Itinéraires pour un week-end à Cracovie

Circuits détaillés pour visiter Cracovie et sa région « la Petite Pologne » en 2, 3 ou 4 jours à pied, à vélo ou en transport en commun.

Itinéraires à Cracovie pour un week-end

> Itinéraires à Cracovie pour un week-end.

 

Vous avez décider de passer un week-end à Cracovie et vous vous demandez quoi visiter et quoi faire. Voici une proposition d’itinéraires et d’activités.

Les quartiers intéressants de Cracovie se trouvent dans un espace relativement réduit et que l’on parcourir à pied, au besoin : 

  • La location de vélo à Cracovie vous permettra de rejoindre des lieux plus excentrés, plus rapidement,
  • En hiver les transports en commun prendront le relais, sauf si vous venez équiper pour affronter le froid continental à vélo (gants chauds, écharpes et bonnets).

 

Ces itinéraires ont été imaginés :

  • Pour celles et ceux découvrant Cracovie pour la 1ere fois,,
  • Les trajets correspondent à près d’une 10-aine de km par jour,
  • Les itinéraires comprennent des musées et monuments, des marchés, des parcs, des églises et synagogues…
  • Nous éviterons les lieux touristiques sans intérêt.

 

Cliquer sur cette icône ci dessous Capture d’écran 2016-08-30 à 16.11.26 pour avoir le nom, la durée et les distances entre les étapes.

 

 

Jour 1 à Cracovie : A travers la Vieille Ville (Stare Miasto)

Dans la Vieille Ville de Cracovie entre marché populaire et artisanat, des musées d’arts, des églises somptueuses et les trâces du passé royal : De hauts remparts, un dragon et un château sur la colline.

 

Itinéraire à Cracovie : Jour 1, la visite de la Vieille Ville

> Itinéraire à Cracovie : Jour 1, la visite de la Vieille Ville.

 

  • A. Stary Kleparz. Personne ne commence une visite de Cracovie par le marché alimentaire du Stary Kleparz. C’est pourtant un bon endroit pour observer la vie des habitants et pour apprécier les produits locaux. Si vous prévoyez de pique niquer dans la journée, vous y trouverez tous les ingrédients dont vous aurez besoin. C’est dans ce quartier près de la gare ferroviaire et routière que vous trouverez les auberges de jeunesse les moins chères.
  • B. Barbakan et Brama Florianska. La principale et dernière porte encore debout de Cracovie, ici commençait la voie royale menant au chateau à travers la place du marché. Vous deviez d’abord montrer patte blanche et traversez le barbacane de Cracovie. Les remparts entourant la ville furent abattus au 19e pour permettre à Cracovie de s’agrandir. A leur place la ceinture verte des Planty fût plantée. Planty = Planté, vous comprenez vite.
  • C. Le long des remparts. Plutôt que d’emprunter la rue principale (Florianska) nous allons longer les remparts. Au marché d’art en plein air (touristique & kitsch) succède le musée de Czartoryski où le célèbre tableau de la Dame à l’hermine de Da Vinci est exposé. Suivit bientôt de l’Hôtel de France ou Francuski fût en son temps le plus moderne de Cracovie. Les rues de ce côté de la Vieille sont plus tranquilles et moins commerçantes, on y goûte plus facilement l’atmosphère mitteleuropa de la cité.
  • D. Art nouveau. Sur la place Szczepanski à côté du Vieux Théâtre Art nouveau, le musée dédié à la « Jeune Pologne », le nom du style « secession » polonais. C’est un des musées d’art les plus riches et les plus intéressants de Cracovie avec des oeuvres de Wyspianski, Tetmajer, Weiss… Incontournable pour les esthètes.
  • E. Place du marché. Nous arrivons au coeur de Cracovie : Le Rynek, littéralement « marché ». Cette place d’une beauté incroyable connait une animation joyeuse 365 jours par an. En plein centre, les Sukiennice ou « halles aux draps » concentrent l’artisanat régional : C’est le coin des jeux d’échecs en bois, des pantoufles fourrées en laine, des colliers et bagues en argent sertis d’ambre… Touristique mais pittoresque. Autre merveille du Rynek, de la Basilique Sainte Marie aux clochers asymétriques retentit le son d’une trompette à chaque heure du jour et de la nuit. Son intérieur psychédélique et son retable combleront au dèla des amatrices et amateurs de l’art gothique. C’est vraiment impressionnant. Sous la place un surprenant musée de Cracovie au Moyen-Âge et tout autour sur terre et en dessous des cafés, bars et restaurants. Passer et repasser sur le Rynek donne un sentiment assez étrange et magique de familiarité avec la ville.
  • F. Université Jagellonne. On quitte la place pour faire un crochet du côté de l’Université de Cracovie fondée au 14e siècle : L’astronome Copernic ou plus près de nous le Pape Jean-Paul II y étudièrent. On arrive dans l’église des Franciscains, l’une des plus belles églises de Cracovie grâce aux vitraux de Wyspianski déjà évoqués plus haut. Il y a près de 50 églises dans la ville et promis on ne les visitera pas toutes.
  • G. Chateau de Wawel. Pour rejoindre le chateau de Wawel, nous empruntons la rue Kanoniczna comme les reines et les rois de Pologne avant nous. Le Chateau est une petite merveille avec ses tours, cours, appartements, sa cathédrâle, sa lourde cloche et son dragon. La visite guidée laisse un goût mitigée mais la plupart des lieux se visitent librement et gratuitement.
  • H. Musée national. Une nouvelle étape pour les amatrices et amateurs d’art s’il vous reste du temps : Le batiment principal du Musée national (« Muzeum Narodowy »). Ici les mouvements de la fin du 19e et du 20e offre un panorama passionnant de la peinture et sculpture polonaise.
  • I. Vieille ville pour la soirée. Retour dans la Vieille Ville ou Stare Miasto pour boire un verre et manger un bout. Sur la rue Stolarska en plus de quelques bars sympas, vous trouverez un chouette magasin d’affiches polonaises. Un des apports majeurs des artistes polonais au graphisme du 20e siècle.

 

Longueur du trajet : 7 km.

 

Jour 2 à Cracovie : Visite de l’ancien quartier juif de Kazimierz

Dans les quartiers de Kazimierz, sur les traces de l’histoire juive de Cracovie mais aussi au plus près de son histoire paienne et de ses traditions populaires. Sacré mélange.

 

Itineraire à Cracovie pour le jour 2.

> Itinéraire à Cracovie pour le jour 2.

 

  • A. Hala Targowa. Si votre 2e jour à Cracovie est un dimanche, vous aurez l’occasion de découvrir le marché aux puces de Cracovie. Là encore, c’est une expérience assez inoubliable que vous soyez fan de brics et de brocs ou non. Vous y verrez un visage plus miséreux de Cracovie que celui des jolis cafés du centre. Si la réalité ne vous fait pas peur.
  • B. Cimetière juif. Vous voilà à la marge du quartier juif de Kazimierz. L’un des lieux le plus émouvants de Cracovie est le Nouveau Cimetière Juif : D’innombrables stèles érodées par les années et l’oubli et jetées en pâture à la végétation. Jusqu’à 70 000 Juifs habitaient Cracovie avant l’invasion nazie.
  • C. Stara Synagoga. La Vieille synagogue de Cracovie est la seule synagogue forteresse au monde. De style renaissance, l’édifice accueille un modeste musée sur le judaisme sur l’une des plus grandes places du quartier.
  • D. Kazimierz. Pour rejoindre la 2e synagogue la plus remarquable de Cracovie vous passerez par la place la plus animée de Kazimierz. Un marché, des cafés, bars et les zapiekanki (pizza polonaise aux champignons) les plus célèbres de Cracovie. La première était le lieux de prière des Orthodoxes, la synagogue Tempel celui des réformistes.
  • E. Musée ethnologique. Pour découvrir le folklore, les traditions, l’artisanat et l’histoire populaire de la région de Cracovie et des Carpates, rendez-vous au musée ethnologique de Cracovie anormalement peu connu et visité. En chemin vous passerez devant une autre superbe construction : La basilique gothique & baroque du Bozego Swiala (Corpus Christi). Là non plus personne ne va.
  • F. Podgorze. Traversez la Wisla (l’horrible « Vistule » en français) et vous voilà dans le quartier de Podgorze. Ce nouveau quartier à la mode accueillit le ghetto de Cracovie pendant la seconde guerre mondiale. La place Bohaterow getta (« héros du ghetto » en référence à l’insurrection de ghetto de Varsovie) avec ses chaises oubliées rappellent la déportation dans l’urgence et le désespoir des Juifs vers le camp d’Auschwitz.
  • G. Schindler. Dans l’ancienne usine de Schindler rendue célèbre à travers le film de Spielberg se trouve le musée de Cracovie pendant la guerre. La débâcle de l’armée polonaise, l’occupation cruelle de la Pologne par les Nazis, la construction du ghetto, les travaux forcés, la résistance et la mort sous toutes ses formes. Rien ne vous sera épargné pour revivre les pages les plus sombres de l’histoire de Cracovie. Le quartier de Podgorze accueille également le musée d’art contemporain à proximité.
  • H. Paganisme. Un peu plus loin et un peu plus haut, le tertre de Krakus est une colline de terre construite par l’homme surplombant la sépulture du légendaire fondateur de Cracovie : Krakus. La vue panoramique sur la ville est l’une des plus belles.

 

Longueur du trajet : 7 km.

 

Jour 3 : Excursion autour de Cracovie

Plusieurs lieux méritent une excursion en dehors de Cracovie, 2 sont classés au patrimoine de l’UNESCO.

  • Auschwitz

A 1h30 de Cracovie se trouve le camp d’extermination d’Auschwitz. Inutile de dire qu’il s’agit d’une visite dont on ne sort pas indemne. Même s’ils ne traitent pas des mêmes aspects et même si l’impact émotionnel est très différent, un conseil : Ne visiter pas Auschwitz et le musée de Cracovie pendant la 2e guerre. Les deux sont très déprimant quant à la capacité de l’humanité à s’autodétruire. Si vous restez 2 ou 3 jours à Cracovie, ne vous « infligez » pas toute cette peine. Vraiment.

  • Wieliczka + Nowa Huta

Dans un registre complètement différent : Les mines de sels de Wieliczka à 30 minutes de Cracovie. Elles aussi classées à l’UNESCO, elles sont exploitées depuis le 13e siècle. Vous descendrez dans le ventre de la terre et parcourrez un fragment des centaines de kilomètres de galeries. En bas, l’histoire de la mine et surtout des œuvres d’art, des chapelles souterraines et des statues sculptées dans le sel. Assez incroyable.

Pour rester dans la thématique un peu bizarre mêlant l’industriel et le religieux, une autre demi journée peut être consacrer à Nowa Huta. Cette ville modèle du socialisme version industrie lourde est devenue au grand damne des autorités le symbole de la religiosité de l’Homme Nouveau. Au programme : Urbanisme socialiste et église d’inspiration Corbusier (+ église en bois improbable).

  • Zakopane

On change encore de registre, direction les montagnes. Au sud de Cracovie se trouve les Carpates et la station de ski de Zakopane. Au de là des sports d’hiver, la ville est la capitale de la culture montagnarde polonaise. L’architecture en bois, la cuisine, l’artisanat, la musique, les costumes. Tout y est différent de Cracovie. Zakopane fût un lieu de villégiature fécond pour les artistes et l’intelligentsia polonaise. La culture polonaise, pays de plaine s’il en est, en est bizarrement fortement imprégnée. Des pistes de ski, des circuits de randonnées, des églises en bois, des ours, des loups, des lynx. Comptez entre 2 et 3h de route depuis Cracovie.

 

Et si vous ne savez pas quoi choisir rester une semaine et puis voilà 🙂

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Pratique à Cracovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *