Kazimierz est l’ancien quartier juif de Cracovie et l’un des quartiers préférés des artistes et des étudiants.

Vue aérienne du quartier de Kazimierz à Cracovie - Photo d'Ingo Mehling
Vue aérienne du quartier de Kazimierz à Cracovie – Photo d’Ingo Mehling

Le quartier de Kazimierz a été le quartier Juif de Cracovie pendant plus de 500 ans et jusqu’à la 2e guerre mondiale.

A la chute du communisme, il devient le coeur alternatif et artistique de Cracovie.

 Notre suggestion de 6 hébergements où loger à Kazimierz à Cracovie.

Carte du quartier de Kazimierz à Cracovie

Le quartier de Kazimierz (n°2 sur la carte) se trouve entre le centre historique de Cracovie (1) au nord et le quartier de Podgorze (3) au sud, là où se trouvait le ghetto de Cracovie.

Carte des quartiers de Cracovie en Pologne : 1. Stare Miasto : Centre historique et touristique de Cracovie 2. Kazimierz, l'ancien quartier juif 3. Centre-ouest de Cracovie 4. Quartier de Podgorze, terrain de l'ancien ghetto. Hors carte : Nowa Huta est l'ancien quartier ouvrier à l'ouest.
Carte des quartiers de Cracovie en Pologne : 1. Stare Miasto : Centre historique et touristique de Cracovie 2. Kazimierz, l’ancien quartier juif 3. Centre-ouest de Cracovie 4. Quartier de Podgorze, terrain de l’ancien ghetto. Hors carte : Nowa Huta est l’ancien quartier ouvrier à l’ouest.

Principales attractions du quartier de Kazimierz à Cracovie

Vieille synagogue. La plus ancienne synagogue de Cracovie construite pendant la renaissance avec une vocation religieuse et militaire. Aujourd’hui le musée du judaisme de Cracovie.

Vieille synagogue de Cracovie : A la fois forteresse et monument renaissance. Aujourd'hui musée du judaisme.
> Vieille synagogue de Cracovie : A la fois forteresse et monument renaissance. Aujourd’hui musée du judaisme.

Eglise Corpus Christi. L’une des plus belles église gotico-baroque de Cracovie : Une véritable splendeur ! D’autres églises méritent d’être visiter à Kazimierz comme l’église Sainte Catherine ou l’église Na Skalce.

Eglise Bozego Swiala (Corps saint) dans le quartier de Kazimierz à Cracovie.
> Eglise Bozego Swiala (Corps saint) dans le quartier de Kazimierz à Cracovie.

Festival de culture juive. L’un des festivals les plus anciens et populaires de Cracovie, crée en 1988 il accueille plus de 30 000 personnes du monde entier.

Un grand concert ponctue deux semaines de conférences, cours de danses, cours de langue et de cuisine juive… Un festival tournée vers la culture juive/israélienne actuelle. Fin juin et début juillet. 

Evocation du passé juif de Kazimierz à Cracovie sur un mur du quartier - Fot. Mariusz Cieszewski
Evocation du passé juif de Kazimierz à Cracovie sur un mur du quartier – Fot. Mariusz Cieszewski
Pendant un concert de musique klezmer du festival de culture juive de Cracovie - Fot. Mariusz Cieszewski
> Pendant un concert de musique klezmer du festival de culture juive de Cracovie – Fot. Mariusz Cieszewski

Musée d’ethnographie. Un chouette musée sur la culture, les traditions et les modes de vie des habitants de la Petite Pologne, la région de Cracovie et des Carpates plus au sud.

Habits traditionnels au Musée d'ethnographie de Cracovie dans le quartier de Kazimierz.
Habits traditionnels au Musée d’ethnographie de Cracovie dans le quartier de Kazimierz.
Décoration de noël faite main au Musée d'ethnographie de Cracovie dans le quartier de Kazimierz.
Décoration de noël faite main au Musée d’ethnographie de Cracovie dans le quartier de Kazimierz.

