Voie Royale de Varsovie en 15 étapes : Balade incontournable !

La fameuse Voie Royale de Varsovie relie les trois résidences royales de la ville, en partant du Château Royal de la Vieille Ville, passant par le Palais de Łazienki et se terminant au Palais Wilanów. Longue de 11 kilomètres, elle ne se parcours pas à pied dans son intégralité, mais la section entre la Vieille Ville et Łazienki est une balade que tout visiteur de Varsovie se doit de faire au moins une fois !

 

> Voie Royale à Varsovie avec le Chateau Royal au fond et l’église Saint Anne à droite – Photo de Paul Kowalow

 

 

La Voie Royale part du pied du Château Royal dans la Vieille Ville de Varsovie, passe par les célèbres rues Krakowskie Przedmieście et Nowy Świat pour atteindre le Palais de Łazienki.

Il est ensuite recommandé de prendre le bus jusqu’à Wilanów.

 

 

Krakowskie Przedmieście

 

Krakowskie Przedmiescie est sans conteste une des rues les plus connues et prestigieuses de Pologne, avec ses églises flamboyantes et ses palais baroques. Après avoir été entièrement rénovée et réservée aux piétons et aux transports publics, elle constitue une formidable promenade au sortir de la Vieille Ville.

Tout au long de cette rue, vous trouverez des reproductions des peintures du Varsovie du 18ème siècle de Canaletto (Bellotto en fait mais reprenant le nom de son prestigieux oncle), placés à l’endroit probable où le peintre avait placé son chevalet, donnant ainsi une perspective historique incroyable à ce que vous avez devant les yeux.

 

La descente de Krakowskie Przedmieście commence sur la Place du Château Royal, au pied de la Colonne du Roi Sigismond. Quelques mètres après le pont autoroutier, sous lequel passe la Trasa W-Z, vous trouverez, d’une part, les marches qui vous conduisent vers le petit quartier de Mariensztat, et d’autre part, l’Eglise Saint Anne (ul. Krakowskie Przedmieście 68).

 

Palais royal de Varsovie - Photo de Doronenko

> Palais royal de Varsovie – Photo de Doronenko

Eglise Swietej Anny (Sainte Anne) de Varsovie. Photo de Sempoo.

> Eglise Swietej Anny (Sainte Anne) de Varsovie. Photo de Sempoo.

 

 

Cette église est un des lieux de culte les plus importants de Pologne, et sa façade classique cache un intérieur baroque des plus riches et gracieux. L’Eglise est belle, certes, mais je recommande tout particulièrement de prendre le temps de monter sur la plateforme du clocher, qui donne une vue panoramique splendide de la Vieille Ville, de la rive droite et de son Stade National rouge et blanc, ainsi que sur le reste de Krakowskie Przedmieście. Il est également à noter que c’est ici que se trouve la Croix Présidentielle, celle qui a failli plonger le pays dans la guerre civile en 2010.

 

En continuant sur la rue, vous passerez la statue d’Adam Mickiewicz, un des plus grands écrivains et poètes de langue polonaise. Erigé en 1898 – en pleine répression russe à la suite de la partition de la Pologne -, l’inauguration du monument avait attiré plus de 12 000 personnes qui ont profité de l’occasion pour manifester leur patriotisme au nez et à la barbe des russes. La statue originale a survécu à la guerre, mais les impacts de balles sont encore visibles.

 

Juste après le Monument à Adam Mickiewicz, vous trouverez l’Eglise des Carmélites (ul. Krakowskie Przedmieście 52/54), magnifique Eglise connue pour sa façade néo-classique et ses clochers jumeaux en forme d’encensoir. Les décors intérieurs sont opulents, avec un autel principal rococo et des décorations au plafond.

 

Le Palais Présidentiel (ul. Krakowskie Przedmieście 46/48) est une sorte d’Elysée à la polonaise. La construction du Palais a commencé au 17ème siècle, et a vu passer depuis une cohorte d’aristocrates, de rois et de présidents. La Constitution du 3 Mai 1791, la première en Europe, y a été signée, tout comme le Pacte de Varsovie, en 1955, qui fut la réponse de l’URSS à la création de l’OTAN. Depuis 1994, c’est la résidence officielle des Présidents polonais, d’où la surveillance renforcée, les soldats aux mâchoires serrées et les limousines blindées entrant et sortant des lieux.

 

Accolé au Palais Présidentiel se trouve l’Hôtel Bristol (ul. Krakowskie Przedmieście 42/44), magnifique établissement qui n’est sans doute plus l’hôtel le plus luxueux de la capitale, mais restera pendant encore longtemps son hôtel le plus élégant. Une plaque en bronze rappelle les différentes célébrités qui y ont séjournées, de Pablo Picasso à Robert Nixon, de Marlene Dietrich à JFK. A noter que la pâtisserie de l’hôtel propose de véritables délices…

 

Vous pouvez bifurquer à cet endroit à droite, le long du Hotel Europesjki (ul. Krakowskie Przedmieście 13) ouvert en 1857, pour faire un petit détour sur la Place Piłsudksiego et la Tombe du Soldat Inconnu, et peut être prendre le temps de manger sur le pouce dans les Jardins Saxons.

 

Au niveau du grand portail situé ul. Krakowskie Przedmieście 26/28 se trouve le campus de l’Université de Varsovie. Créée au 17ème siècle autour d’un bâtiment principal, la ‘Villa Regia’, l’université compte aujourd’hui 57 000 étudiants. L’intérieur du campus est accessible et sympathique, avec de nombreux bancs ombragés, des beaux palais baroques ou néo-classiques récemment rénovés et des étudiants afférés (ou pas, d’ailleurs).

 

> Porte principale de l’université de Varsovie – Photo d’Adrian Grycuk

 

 

Le campus déborde aujourd’hui sur le quartier de Powiśle, près de la Vistule, et c’est plutôt dans ce nouveau quartier que vous trouverez les bars et cafés fréquentés par les étudiants. Juste en face du portail se trouve le Palais Czapski, toujours dans le style baroque, où se trouve actuellement l’Ecole des Beaux-Arts.

 

Quelques mètres plus loin, sur le trottoir en face, vous trouverez la Basilique de la Sainte Croix avec son imposante statue du Christ portant sa croix, un des éléments caractéristiques de Krakowskie Przedmieście. C’est véritablement un des monuments les plus importants de Varsovie.

 

Juste avant que Krakowskie Przedmieście ne se fonde dans Nowy Świat (l’une rue devient l’autre), se trouve la statue Nicolas Copernic (Pomnik Mikołaja Kopernika – plac Staszic). Réalisé en 1830 par le danois Bertel Thorvaldsen en l’honneur de l’astronome polonais théoricien d’une Terre tournant autour du Soleil et non l’inverse. Elle porte l’inscription « une nation reconnaissante honore Nicolas Copernic » en latin et en polonais.

 

Statue de Copernic à Varsovie - Photo de McBartosz

> Statue de Copernic à Varsovie – Photo de McBartosz

 

 

La statue a également été le théâtre d’une célèbre action de sabotage symbolique durant la Seconde Guerre Mondiale : l’opération Copernic.

Au début de l’Occupation allemande, les nazis avaient couverts l’inscription en polonais par un texte en allemand. En 1942, un résistant polonais, Maciej Dawidowski, nom de code « Alek », a bravé la peine de mort immédiate et a retiré cette plaque, et cela juste sous le nez de la police allemande qui avait son QG en face.

En 1944, la statue a été déboulonnée et emmenée loin de Varsovie pour être détruite, mais elle a miraculeusement survécu, a été retrouvée, restaurée et remise à l’endroit qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

 

 

Nowy Świat

 

Nowy Świat est le prolongement naturel de Krakowskie Przedmieście, mais d’un point de vue architectural, on change d’univers… Sa construction en pierre et en brique ne date que du début du 19ème siècle, où les manoirs en bois ont alors laissé place à des immeubles, en majorité à 3 étages et de style néo-classique, donnant une certaine unité architecturale aux lieux.

Ce qui est curieux, c’est que cette rue a subit une autre période de métamorphose au tournant du 20ème siècle, durant laquelle quasiment toute trace de néo-classicisme a disparue, et qu’à la place on construisit des immeubles art nouveau. Néanmoins, après la destruction complète de Nowy Świat pendant l’Insurrection de Varsovie, les autorités ont décidé, pour des raisons de coûts (reconstruire les immeubles art nouveau aurait été trop cher), de reconstruire la rue telle qu’elle était au début du 19ème siècle. Ainsi, la rue ressemble exactement à celle qu’on pouvait fréquenter vers 1850, mais le Nowy Świat de 1935 a définitivement et irrémédiablement disparu…

 

Sur Nowy Świat, on ne trouve plus vraiment de monuments, à part le Palais Staszic, tout près de la statue de Copernic (ul. Nowy Świat 72). En revanche, vous trouverez beaucoup de boutiques, de cafés et de restaurants, même s’il y a peu de véritables bonnes adresses. Une sorte de Champs Elysées à la sauce Varsovie, en moins luxueux, mais avec tout autant de franchises… Les seules véritables adresses immanquables de Nowy Świat, c’est le Café Blikle, véritable institution culinaire de Varsovie, ainsi que les bars Pawilony.

 

Café Blikle sur Nowy Swiat à Varsovie - Photo de Piotrus

> Café Blikle sur Nowy Swiat à Varsovie – Photo de Piotrus

 

 

Vous avez la possibilité de faire un petit détour sur la ulica Ordynacka pour vous rendre au Musée Frédéric Chopin, qui se trouve tout près.

Vous pouvez même décider de bifurquer sur une des deux célèbres rues piétonnes de Varsovie, la ulica Foksal ou la ulica Chmielna.

  • La ulica Foksal permet de s’immerger un peu dans le Varsovie aristocratique, avec de belles demeures : La maison néo-gothique au n°19 ou celle renaissance au n°16 et le très beau Palais Zamyski, construit au 19ème siècle dans un style néo-renaissance.
  • La ulica Chmielna est une longue rue piétonne qui joint la ul. Nowy Świat à la ul. Marszałkowska, et est donc un itinéraire préférable pour tous ceux qui veulent rejoindre la station de métro « Centrum » depuis Nowy Świat.

 

Nowy Świat offre également au piéton un curieux spectacle sous la forme d’un immense palmier au milieu du rond-point De Gaulle.

 

 

> Palmier artificiel de Varsovie sur les allées de Jérusalem.

> Palmier artificiel de Varsovie sur les allées de Jérusalem.

 

 

Face au palmier, de l’autre côté du rond-point, un Général de Gaulle en bronze ayant toujours l’air d’aller quelque part, surveille la circulation un peu dangereuse de ce carrefour giratoire… Passé ce rond-point, on sort du Varsovie historique pour se confronter à la modernité (socialiste), qui prédomine. Sur les Aleje Jerozolimskie en direction de la Vistule se trouve l’incontournable Musée des Beaux Arts.

 

Musée National de Varsovie : Un immeuble imposant pour des collections d'antiquités, peintures et sculptures

> Musée National de Varsovie : Un immeuble imposant pour des collections d’antiquités, peintures et sculptures.

 

 

Juste derrière le Général de Gaulle se dresse l’imposante « Maison Blanche », surnom donné à l’ancien quartier général du Parti Communiste (ul. Nowy Świat 6). On ne peut qu’admirer l’ironie de l’Histoire, lorsque cet endroit devint brièvement, au début des années 1990, la bourse de Varsovie…

 

Nowy Świat se termine au Plac Trzech Krzyży (Place des Trois Croix), au milieu de laquelle vous pourrez admirer la magnifique église St Alexandre, construite dans un style classique et inspiré du Panthéon de Rome.

 

En poursuivant plus en avant sur les Aleje Ujazdowskie, vous arriverez au magnifique Palais sur l’Eau de Łazienki et son parc

 

 

> Palais sur l'eau de Lazienki à Varsovie. Photo de Radek Kołakowski.

> Palais sur l’eau de Lazienki à Varsovie. Photo de Radek Kołakowski.

 

 

Vous pouvez ensuite prendre le bus 180 ou 116 qui vous emmenera au Parc et Palais de Wilanów et à son musée des affiches polonaises.

 

> Statue des jardins de Wilanów à Varsovie.

> Statue des jardins de Wilanów à Varsovie.

Musée des affiches polonaises à Varsovie.

> Musée des affiches polonaises à Varsovie.

 

 

Plus de Monuments de Varsovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.