 3e ville la plus peuplée d’Europe après Londres et Paris. Aujourd’hui l’agglomération napolitaine se hisse à la 15e place du classement européen (12e pour l’UE).

 

Alors oui, Naples a plusieurs quartiers bien différents témoignant de l’histoire et des évolutions de la cité, des volonté de ses dirigeants et de la manière dont vivent ses habitants.

 

 

Carte des quartiers de Naples

> Carte des quartiers de Naples

 

 

1. Centre historique de Naples,
2. San Ferdinando : Centre de pouvoir politique et administratif, ex capitale royale,
3. Chiaia / Mergellina : Beaux quartiers de bord de mer,
4. Quartiers espagnols : Quartier populaire en damier,
5. Vomero : Colline chic de Naples,
6. Sanita/ Matterdei : Colline populaire de Naples,
7. Mercato / Porto : Le port et les quartiers populaires près de la gare.

 

 

 

Quartiers de Naples en quelques mots

 

 

Vous trouverez des articles plus complets plus bas dans la page :

 

Le centre historique s’élève sur la ville gréco-romaine d’origine. Des ruelles étroites et des construction hautes, un mélange étonnant de palais décaties, d’églises baroques superbes et d’habitations plus misérables. Vivant, bruyant, surprenant… et de plus en plus touristique.

 

San Ferdinando et le coeur royal de Naples. Changement d’ambiance avec ce qui fût le centre politique et administratif de la capitale du Royaume de Naples. Avenue plus larges, places plus imposantes, palais néoclassiques, le fameux opéra San Carlo… Ce quartier respire le pouvoir, l’ordre et la grandeur.

 

Chiaia / Mergellina, à l’ouest de San Ferdinando vous trouverez les beaux quartiers sur le bord de mer. A l’époque de la monarchie, les aristocrates s’y firent construire leur palais. C’est aussi l’accès le plus simple à la mer. Bien que la plage ne soit pas incroyable.

 

On remonte la colline plus au nord avec le quartier de Vomero. On reste ici dans les beaux quartiers avec des rues arborées et dégagées et d’incroyables points de vue sur Naples, son golfe et le Vésuve. Un chateau, une chartreuse, des cinémas et restaurants de la classe moyenne.

 

On redescend, sous la Chartreuse San Martino, les Quartiers Espagnols au sud ouest du centre historique. Un damier serré de ruelles en pentes à la réputation sulfureuse. Les pauvres font peur, c’est bien connu. Les mafieux de la Comorra aussi. Un quartier populaire donc à la mauvaise réputation touché par le chomage et la pauvreté et ne bénéficiant pas encore des effets du tourisme (ruisselement ?). Dans les faits, vous ne risquez rien à vous y balader. Rien = Pas plus qu’ailleurs.

 

Sanita / Matterdei. Un autre quartier populaire au nord la Vieille Ville. Il y a 10 ans, on me conseillait de ne pas m’y balader. A tort ou à raison ? Aucune idée, j’avais suivi le conseil. Je n’ai pas suivi le conseil lorsque je suis retourné à Naples depuis. Le quartier en dehors des sentiers battus fascine par son caractère entier. Sa vie de quartier, les initiatives de ses associations pour pallier aux budgets sociaux municipaux toujours plus bas, ses lieux de création, d’entraide et ses oeuvres de street art. Vraiment chouette.

 

Mercato / Porto. Coincé entre la gare, le port et des axes routiers. Voici l’autre quartier populaire du centre de Naples. 

 

 

 

Quels sont les quartiers à éviter ?

 

Si vous voyagez seulE, certaines ruelles mal éclairées des quartiers de Sanita, des Quartiers Espagnols ou même du centre historique peuvent être assez anxiogène la nuit tombée.

 

Cela ne veut pas dire qu’il vous arrivera quoi ce soit, cela veut juste dire que vous pourrez jouer à vous faire peur. Soyez prudent comme partout ailleurs. Statistiquement la petite criminalité est plus basse à Naples qu’à Milan ou à Rome.

 

Comme dans de nombreuses autres grandes villes européennes, la Gare Centrale (les gares en général) n’est pas le lieu le plus agréable ou le plus rassurant la nuit.

 

 

 

Carte de Naples : Tous les lieux du guide

 

 

Cliquer sur cette icône ci dessous pour sélectionner / désélectionner les calques de la carte de Naples : Hôtels, monuments, musées, parcs, bars, où sortir, shopping…

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Quartier de Sanita/Materdei à Naples : RDV avec la mort

41983099661_bd4a993aae_b.jpg 0

Lieux de sépulture avant que Naples ne s’étende sur ses collines, Sanita/Materdei gardera une relation intime avec la mort. Voici un autre quartier à la réputation digne d’un polar…       Le quartier de Sanita/Materdei...

Quartiers Espagnols à Naples : Le damier mal aimé

1024px-Spanish_Quarter_seen_from_Renaissance_Mediterraneo_-_Naples_-_Italy_2015.jpg 4

Voici l’un des quartiers de Naples à la plus mauvaise réputation et l’un des plus fascinants.        Les Quartiers Espagnols (4) se trouve en plein coeur de Naples au pied des collines du...

Centre historique de Naples : Expérience incontournable !

40151403390_2d83b25249_b.jpg 0

Le quartier historique de Naples tient du rêve : une atmosphère d’un autre siècle, des chefs d’œuvres architecturaux en pagaille, les meilleures pizzas du monde et des places charmantes où déguster un Greco di Tufo....

Les derniers articles sur Quartier de Naples