Visiter Cracovie en Pologne pendant un week-end ou plus. Photo de Qvidemus
Visiter Cracovie en Pologne pendant un week-end ou plus. Photo de Qvidemus

>> Top 10 des incontournables à faire et visiter à Cracovie

Cracovie est l’ancienne capitale du Royaume de Pologne. Épargnée par les destructions de la 2e guerre mondiale, Krakow est la capitale culturelle du pays, classée à l’Unesco pour sa richesse architecturale. C’est aussi une ville étudiante à la douceur de vivre toute méridionale.

Elle occupe une place particulière dans le coeur des Polonais. Pour beaucoup il s’agit de la plus belle ville de Pologne. Pour d’autres, d’une belle prétentieuse.

Cracovie est une ville étudiante et un centre intellectuel et artistique important. De nombreuses personnalités sont associées à la ville : L’astronome Copernic, le pape Jean Paul II, l’écrivain Conrad, les peintres Wyspianski et Matejko, l’ethnologue Malinowski, le dramaturge Kantor, le violoniste Nigel Kennedy, la poètesse Szymborska…

La cité s’apparente à une ville italienne. A l’image de Rome, Cracovie est une ville conservatrice, les églises et les monastères recouvrent une grande partie de la Vieille ville. Italienne aussi par son architecture renaissance, par sa légèreté et sa dolce vitta. Les habitants de Cracovie aiment flâner, sortir, flirter et se retrouver dans les nombreux cafés, bars et restaurants de la ville.

la ville ne serait pas complète sans son quartier juif, Kazimierz, chéri par les artistes et les étudiants pour son charme romantique un brin déglingué.

Une étrange atmosphère flotte ici. L’agréable sentiment de se sentir chez soi. Vous n’oublierez pas de toucher la cloche de la cathédrale de Wawel pour être sûr de revenir sur les bords du fleuve Wisla.

Kraków en chiffres, c’est :

  • 760 000 habitants dont 180 000 étudiants,
  • 1 dragon,
  • Plus de 200 bars dans la vieille ville soit l’une densité les plus importante au monde,
  • 1 Dame à l’hermine de Leonard de Vinci,
  • 280 km de Varsovie, 380 km de Budapest, 450 km de Prague.

Quartiers de la ville

Un coeur historique au riche patrimoine architectural, un ancien quartier juif artistique et bohème, un nouveau quartier où les étudiants vont étancher leur soif ou un quartier communiste et ses friches industrielles. A vous de choisir…

La Vieille ville de Cracovie

La Vieille ville de Cracovie ou Stare miasto en polonais est un lumineux mélange d’architecture gothique, renaissance et baroque. Les architectes italiens ont donné à Cracovie ses lignes harmonieuses et ses couleurs chaudes. L’Unesco, le titre de monument du patrimoine de l’humanité. La Vieille ville est délimitée par ses anciens remparts, aujourd’hui parc des Planty. La majorité des monuments s’y trouvent.

Kazimierz, l’ancienne ville juive

L’ancien quartier juif de Kazimierz, ses cimetières et synagogues proposent un voyage dans une Europe de l’est qui n’existe plus.

Kazimierz c’est le quartier des artistes et des bars éclairés à la bougie. Concert klezmer et free jazz par des virtuoses.

Podgorze, nouveau quartier étudiant

Ancien ghetto pendant la seconde guerre mondiale. Des bars et des lieux originaux à découvrir dans un quartier moins clinquant, plus sombre, pas moins intéressant.

Nowa Huta, cité ouvrière et industrielle

Construite par et pour les ouvriers afin de rendre plus progressiste Cracovie la conservative. Spoiler : Cela n’a pas très bien marché. Un autre voyage dans le temps et dans la Pologne industrielle des hauts fourneaux.

Lieux à visiter et activités à faire

Voici une liste des lieux les beaux, les plus intéressants et les plus tragiques parfois à Cracovie et autour. Commençons par les monuments ou lieux d’intérêts, parmi eux 3 sont classés au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO : La vieille ville de Cracovie, la mine de sel de Wieliczka et le camp d’extermination nazi d’Auschwitz.

Monuments incontournables

Retour sur la plus italienne des villes de Pologne, Cracovie a traversé les époques et les courants artistiques, découvrez ses monuments les plus beaux et importants.

Wawel, Chateau royal et cathédrale

Symbole d’un âge d’or pour Cracovie, le château royal est le panthéon des illustres. Wawel, c’est aussi l’histoire d’une femme qui changea la Pologne…

La légende du dragon de Cracovie raconte l’histoire d’un monstre habitant au pied du chateau bientôt vaincu par un malin pas plus costaud qu’un autre qui épousera la princesse et deviendra roi. Dans le registre des légendes, Cracovie est bien fourni. Il y à même une croyance hindouiste qui veut que l’un des 7 chakras du monde se trouve dans une crypte sous le château.