Synagogue Tempel. La plus belle synagogue de Kazimierz et de Cracovie dans le style néo-mauresque. Des concerts de musique classique et klezmer y ont lieux.

Façade de la synagogue reformiste Tempel dans le quartier de Kazimierz à Cracovie. Photo de Suicasmo
Façade de la synagogue reformiste Tempel dans le quartier de Kazimierz à Cracovie. Photo de Suicasmo
Intérieur de la synagogue reformiste Tempel dans le quartier de Kazimierz à Cracovie. Photo de Suicasmo
Intérieur de la synagogue reformiste Tempel dans le quartier de Kazimierz à Cracovie. Photo de Suicasmo

Cimetières juifs. Il y a deux cimetières à Kazimierz, l’ancien cimetière Remuh et le nouveau cimetière. Je préfère le nouveau, plus sauvage, plus romantique et plus émouvant.

Nouveau cimetière Juif de Cracovie pour considérer l'importance de la communauté juive avant la guerre.
> Nouveau cimetière Juif de Cracovie pour considérer l’importance de la communauté juive avant la guerre.

Street art. Kazimierz a ou avait la réputation d’être le quartier préféré des artistes et c’est surement le quartier de Cracovie avec le plus de street art sur les murs.

Street art à Cracovie dans la quartier de Kazimierz à Cracovie.
Street art à Cracovie dans la quartier de Kazimierz à Cracovie.

Cafés, bars et restaurants. Le quartier compte quelques lieux mythiques ayant traversé les décennies comme Alchemia ou Singer. Vous trouverez plein de lieux où boire un verre, des nombreux bars à bières et plein de restaurants « cuisine du monde » ou de lieux vegans, de beaux cafés-librairies et pas mal aussi de boutiques sympas : Deco, disquaire…

Au comptoir de l'Alchemia dans le quartier de Kazimierz à Cracovie - Photo de Andrew Stawarz @ Flickr
Au comptoir de l’Alchemia dans le quartier de Kazimierz à Cracovie – Photo de Andrew Stawarz @ Flickr
Cheder, café et culture juive à Cracovie. Photo Cheder.
Cheder, café et culture juive à Cracovie. Photo Cheder.
Itinéraire pour visiter Cracovie pendant un week-end


Dans notre itinéraire pour visiter Cracovie pendant un week-end ou plus.

Hôtels, auberges et airbnb dans le quartier de Kazimierz

Retrouvez tous les hébergements (auberge, hôtel, appart à louer) de Cracovie en Pologne :

L’ancien quartier juif de Cracovie

La légende veut que le roi Kazimierz le Grand, follement amoureux d’une Juive dénommée Esther soit à l’origine de la ville.

Un bras mort du fleuve sépare alors la Vieille ville de Cracovie du quartier juif (voir sur Histoire de Cracovie). Ce bras de la Wisla sera asséché au 19e donnant la rue Dietla aujourd’hui parcouru par le tramway.

Les premiers Juifs habitent la Pologne dès le 11e siècle. Leur origine est contesté. Progressivement chassés d’Angleterre (1290), de Suisse (1384), France (1306, 1394), Espagne et Portugal (1492), les Juifs s’installent en Pologne. Les rois soucieux de développer l’économie du pays leur offrent protection. Certains historiens affirment qu’ils sont des descendants des Juifs de Palestine, d’autres qu’ils descendent des Khazars, peuple turc semi nomade.

Cette nouvelle concurrence crée des tensions avec les marchands chrétiens (Polonais et Allemand). La différence de religion (prêtre contre rabbin), de culture (alimentation casher contre consommation importante de porc), de langue (Yiddish contre Polonais/Allemand) et la non mixité (géographique et marital) des chrétiens et des juifs participent à coexistence des deux communautés.

"Portrait d'un Juif" de Wyspianski au Musée National de Cracovie
« Portrait d’un Juif » de Wyspianski au Musée National de Cracovie.
Street art : Mural dans l'ancien quartier juif de Cracovie (Kazimierz).
> Street art : Mural dans l’ancien quartier juif de Cracovie (Kazimierz).

Les Juifs seront plusieurs fois accusés de sacrifier des enfants chrétiens ou de propager la peste. Malheureusement rien d’inhabituel à cette époque en Europe chrétienne.

Néanmoins la communauté juive est florissante. Jusqu’à 7 synagogues seront construites témoignant de la vitalité religieuse et de la diversité de ces courants (orthodoxe, reformiste, mystique).

On appréciera les différences entre la Vielle Synagogue orthodoxe (aujourd’hui musée du judaisme) et la synagogue reformiste Tempel avec son autel similaire aux églises chrétiennes.

Stèles dans le Nouveau cimetière juif de Cracovie.
> Stèles dans le Nouveau cimetière juif de Cracovie.
"Ecole des talmudistes" de Samuel Hirszenberg au Musée National de Sukiennice à Cracovie.
« Ecole des talmudistes » de Samuel Hirszenberg au Musée National de Sukiennice à Cracovie.
Dans le quartier de Kazimierz à Cracovie en 1916 - Toile de Józef Rapacki
Dans le quartier de Kazimierz à Cracovie en 1916 – Toile de Józef Rapacki

Cracovie est un centre intellectuel juif parmi les plus important d’Europe avec Prague et Vilnius (Wilno en polonais). D’illustres rabins y vécurent et y reposent comme Remu’h. La majorité des Juifs vivant à Kazimierz comme à Josefov à Prague étaient pauvres.

Avant la seconde guerre mondiale, la communauté juive polonaise se monte à 4 millions d’individus. La majorité sera regroupée dans des ghettos (ghetto de Varsovie et ghetto de Cracovie à Podgorze) avant d’être exterminée dans les camps de la mort dont Auschwitz. En 1945, la majorité des 70 000 Juifs de Kazimierz ont péri. 600 années d’histoire se sont envolées ou presque.

Kazimierz aujourd’hui

Depuis 1950 de nombreux artistes s’encanaillaient à Kazimierz. Vidé de ses habitants juifs pendant la seconde guerre mondiale, repeuplé par des prisonniers de droit commun, le quartier avait l’image d’un quartier de criminels alcoolisés.

En 1995, l’installation du café Singer puis du bar Alchemia sur la Place nouvelle (« Plac nowy » en polonais, ancienne Place juive) bouleverse le quartier. Ces nouveaux lieux éclairés à la bougie et à la décoration chinée remettent le Cracovie d’avant guerre à la mode. Son ambiance viennoise, ses alcools au miel et aux épices, sa musique du monde: Klezmer, Edith Piaf, Paco de Lucia…

Quartier de Kazimierz à Cracovie en 1983 - Photo de Piotr Ilowiecki
> Quartier de Kazimierz à Cracovie en 1983 – Photo de Piotr Ilowiecki

Des restaurants et cafés juifs (Cheder), des galeries d’arts spécialisées dans les Judaica, des librairies spécialisées (Austeria) ont ouvert leur portes. Des Juifs américains et israéliens arrivent en pèlerinage. Le tabou est tombé. De nombreux Polonais se découvrent des racines juives et souhaitent en apprendre plus sur leurs ancêtres.

Les cimetières juifs et les synagogues sont de plus en plus visités par des Polonais et des touristes, juifs et non juifs. Le festival de culture juive devient un évènement festif et populaire. Le plus grand festival de ce type en Europe. Bref. On n’hésite plus à parler d’un renouveau juif à Cracovie.

Dans une rue du quartier de Kazimierz à Cracovie.
> Dans une rue du quartier de Kazimierz à Cracovie.
Immeuble délabré dans le quartier de Kazimierz à Cracovie
> Immeuble délabré dans le quartier de Kazimierz à Cracovie.

Certains se moquent et d’autres s’inquiètent de la Disneylandisation de Kazimierz. Les bars se sont multipliés comme des petits pains. Les caddies de golf sillonnent le quartier chargés de touristes. Les hostels ont ouvert leur porte. Suivi de nouveaux magasins, de nouveaux snacks, de nouveaux clubs. Les parkings ont été rendu aux terrasses.

Aujourd’hui Kazimierz est un des lieux les plus populaires où sortir à Cracovie. On peut même y jouer au bowling. Les bars sont nombreux, tout comme les cafés, les restaurants, les espaces de street-food… De plus en plus rapprochés ne laissant que peu d’espace pour la vie des habitants.

L’esprit a changé à mesure que Cracovie s’inscrivait de plus en plus comme des destinations phares d’Europe centrale. Il en va de même pour Prague ou Budapest.

Cela reste un quartier avec une atmosphère particulière, ténébreuse et légère. Tragique et joyeuse. La magie demeure mais elle est peut être moins accessible et plus discrète. A moins qu’il s’agisse juste de la nostalgie d’une époque révolue… ou de moi qui vieillit.

Cour typique de l'ancien quartier de Kazimierz à Cracovie.
> Cour typique de l’ancien quartier de Kazimierz à Cracovie.
Cour d'immeuble dans le quartier de Kazimierz à Cracovie
> Cour d’immeuble dans le quartier de Kazimierz à Cracovie.
Façade fatiguée du quartier de Kazimierz à Cracovie.
> Façade fatiguée du quartier de Kazimierz à Cracovie.

Plus sur les Polonais juif et sur la relation entre catholiques et juifs

Retrouvez des photos, cartes, histoires et témoignages sur les Juifs polonais depuis leur installation en Pologne à aujourd’hui.

Le mouvement citoyen « Juif, tu me manques » témoignant de l’absence, de la perte, de la nostalgie d’un avant holocauste où catholiques et juifs cohabitaient.Enregistrer

Kazimierz, l'ancien quartier juif de Cracovie
Kazimierz, l’ancien quartier juif de Cracovie

EnregistrerEnregistrer

Carte de Cracovie : Tous les lieux du guide touristique

Retrouvez tous les lieux du guide sur la carte de Cracovie (Pologne) : Hôtels selon votre budget, monuments incontournables et plus insolites, musées à ne pas rater, parcs romantiques et reposants, bars originaux, clubs où sortir, shopping vintage…

Bon plan ! Vous pouvez télécharger gratuitement la carte pour une utilisation hors connexion.

Où dormir à Cracovie en Pologne ? Sélections d’hébergements jolis, centraux ou pas chers

 

 

Pour séjourner à Cracovie (Pologne), voici nos suggestions d’hébergements en fonction de votre budget :

Auberges de jeunesse à Cracovie à partir de 10 euros
Hotels dans le centre de Cracovie / Hotel dans le quartier de Kazimierz
Hotels de luxe à Cracovie à moins de 100 euros


Kazimierz bohême, l’ancien quartier juif de Cracovie
Vue aérienne du quartier de Kazimierz à Cracovie - Photo d'Ingo Mehling

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Cet article a 3 commentaires

  1. LACZEWNY

    bonjour
    je suis à la recherche de la famille de mon grand père PAZIAK Jan né en 1897 à Kazimierz. il est arrivé en France en 1927….. je sais que durant sa jeunesse, il était  » passeur  » en barque il faisait avec son Père traverser la Vistule à des étudiants. Je vous remercie

    1. Maciej

      Bonjour, Je vous conseille de vous assurer qu’il s’agit bien de Kazimierz à Cracovie et non de la ville de Kazimierz Dolny sur la Vistule mais plus au nord. Ensuite vous pouvez contacter la mairie ou l’église de la ville en traduisant sur l’outil de traduction Google translate votre demande. Bonne recherche !

      1. Bonjour,
        Je vous remercie pour votre commentaire mais hélas sur le livret de famille de mes grands parents il n y a pas de précisions sur la ville de Kazimierz. Ma maman Helena Paziak se souvient que son père faisait traverser en barque La Vistule à des étudiants…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.