Parc Łazienki à Varsovie : Chopin et des paons [Centre ville]

 Sur le Chemin des Rois (Trakt Krolewski), au cœur d’un parc où les paons se disputent le Prix de l’Elégance, émerge des flots le Palais Royal sur l’Eau, baigné dans une oasis de verdure, de raffinement néoclassicique et de quelques notes de Chopin…

 

> Palais sur l'eau de Lazienki à Varsovie. Photo de Radek Kołakowski.

> Palais sur l’eau de Lazienki à Varsovie. Photo de Radek Kołakowski.

 

“Łazienki” veut littéralement dire “salle de bain”, donc autant dire que l’eau est l’élément fondateur du parc, entourant la résidence d’été du Roi et abritant les plus grosses carpes de la ville.

Le parc se trouve dans le Centre ville de Varsovie.

 

 

Un palais d’été pour le dernier roi de Pologne

 

Les seigneurs de la région de Mazovie avaient construit une forteresse sur ces terrains au 12ème siècle.

C’est sous l’impulsion du Roi Sigismond Auguste III Wasa que le premier palais en brique fut érigé, vers 1606. C’est ce même roi né en Suède, qui transporta la capitale du Royaume de Pologne de Cracovie à Varsovie.

 

Le dernier Roi de Pologne Stanislas August Poniatowski
>
Le dernier Roi de Pologne Stanislas August Poniatowski.

 

Le Parc pris sa forme actuelle en 1775, grâce à la volonté du dernier roi de Pologne Stanislas Auguste Poniatowski. Il acheta les terrains et les Bains (en polonais ‘Łażnię’) du Maréchal de la Couronne. De là le nom du parc : Łazieńki.

 

Le bâtiment des bains est de taille modeste et construit dans le style classique. Dans le raffinement inspiré de l’antiquité. Le Roi a donc décidé de partir de l’existant, et de construire autour. Dominico Merlini originaire de Côme et Johann Christian Kammsetzer de Dresden, les architectes du Chateau Royal, firent émerger des flots la vision royale de l’alliance entre la Terre et l’Eau.

 

Un poumon de Varsovie

 

Le parc des Łazieńki est sans conteste un des lieux préférés des Varsoviens pour leur petite balade dominicale, et ce été comme hiver. Seule la partie moderne du parc est au niveau des rues de la ville, le reste se trouve en contre-bas, ce qui donne un réel sentiment de calme régnant au sein du parc…

 

Allées du parc en été.
> Allées du parc en été.
Photo de Alina Zienowicz.

 

 

Le parc a été pensé comme un mélange des styles anglais et français, ce qui donne un aspect un peu fourre-tout mais qui au final est très plaisant pour le promeneur. Les allées ont des structures géométriques, mais la nature n’est pas trop bridée et la faune peut proliférer.

Les paons sont une des attractions vedette du parc : il y en a des dizaines et des dizaines, trainant leurs queues magnifiques. Ce n’est pas facile de leur faire faire la roue, mais si vous avez la chance, l’un d’eux finira par dresser son éventail en plumes !

De nombreux écureuils roux gambadent et font leurs réserves pour le long hiver qui finira toujours par arriver. Pas farouches, ces rongeurs viennent chercher la nourriture jusque dans vos mains (ndlr : ils préfèrent les noisettes aux pistaches… Ils sont exigeants !). Lorsque l’hiver drape le parc de son silence enneigé, allez-y avec un peu de miettes ou de graines et les oiseaux viendront vous manger directement dans la main !

Le parc est exactement ce qu’on atteint d’un parc urbain : calme, agréable et à l’abri du tumulte de la ville. Idéal pour un jogging ou pour une balade romantique avec ou sans enfants.

  • En été, la présence des moustiques peut être désagréable, car ils ont beaucoup de place pour proliférer le long des différents points d’eau.
  • En automne, le parc endosse des couleurs jaunes, rouges et ocres absolument magnifiques.
  • Puis, lorsque l’hiver arrive avec son manteau neigeux, le parc devient quasiment irréel : tous les sons sont étouffés, il n’y a personne, et la magie du lieu fait le reste…

 

 

Architecture, palais et théâtres des Lazienki

 

Le Palais sur l’Eau

 

Lorsque le Roi Stanislas Auguste rachète ces terres, il a une vision : construire un palais d’été, qui sera une sorte de villa-musée en même temps qu’un lieu d’échanges, une salle d’exposition et un testament idéologique. Le Roi a ainsi érigé son palais sur une petite île artificielle au milieu d’un lac, reliée à la terre par deux ponts. Il consacra beaucoup d’argent et de temps à la décoration intérieure (peintures et sculptures) afin d‘exprimer à la fois ses aspirations philosophiques et sa volonté de réformes.

Difficile à dire si ces éléments philosophiques transparaissent encore aujourd’hui. Je doute que le passant ne se soucie réellement de la volonté de réforme du Roi, préférant probablement nourrir les carpes ou faire des grimaces aux paons pour leur faire faire la roue… Mais il est indéniable que c’est beau : lorsqu’on passe le petit pont et qu’on réalise qu’on est sur une île, ou lorsqu’on repart le long du lac Nord et qu’on voit le palais au loin, flottant sur l’eau, l’effet est saisissant.

On peut s’imaginer l’endroit à la fin du 18ème siècle… Le Roi organisait toutes les semaines les « Déjeuners du Jeudi », un peu sur le modèle des salons littéraires parisiens de l’époque, afin d’échanger sur l’Art et la philosophie. Les discussions devaient être aussi animées que les coins à sieste devaient être calmes…

 

 

L’amphithéâtre sur l’Ile

 

Tout près du Palais, sur le bord de l’étang sud, se trouve le théâtre d’été, construit en demi-cercle sur le modèle des amphithéâtres antiques. La scène de l’amphithéâtre a été, elle, construite sur une petite île juste en face.