En 1518, l’arrivée de Bona Sforza, héritière de la puissante famille milanaise, va transformer avec l’aide d’architecte toscan la cour et le château d’un édifice roman/gothique à un chateau de style renaissance.

La cathédrâle de Wawel est une petite merveille incontournable.

Rynek, l’incontournable place du marché

Entourée de monuments, de musées, de bars et de restaurants, c’est la plus grande place médiévale d’Europe et l’une des plus vivantes. La statue du poète romantique Adam Mickiewicz y trone: Etudiants et amoureux s’y donnaient rendez vous avant le téléphone portable.

Sukiennice, Halle aux draps

L’ancienne halle aux draps est l’un des plus beaux monuments de Cracovie, elle accueille depuis 1250 les commerçants. Hier draps, sel et plomb contre épices, fourrures, soie et cire. Aujourd’hui de l’artisanat en bois, dentelles, argent, cuir et ambre.

Basilique Sainte Marie

La plus célèbre église de Cracovie : une décoration flamboyante, des tours asymétriques et un trompettiste qui claironne à chaque heure. Les Mongols mettent en pièce l’édifice originale vers 1250 et donnent naissance à la tradition du hejnal. Le son de trompette interrompu à chaque heure rappelle le sacrifice du donneur d’alerte dont la gorge fût transpercée par une flèche mongole. Reconstruite en style gothique, les deux tours n’ont pas la même taille ni la même forme. Une légende, deux frères et un meurtre. L’Abel et Cain local.

Le chef d’oeuvre de l’église Sainte Marie est le retable gothique de Wit Stwosz, un tableau vertical couvert de sculptures en bois. Sa taille imposante, son réalisme et sa dramaturgie en font l’une des oeuvres les plus fascinantes du moyen age. Les amateurs d’art nouveau apprécieront les vitraux.

Mine de sel de Wieliczka

C’est la plus ancienne mine de sel de Pologne. Elle est classée au patrimoine de l’UNESCO notamment pour ses superbes statues et sculptures de sel.

Camp nazi d’Auschwitz Birkenau

Peu de lieu au monde incarne aussi bien l’horreur que cette machine à exterminer les ennemis des nazis : Juifs et Slaves principalement.

Les autres monuments à découvrir :

  • Brama Florianska & Barbakan : Il s’agissait de la dernière des 8 portes existantes au Moyen Age, construite en 1307, point de départ du chemin de couronnement se terminant au chateau de Wawel. Les amateurs d’architecture militaire découvriront l’un des derniers barbacanes européens et l’un des mieux conservé.
  • Collegium Maius de l’Université Jagellone : Fondée en 1364 par le roi Casimir le Grand, la plus ancienne université de Pologne et la seconde plus vieille d’Europe de l’est après celle de Charles à Prague. Le sorcier Faust, l’astronome Copernic et le pape Jean Paul II y étudièrent. Dans 3 styles différents même pas tant.
  • Vieille synagogue : La plus ancienne de Cracovie et l’unique synagogue forteresse de Pologne. Lieu d’un rapprochement entre juifs et catholiques autour de l’indépendance de la nation polonaise. Elle accueille un petit musée du judaisme assez décevant. Si vous êtes intéressé par l’histoire des Juifs de Pologne, rendez-vous au musée éponyme à Varsovie.

Musées à ne pas rater

Les amoureux d’art et d’histoire auront des raisons d’être heureux à Cracovie. Moyen-age, Seconde guerre mondiale, art nouveau, folklore montagnard, art moderne et contemporain… de belles surprises vous attendent.

Musée de Cracovie au moyen-age

C’est un des musées d’histoire médiévale les plus intéressant au monde grâce à sa muséographie résolument moderne. Gagnez les souterrains de la place du marché et revivez l’époque qui façonna le Cracovie visible à la surface. Au programme : Maquette assez grandiose de la ville, reconstitutions multimédias et explications pédagogiques intéressantes pour les grands et les petits. Parce que le moyen-age mérite un peu plus que les stéréotypes que l’on peut en avoir.

Musée d’ethnographie

Rendez-vous avec l’art populaire ! Musée surprenant et peu visité à tort. Visitez des reconstitutions d’habitat traditionnels, découvrez la collection impressionnantes de costumes folkloriques, familiarisez vous avec les traditions polonaises teintées de paganisme… 1000 objets pour imaginer la vie à la campagne et mieux comprendre la société polonaise d’aujourd’hui.

Musée national de Cracovie : Art moderne et arts déco.

Les amoureux de l’art ne rateront pour rien au monde, le plus intéressant musée de Cracovie. Vous y trouverez des oeuvres impressionnistes, art nouveau, symbolistes, expressionnistes… Des célébrations de la nature, des folklores polonais, montagnards, ukrainiens, des portaits, scène de villes et villages. Un panorama artistique large et indispensable pour découvrir la créativité féconde des artistes polonais.

Les autres musées à visiter :

  • MOCAK : Le musée d’art contemporain de Cracovie pour découvrir la scène artistique polonaise actuelle. 
  • Musée Schindler : Cracovie pendant la guerre : De 1939 à 1945, le quotidien effroyable des habitants de Cracovie, catholiques et juifs sous l’occupation nazie. Propagande, terreur, déportation et résistance. Intéressant et bien conçu.
  • Manggha, musée sur le Japon : Un musée et centre culturel dédié au Japon et à l’Asie. Joliment installé au bord du fleuve en face du chateau.
  • Musée Czartoryski : Il s’agit de la plus vieille collection d’art de Pologne. Son chef d’oeuvre est la Dame à l’hermine de Leonard de Vinci. Une des 12 toiles du maître au monde. Au de là des oeuvres picturales, des dessins et sculptures, des antiquités et des objets militaires.
  • Le centre d’exposition MCK est l’un des plus intéressant de Cracovie. Il présente des expos temporaires ayant pour thématique l’Europe centrale : Photo, architecture, design…

Manger, boire et danser

Avec un verre : Sélection de bars à bières, agréables cafés-jardin, chouettes cafés librairiescafés originaux et sympas. Avec appétit : Bars à lait, cuisine du monde, cantines végétariennes et vegan. Pour sortir : Salles de concertsclubs électro.  

Pratique à savoir

Hébergement : Auberge de jeunessehôtels pas chers à Cracovielocation d’appartement, hôtels de charme à Cracovie. Pratique aussi : Trajet aéroport > centre villelocation de vélotransport en communchange et argent.

L’histoire de Cracovie

L’atmosphère de Cracovie tient autant de son histoire mouvementée que de ses belles légendes qui finissent presque toujours bien, de son atmosphère d’insouciante légèreté que de l’omniprésence de l’église. La plus italienne des villes polonaises.

Cracovie est d’abord un village païen sur un promontoire dominant un fleuve serpentant à travers zones humides et forêts denses. La ville est placée sous le symbole du corbeau, oiseau magique dont les croassements résonnent encore dans le nom de la ville : Krakow.

L’actuelle sud de la Pologne est l’objet de lutte de pouvoir avec la Bohême constituée autour de Prague. La capitale polonaise à Gniezno descend à Cracovie en 1038, moins de 50 ans après sa conquête par le premier roi polonais Mieszko I (vers 990).

En 1257, des raids tatars (mongols) détruisent la ville. Elle est reconstruite dans le style gothique. Le damier médiéval autour de la place du marché (Rynek) est conservé à ce jour.

Le roi Casimir le grand fonde en 1335 la ville indépendante de Kazimierz pour protéger le flanc sud de la ville. Le quartier accueillera la population juive de Cracovie en 1495 lorsque les conflits avec les marchands catholiques verront le jour.

Au cours des siècles, Kraków deviendra un centre important sur les routes commerciales reliant l’Allemagne (Nuremberg) et l’actuelle Ukraine et Russie d’une part, et Gdansk sur la Baltique au nord avec la Hongrie et la péninsule italienne au sud. La composition de la population reflète ses échanges : Polonais, Allemands, Juifs, Hongrois et Italiens composent la population de la cité au 14/15e siècle.

A l’époque de la Renaissance, les reines et rois polonais de la dynastie lituanienne des Jagellons (1386 – 1572) signent l’âge d’or de Cracovie et de la Pologne. Aux monuments gothiques s’ajouteront le château royal de Wawel et la Halle aux draps notamment.

Il faudra attendre l’arrivée d’une reine italienne pour que la Pologne deviennent un pays latin en plus d’être slave. Un pays de mama (orthographe polonaise de la mamma italienne), de pâtes et de soupe de tomate. Merci Bona Sforza !

En 1596, la dynastie suédoise des Vasa règne sur la monarchie polonaise. La capitale du royaume se rapproche de Stockholm et s’installe à Varsovie. Cracovie perdra progressivement de son importance.

Au 19e siècle, la Pologne n’existe plus, partagée par ses voisins allemands, autrichiens et russe. La région de Galicie à laquelle appartient Cracovie est rattaché à l’empire austro-hongrois. Lemberg (ex Lwow, futur Lviv) est la capitale régionale. Le reste de la Pologne est divisée entre la Prusse et la Russie.

Cracovie connaît un renouveau : Les remparts de la ville détruits font place à un parc, les Planty. Un bras mort du fleuve Wisla qui sépare le quartier juif de Kazimierz de la Vieille ville est asséché. L’hotel de ville sur le Rynek est détruit – Seule la tour est conservée. Le théâtre Slowacki est construit sur un ancien monastère. Des batiments néogothiques et des oeuvres art nouveau sont construits à travers la ville.

Pendant la seconde guerre mondiale, Kraków est occupée par les nazis. La ville est la capitale du “Gouvernement Général de Pologne”. Le Chateau royal, le siège du gouvernement d’occupation particulièrement brutal. Un ghetto est crée à Podgorze pour regrouper la communauté juive. Une grande partie périra à Auschwitz à environ 100 km de la ville. La ville ne subira aucune destruction au cours des nombreux conflits qui agiteront la Pologne aux cours du 20e siècle. A la différence de Varsovie qui sera détruite à 80% pendant la seconde guerre mondiale.

Devenue un pays satellite de l’URSS après guerre, la Pologne mise sur l’industrie lourde. Accolée à la ville historique, la nouvelle ville de Nowa Huta est construite en 1949 par accueillir l’idéal communiste, les industries de métallurgie et de sidérurgie.

Itinéraires « prêt-à-marcher » pour visiter Cracovie

Itinéraires détaillés pour visiter Cracovie (Pologne) en 2, 3 jours ou plus.

Visiter Cracovie en 2 jours, jour 1 : Itinéraire à travers la Vieille Ville (Stare Miasto)

Dans la Vieille Ville entre marché populaire et artisanat, des musées d’arts, des églises somptueuses et les traces du passé royal : De hauts remparts, un dragon et un château sur la colline.

Stary Kleparz
Personne ne commence une visite de Cracovie par le marché alimentaire du Stary Kleparz. C’est pourtant un bon endroit pour observer la vie des habitants et pour apprécier les produits locaux. Si vous prévoyez de pique niquer dans la journée, vous y trouverez tous les ingrédients dont vous aurez besoin. C’est dans ce quartier près de la gare ferroviaire et routière que vous trouverez les auberges de jeunesse les moins chères.

Miel de pissenlit au marcheé du Stary Kleparz à Cracovie.
Miel de pissenlit au marcheé du Stary Kleparz à Cracovie.

Barbakan et Brama Florianska. 
La principale et dernière porte encore debout de Cracovie, ici commençait la voie royale menant au chateau à travers la place du marché. Vous deviez d’abord montrer patte blanche et traversez le barbacane. Les remparts entourant la ville furent abattus au 19e pour permettre à la ville de s’agrandir. A leur place la ceinture verte des Planty fût plantée. Planty = Planté, vous comprenez vite.

Barbacane de Cracovie, principale porte d'entrée médievale - Photo de Taxiarchos228
Barbacane de Cracovie, principale porte d’entrée médievale – Photo de Taxiarchos228

Le long des remparts & Art nouveau. 
Plutôt que d’emprunter la rue principale (Florianska) nous allons longer les remparts. Au marché d’art en plein air (touristique & kitsch) succède le musée de Czartoryski où le célèbre tableau de la Dame à l’hermine de Da Vinci est exposé. Suivit bientôt de l’Hôtel de France ou Francuski fût en son temps le plus moderne de Cracovie. Les rues de ce côté de la Vieille sont plus tranquilles et moins commerçantes, on y goûte plus facilement l’atmosphère mitteleuropa de la cité.

Sur la place Szczepanski à côté du Vieux Théâtre de style Art nouveau, la Kamienica Szolayckich est un des musées d’art les plus riches et les plus intéressants de Cracovie… Incontournable pour les esthètes.

"La dame à l'Hermine" de Leonard de Vinci au Musée Czartoryski dans le centre historique dans le Vieux Cracovie.
« La dame à l’Hermine » de Leonard de Vinci au Musée Czartoryski dans le centre historique.

Place du marché ou Rynek
Nous arrivons au coeur de la cité : Le Rynek, littéralement « marché ». Cette place d’une beauté incroyable connait une animation joyeuse 365 jours par an.

En plein centre, les Sukiennice ou « halles aux draps » est peut être le plus beau centre commercial au monde. Les halles concentrent l’artisanat régional : C’est le coin des jeux d’échecs en bois, des pantoufles fourrées en laine, des colliers et bagues en argent sertis d’ambre… Touristique mais pittoresque.

De la Basilique Sainte Marie aux clochers asymétriques, autre merveille du Rynek,  retentit le son d’une trompette à chaque heure du jour et de la nuit. Son intérieur psychédélique et son retable combleront au dèla des amatrices et amateurs de l’art gothique. C’est vraiment impressionnant. Sous la place un surprenant musée de Cracovie au Moyen-Âge et tout autour sur terre et en dessous des cafés, bars et restaurants. Passer et repasser sur le Rynek donne un sentiment assez étrange et magique de familiarité avec la ville.

Place du marché ou Rynek dans le centre historique de Cracovie. Photo de Jorge Lascar.
Place du marché ou Rynek dans le centre historique de Cracovie. Photo de Jorge Lascar.
Halles aux draps ou Sukiennice sur le Rynek de la vieille ville de Cracovie - Photo de Jakub Halun
Halles aux draps ou Sukiennice – Photo de Jakub Halun
Basilique Sainte Marie dans le centre historique de Cracovie - Photo de Kgbo
Basilique Sainte Marie dans le centre historique – Photo de Kgbo
Statue sur la place du marché de Cracovie - Photo d'Ingo Mehling
Statue à la gloire du poète Adam Mickiewicz sur la place du marché – Photo d’Ingo Mehling

Université Jagellonne
On quitte la place pour faire un crochet du côté de l’Université de Cracovie fondée au 14e siècle : L’astronome Copernic ou plus près de nous le Pape Jean-Paul II y étudièrent. On arrive dans l’église des Franciscains, dédiée à Saint François d’Assise. l’une des plus belles églises de Kraków grâce aux vitraux de Wyspianski. Il y a près de 50 églises dans la ville et nombreuses méritent une visite.

Wawel, chateau de Cracovie
Pour rejoindre le chateau de Wawel, nous empruntons la rue Kanoniczna comme les reines et les rois de Pologne avant nous. Le Chateau est une petite merveille avec ses tours, cours, appartements, sa cathédrâle, sa lourde cloche et son dragon. La visite guidée laisse un goût mitigée mais la plupart des lieux se visitent librement et gratuitement.

Vue aérienne de la cathédrale de Wawel, le chateau royal dans le centre historique de Cracovie - Photo d'Ingo Mehling
Vue aérienne de la cathédrale de Wawel, le chateau royal dans le centre historique de Cracovie – Photo d’Ingo Mehling

Batiment principal du Musée national (Gmach glowny).
Une nouvelle étape pour les amatrices et amateurs d’art s’il vous reste du temps : Le batiment principal du Musée national (« Muzeum Narodowy »). Ici les mouvements de la fin du 19e et du 20e offre un panorama passionnant de la peinture et sculpture polonaise. L’ancien hôtel Cracovia en face du musée accueille depuis fin 2021 les expos permanentes et temporaires d’architecture et de design.

Façade du Musée National de Cracovie. Photo de Kgbo
Façade du Musée National de Cracovie. Photo de Kgbo
Oeuvre de Stanislaw Kamocki "Kościól w Libuszy" dans le Musée National de Cracovie.
Oeuvre de Stanislaw Kamocki « Kościól w Libuszy » dans le Musée National.
Oeuvre de Wojciech Weiss "Demon" dans le Musée National de Cracovie.
Oeuvre de Wojciech Weiss « Demon » dans le Musée National.

Vieille ville pour la soirée. 
Retour dans la Vieille Ville ou Stare Miasto pour boire un verre et manger un bout. Sur la rue Stolarska en plus de quelques bars sympas, vous trouverez un chouette magasin d’affiches polonaises. Un des apports majeurs des artistes polonais au graphisme du 20e siècle.

Café Camelot dans la Vieille Ville de Cracovie.
Café Camelot dans la Vieille Ville de Cracovie.
Restaurant végétarien : Sus la verrière du Chimera Salad Bar à Cracovie.
Restaurant végétarien : Sus la verrière du Chimera Salad Bar.

Longueur du trajet : 7 km.

Visiter Cracovie en 2 jours, jour 2 : Itinéraire dans l’ancien quartier juif de Kazimierz

Dans les quartiers de Kazimierz, sur les traces de l’histoire juive de Cracovie mais aussi au plus près de son histoire paienne et de ses traditions populaires. Sacré mélange.

Marché aux puces / Hala Targowa
Si votre 2e jour à Cracovie est un dimanche, vous aurez l’occasion de découvrir le marché aux puces de Cracovie. Là encore, c’est une expérience assez inoubliable que vous soyez fan de brics et de brocs ou non. Vous y verrez un visage plus dur de Cracovie que celui des jolis cafés du centre. Si la réalité ne vous fait pas peur.

Cimetière juif
Vous voilà à la marge du quartier juif de Kazimierz. L’un des lieux le plus émouvants de la ville est le Nouveau Cimetière Juif : D’innombrables stèles érodées par les années et l’oubli et jetées en pâture à la végétation jusqu’en 1990. Aujourd’hui, des groupes de volontaires entretiennent le cimetière. Jusqu’à 70 000 Juifs habitaient Cracovie avant l’invasion nazie.

Nouveau cimetière juif de Cracovie
Nouveau cimetière juif de Cracovie

 Stara Synagoga
La Stara synagoga ou Vieille synagogue est la seule synagogue forteresse au monde. Construite en brique rouge dans le style renaissance, l’édifice accueille un modeste musée sur le judaisme sur l’une des plus grandes places du quartier. Elle servit aussi d’écurie pour les Nazis pendant la 2e guerre mondiale.

Quartier de Kazimierz
Pour rejoindre la 2e synagogue la plus remarquable du quartier vous passerez par la place la plus animée de Kazimierz. Un marché, des cafés, bars et les zapiekanki (pizza polonaise aux champignons) les plus célèbres de Cracovie. La première était le lieux de prière des Orthodoxes, la synagogue Tempel celui des réformistes.

Kazimierz, l'ancien quartier juif de Cracovie
Kazimierz, l’ancien quartier juif de Cracovie 

Musée ethnologique de la Petite Pologne
Pour découvrir le folklore, les traditions, l’artisanat et l’histoire populaire de la région de le Petite Pologne (Malopolska), rendez-vous au musée ethnologique de Cracovie anormalement peu connu et visité. En chemin vous passerez devant une autre superbe construction : La basilique gothique & baroque du Bozego Swiala (Corpus Christi). Là non plus pas grand monde ne va.

Musée ethnographique à Cracovie : Une très belle surprise à la découverte de la région de Cracovie et de ses mode de vie et traditions.
Musée ethnographique à Cracovie : Une très belle surprise à la découverte de la région de Cracovie et de ses mode de vie et traditions.

Quartier de Podgorze
Traversez la Wisla (l’horrible « Vistule » en français) et vous voilà dans le quartier de Podgorze. Ce nouveau quartier à la mode accueillit le ghetto de Cracovie pendant la seconde guerre mondiale. La place Bohaterow getta (« héros du ghetto » en référence à l’insurrection de ghetto de Varsovie) avec ses chaises oubliées rappellent la déportation dans l’urgence et le désespoir des Juifs vers le camp d’Auschwitz.

Eglise emblématique du quartier de Podgorze à Cracovie. Photo de Daniel Zolopa
Eglise emblématique du quartier de Podgorze à Cracovie. Photo de Daniel Zolopa
Déportation des Juifs du ghetto de Cracovie en 1943. En route vers la mort.
Déportation des Juifs du ghetto de Cracovie en 1943. En route vers la mort.

Musée Schindler ou musée d’art contemporain. 
Dans l’ancienne usine de Schindler rendue célèbre à travers le film de Spielberg se trouve le musée de Cracovie pendant la guerre. La débâcle de l’armée polonaise, l’occupation cruelle de la Pologne par les Nazis, la construction du ghetto, les travaux forcés, la résistance et la mort sous toutes ses formes. Rien ne vous sera épargné pour revivre les pages les plus sombres de l’histoire de Cracovie. 

Le quartier de Podgorze accueille également le musée d’art contemporain à proximité : L’intéressant MOCAK.

Collage d'une expo sur les identités polonaises au Musée d'art contemporain de Cracovie ou MOCAK dans le quartier de Podgorze à Cracovie
Collage d’une expo sur les identités polonaises au Musée d’art contemporain de Cracovie ou MOCAK dans le quartier de Podgorze à Cracovie

Paganisme à Cracovie. 
Un peu plus loin et un peu plus haut, le tertre de Krakus est une colline de terre construite par l’homme surplombant la sépulture du légendaire fondateur de Kraków : Krakus. La vue panoramique sur la ville est l’une des plus intéressantes.

 

Longueur du trajet : 7 km.

Carte de tourisme : Lieux du guide

Carte de Cracovie (Pologne) avec tous les lieux du guide touristique.

Ce qu’il faut voir à Kraków, que visiter en couple, entre jeunes ou avec des amis, les sites touristiques, les beaux endroits à ne pas rater, les lieux à voir et les choses incontournables.

Voici un guide de voyage différent et gratuit, nos conseils de préparation et des informations pour visiter Cracovie, l’ancienne capitale polonaise : Combien de temps pour visiter ? Quelle langue parle-t-on ? Que voir et que faire en un 1 jour ou un week-end, grand et petit ? Quelles sont les meilleures visites insolites et guidées en français pour un séjour réussi ?

Ce n’est ni le site du routard, ni le site de l’office de tourisme, ni un blog ou un guide de voyage comme les autres où toutes les propositions de visites se ressemblent. Nous sommes curieux et notre guide touristique l’est aussi. Quelques soit la saison de votre visite, que vous veniez en hiver en amoureux, au printemps en famille, en été entre potes, à l’automne avec vos enfants nous avons quelques propositions insolites et une présentation originale des lieux incontournables. Pour une expérience inoubliable et un tourisme responsable.

 

Et dans le guide touristique…

  • Des conseils pour venir et se déplacer à Cracovie : Où louer un vélo, comment fonctionnent les transports en commun, comment venir en train ou en bus, comment rejoindre le centre ville depuis l’aéroport.
  • Des infos pratiques et des bons plans pour votre hébergement avec des suggestions faîtes main pour trouver : Hotel pas cher ou de charme, auberge de jeunesse, appartement en location…
  • Les monuments et les musées à visiter : Musée d’arts, d’histoire, d’ethnographie…
  • Les accès, tarifs et horaires d’ouverture de la majorité des lieux intéressants. La possibilité d’acheter vos billets coupe fils.
  • Des photos par thématique, les nôtres et celles des autres qu’il faut découvrir absolument.
  • Les marchés aux puces, bazar et friperies. Les magasins à ne pas rater, fringues, décoration, affiche.
  • Les cafés, les bars et les meilleurs lieux où sortir.
  • Des vidéos, photos, cartes de la ville.
  • Nos conseils pour un tourisme agréable, intéressant et respectueux.

Site officiel de l’office de tourisme de Cracovie : A venir.

City-guide culturel pour visiter Cracovie

Autour de Cracovie

Tous les articles du guide   160 articles et + de 260 lieux


Agréable café du Bunkier sztuki à Cracovie [Vieille ville]

Lire la suite à propos de l’article Agréable café du Bunkier sztuki à Cracovie [Vieille ville]
> Café du Bunkier sztuki à Cracovie le soir.

Vue agréable sur le parc, décoration retro et très bonnes boissons chaudes. Aussi sympa été comme hiver.       Le Café Bunkier Sztuki se trouve dans le parc des Planty entourant la Vieille ville de Cracovie en direction du quartier de Piasek. Il s'agit du café d'un musée d'art contemporain de Cracovie : le "Bunker de l'art" ou "Bunkier…

Lire la suite de Agréable café du Bunkier sztuki à Cracovie [Vieille ville]

Chlopskie jadlo, restaurant polonais traditionnel à Cracovie [Vieille ville]

La cuisine polonaise comme à la campagne !     Chlopskie jadlo est une chaine de restaurant proposant une cuisine polonaise traditionnelle. La cuisine est savoureuse bien qu'il faille aimer la viande, la charcuterie et les sauces caloriques. A noter qu'il s'agit d'une cuisine qui tient au corps, peut être moins agréable l'été par conséquent. Quoique. La décoration est rustique…

Lire la suite de Chlopskie jadlo, restaurant polonais traditionnel à Cracovie [Vieille ville]

Chimera Salad bar, meilleures salades de Cracovie [Vieille ville]

Sous une verrière pleine de plantes, des salades savoureuses et pas chères à Cracovie : Idéal si vous aimez crudités et vitamines.     Le salad bar Chimera se trouve dans la Vieille ville de Cracovie à deux pas de la place du Rynek et de l'Université Jaggellonne. Vous est il déjà arrivé de pleurer devant une salade ? Pas…

Lire la suite de Chimera Salad bar, meilleures salades de Cracovie [Vieille ville]

Albo Tak, Bar étudiant et new age à Cracovie [Vieille ville]

Pas cher, new age, central mais caché, proposant divers jeux : Très bonne alternative !   Dans la vieille ville de Cracovie, sur la place du nouveau marché (« nowy rynek ») derrière la basilique de Sainte Marie et le Rynek.   Rentrer dans la librairie new age CUD, gagner l'escalier en bois, monter les marches et vous voilà dans…

Lire la suite de Albo Tak, Bar étudiant et new age à Cracovie [Vieille ville]

Cyrano de Bergerac, Restaurant français à Cracovie [Vieille ville]

L'un des restaurants français le plus renommés de Cracovie.   Le restaurant Cyrano de Bergerac se trouve dans la Vieille Ville de Cracovie (Stare Miasto).   Il y a à Cracovie plusieurs restaurants français, provencaux et même un restaurant corse. Le plus célèbre de tous est peut être le Cyrano de Bergerac. Le restaurant propose une cuisine raffinée (foie gras…

Lire la suite de Cyrano de Bergerac, Restaurant français à Cracovie [Vieille ville]

Kamienica Szolayskich à Cracovie : Chouettes expo temporaires [Vieille ville]

Musée d'art incontournable lors d'une visite de Cracovie, vous y trouverez de belles expositions temporaires : Sur l'Art Nouveau, sur des mouvements d'avant garde des années 1920...        Le musée de la Kamienica Szolayskich se trouve dans la Vieille Ville de Cracovie sur une belle place bordée de bâtiments de style "art nouveau".    Les expos changent régulièrement aussi il…

Lire la suite de Kamienica Szolayskich à Cracovie : Chouettes expo temporaires [Vieille ville]

Piwnica pod Baranami, Cabaret et club de jazz à Cracovie [Vieille Ville]

Le cabaret le plus célèbre de Cracovie a été fondé en 1956. Au programme, chansons et jazz comme toujours.       Piwnica pod Baranami se trouve sur le Rynek, la grande place de la Vieille ville de Cracovie. Piwnica pod barami ou "Cave sous les moutons" fut, jusqu'à la chute du communisme en 1989, le lieu de la contestation…

Lire la suite de Piwnica pod Baranami, Cabaret et club de jazz à Cracovie [Vieille Ville]

Manggha, intéressant musée sur le Japon et l’Asie à Cracovie [Debniki]

Musée d'art et de technique, centre culturel avec des ateliers d'initiation à la culture japonaise, restaurant et salon de thé... Le Manggha est un musée à ne pas rater pour les passionnéEs d'Asie et du Japon en visite à Cracovie.     Le musée Manggha dédié aux arts et techniques du Japon se trouve dans le quartier de Debniki à…

Lire la suite de Manggha, intéressant musée sur le Japon et l’Asie à Cracovie [Debniki]

Muzyczna owczarnia, rock, blues à la montagne au sud de Cracovie

Musique rock, blues, klezmer... et bergerie à 2 heures de Cracovie.        La bergerie musicale (traduction de muzyczna owczarnia) se trouve dans la ville de Jaworki.    Concert de rock, jazz, metal à Cracovie / Soirée Dj et électro.   Peut être pour échapper à Cracovie, à son bruit, à sa foule, à ses touristes. Surement pour conjuguer…

Lire la suite de Muzyczna owczarnia, rock, blues à la montagne au sud de Cracovie

Propaganda, Bar old school version rideau de fer à Cracovie [Kazimierz]

Pub à l'ambiance communiste de Kazimierz, à Cracovie.       Le pub Propaganda se trouve dans l'ancien quartier juif de Kazimierz à Cracovie.   Un lieu hors du temps où boire une bière ou un mad dog. La déco du lieu est une raison suffisante pour pousser la porte de la Propaganda. Des affiches, bibelots, mobiliers de l'époque de la…

Lire la suite de Propaganda, Bar old school version rideau de fer à Cracovie [Kazimierz]

Les couleurs, Café « parisien » à Cracovie [Kazimierz]

Un petit noir comme à Paris, sauf que c'est dans l'ancien quartier juif de Cracovie à Kazimierz.       Le Café "Les couleurs" se trouve à Kazimierz dans l'ancien quartier juif de Cracovie. A deux pas du Bar Singer ou de l'Alchemia.   Si Paris vous manque, Rendez vous sur le Plac Nowy à Kazimierz. Un bon café -…

Lire la suite de Les couleurs, Café « parisien » à Cracovie [Kazimierz]

Ancienne synagogue et musée du judaisme à Cracovie [Kazimierz]

La plus vieille synagogue et l'unique synagogue forteresse de Pologne. Lieu d'un rapprochement entre juifs et catholiques autour de l'indépendance de la nation polonaise.       L'ancienne synagogue (Stara synagoga) se trouve sur l'une des rues principales du quartier de Kazimierz à Cracovie. Sur la rue szeroka à 5 minutes du vieux cimetière juif de Remuh.     Monument gothique…

Lire la suite de Ancienne synagogue et musée du judaisme à Cracovie [Kazimierz]

Singer, Bar ténébreux d’Europe centrale à Cracovie [Kazimierz]

 Atmosphère d’avant guerre, pour l’un des bars les plus ténébreux de Kazimierz à Cracovie.       Le Singer fût l'une des premières forces d'attraction de l'ancien quartier juif de Cracovie à Kazimierz dans les années 1990. Cela lui donne un statut de légende comme l'Alchemia proche.   L'un des premiers bars-cafés a misé sur une décoration retro d'avant guerre,…

Lire la suite de Singer, Bar ténébreux d’Europe centrale à Cracovie [Kazimierz]