 

 Amphithéâtre sur l'Ile en 1900.
> Représentation à l’Amphithéâtre sur l’Ile des Lazienki.

 

 

L’effet est saisissant, car la séparation des places assises et de la scène par un peu d’eau donne une dimension quasi-mystique aux représentations. Le décor de la scène, figé dans une destruction antique faite de colonnes à demi-effondrées, donne toujours l’impression que la représentation va bientôt commencer…

Petite anecdote intéressante : Durant la Seconde Guerre Mondiale, il fut épargné des nazis car ils pensaient le théâtre détruit…

L’été, l’amphithéâtre accueille des concerts de plein air, dans le cadre du festival de musique classique « Strefa Ciszy ».

 

 

La Vieille Orangerie

 

Dans la partie ouest du parc, l’Orangerie ornée de dix-sept immenses arcades est destinée à la conservation des arbres et plantes exotiques.

 

Orangerie du parc Lazienki à Varsovie. Photo de Mateusz Giełczyński.
> Orangerie du parc Lazienki à Varsovie. Photo de Mateusz Giełczyński.

 

 

Dans l’aile est du bâtiment se trouve le Théâtre de Stanislas (Teatr Stanisławowski), qui était un théâtre de cour. Assez unique en Europe, il est réalisé entièrement en bois dans une forme d’amphithéâtre. Au-dessus du public se trouvent les loges réservées aux membres de la Cour, qui, on peut aisément l’imaginer, étaient plus souvent intéressés par les derniers ragots que la représentation donnée sur scène…

L’été, le théâtre accueille des concerts en plein air dans le cadre du festival de musique classique « Strefa Ciszy ».

 

 

Le Pavillon de Chasse et l’Ecole Militaire des Lazienki

 

Le Pavillon de Chasse est un petit palais classique, construit à la base à partir d’un plan en carré élargi auquel furent rajouté des pavillons latéraux afin de lui donner une forme en quart de cercle. Sa particularité est que, pour le coup, la majeure partie des décorations d’intérieures et de ses peintures sont d’origines.

 

Intérieur classique du Pavillon de chasse des Lazienki à Varsovie.
> Intérieur classique du Pavillon de chasse des Lazienki à Varsovie.

 

 

Pour l’anecdote, c’est ici qu’en 1958 eut lieu la première tentative d’établissement de relations diplomatiques entre les USA et la République Populaire de Chine. Quelques mois auparavant, Mao Zedong lançait la politique désastreuse du « Grand bon en avant ».

Tout près du Pavillon de Chasse se trouve l’Ecole Militaire, bâtiment un peu austère qui devait surtout servir de cuisine et de logement complémentaire pour les invités du Roi.

 

 

La partie moderne du Parc

 

Le long des Aleje Ujazdowskie se trouve la partie plus moderne du parc, aménagée lors du 20ème siècle. Les deux parties sont d’ailleurs géographiquement distinctes, car la partie moderne surplombe les parties anciennes qui se trouvent en contrebas.

 

 Statue de Chopin dans la partie moderne de parc Lazienki
> Statue de Chopin dans la partie moderne de parc Lazienki.

 

 

C’est dans cette partie moderne que se trouve la roseraie entourant la statue de Chopin. Sculpté assis sous un saule, le regard perdu par-dessus son épaule gauche, il est un lieu de pèlerinage pour tous les amoureux de ses mélodies.

L’été, chaque dimanche de 12h à 16h entre mai et septembre, se déroulent des concerts gratuits au pied de la statue, où des pianistes du monde entier viennent jouer les œuvres de Chopin et ainsi lui rendre hommage.

 

Le monument de Chopin détruit en 1940.
> Le monument de Chopin détruit en 1940.

 

 

Dans la partie moderne du parc se trouve aussi le Belweder, qui a longtemps été le siège des autorités militaires nationales. Après la Chute du Mur, c’est le lieu que Lech Walesa avait choisi pour exercer le pouvoir.

Vous trouverez également dans le parc un jardin chinois.

 

 

Informations pratiques sur les Lazienki à Varsovie

 

Le parc Lazienki se trouve dans le centre ville de Varsovie sur le tracé royal rejoignant le Chateau Royal et le palais de Wilanow.

 

Adresse : Le long des Aleje Ujazdowskie
Accès : Depuis la place du Château, prendre les bus 116 ou 180, arrêt  « Łazieńki Krolewskie ».
Horaires d’ouverture : 
Le parc est ouvert tous les jours, de l’aube jusqu’au crépuscule. Les divers bâtiments peuvent être visités séparément, de 10h à 18h.
Prix d’admission :  L’admission dans le parc est gratuite. La visite du Palais sur l’Eau coute 20 zloty (15 en tarif réduit). La visite de la Vieille Orangeraie coute 10 PLN (5PLN en tarif réduit)

 Site officiel : Lazienki-krolewskie.pl/azienki-krolewskie.pl/

 

Enregistrer

Plus de Parcs de Varsovie

1 réponse

  1. Alvarez dit :

    j’adore ce parc de Lazienki j’y vais tous les 2 ans et je ne manque pas un concert puisque j’aime Frédéric Chopin c’est mon compositeur préféré, je l’aime depuis l’âge de 6 ans et encore maintenant car il est pour moi dans mon âme d’enfant, je joue du piano pas toutes ses œuvres mais quand même pas mal, j’aimerais allez le retrouver quand je partirais de cette terre car maintenant je suis une grande amoureuse de lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *