Itinéraires pour un week-end à Berlin de 2, 3, 4 jours

Circuits détaillés pour visiter Berlin en 2, 3 ou 4 jours. A pied, à vélo ou en transports en commun.

Itinéraires pour découvrir Berlin un week-end ou en 3, 4 jours.

> Itinéraires pour découvrir Berlin un week-end ou en 3, 4 jours.

 

Vous venez à Berlin pour un week-end, pour 3 ou 4 jours ? Si vous vous demandez quoi visiter et quoi faire, voici une proposition d’itinéraires et d’activités.

Berlin est une ville très étendue (891,8 km² contre 105 pour Paris) :

  • Le vélo sera un allié précieux pour rejoindre les différents lieux (ou au moins les plus excentrés).
  • En hiver les transports en communs prendront le relai, sauf si vous venez équiper pour affronter le froid continental à vélo (gants chauds, écharpes et bonnets).

 

Ces itinéraires ont été imaginés :

  • Pour celles et ceux découvrant Berlin pour la 1ere fois,,
  • Les trajets correspondent à une 10-aine de km par jour,
  • Les itinéraires comprennent des musées et monuments, des marchés, bars et clubs où sortir…
  • Nous éviterons les lieux touristiques sans intérêt.

 

Cliquer sur cette icône ci dessous pour avoir le nom, la durée et les distances entre les étapes.

 

 

 

Jour 1 à Berlin : Kurfürstendamm (Berlin ouest) > Centre > Alexanderplatz (Berlin-est).

Après la guerre, Berlin s’est reconstruit en symétrie autour du mur. Il y avait deux villes, deux centres-villes, deux quartiers des musées, deux avenues emblématiques, deux tours panoramiques. Nous partirons à la découverte des deux moitiés : De Berlin-ouest à Berlin-est sur les traces de cette séparation.

Visiter Berlin en un week-end : Jour 1 de Berlin-est à Berlin-ouest.

> Visiter Berlin en un week-end : Jour 1 de Berlin-est à Berlin-ouest.

 
 
 

L’Avenue Kurfürstendamm
Voici la « rue de la paix » de Berlin. Les grands magasins (dont le Kaufhaus des Westens ou KaDeWe), les plus beaux hôtels, les restaurants les plus prestigieux s’y trouvent. Nous sommes dans le quartier de Charlottenburg (Pour loger à Charlottenburg). La Ku’damm fût la vitrine du capitalisme à l’époque de la guerre froide et le 2e centre ville. A la chute du mur, c’est ici que convergèrent les habitants de l’est à la recherche d’éblouissements. Sur la rue se trouve le musée d’histoire de Berlin (Story of Berlin), une bonne introduction à une visite de la ville.

Eglise du souvenir de Berlin
L’église néo-romane fût construite en l’hommage de l’empereur Guillaume. Après les bombardements alliés le clocher détruit lui valut le surnom de « dent creuse ». A proximité une église moderne assez impressionnante accueille les fidèles, curieuses et curieux.

Colonne de la victoire
En route vers la colonne, vous croiserez l’agréable café am Neuen See dans le parc du Tiergarten. La colonne est un symbole de la Prusse militariste…et victorieuse sur le Danemark, l’Autriche et la France. Elle offre une vue panoramique pour les anges des « Ailes du désir » de Wim Wenders comme au plus commun des mortels.

Kulturforum, le forum de l’ouest
Lorsque les zones d’occupation ont été désignée, l’île aux musées s’est trouvée sous l’occupation soviétique. L’équivalent à l’ouest est le Kulturforum : Des musées (le musée de peintures Gemaldegalerie notamment), une salle philharmonique, des bibliothèques et instituts culturels. Dans le quartier de Tiergarten.

Potsdamer platz, le renouveau de Berlin
Les gratte-ciels d’aujourd’hui se trouvent sur le no-man’s-land du mur d’hier et la place la plus animée d’Europe avant la guerre. Aucun lieu à Berlin ne symbolise mieux les changements de la ville au siècle dernier.

Mémorial de l’holocauste à Berlin
Cette place offre le visage surréaliste d’un « cimetière-labirynthe » en plein cœur de Berlin. Il s’agit d’un Mémorial pour les Juifs assassinés par les Nazis (un musée se trouve sous le labyrinthe). Le visage austère et désolé peut aussi rappeler le Berlin année zéro : La ville en ruine à la fin de la guerre.


Le Parlement ou Reichstag

Le bâtiment imposant du parlement est indissociable de l’histoire allemande : La fin de la monarchie y fût déclaré en 1918, son incendie criminel en 1933 fît d’Hitler le chancelier et bientôt le dictateur du régime nazi, sa prise en 1945 par les soldats soviétique marqua la fin de la guerre… Inutilisé pendant la guerre froide, le parlement de la RFA était à Bonn, celui de la RDA dans un bâtiment aujourd’hui détruit sur l’île au musée. Le Reichstag est redevenu le parlement de l’Allemagne réunifiée. Là aussi une vue panoramique sur le parc « sur réservation ».

La porte de Brandebourg
Nous voilà à l’est, dans l’ancien Berlin-est. Le porte est un des symboles de la capitale. Nous venons de franchir l’ancien mur dont il ne reste aucune trace ici. Nous entrons dans le quartier de Mitte sur la célèbre Unter den Linden. Pour loger dans Mitte.

Bebelplatz et autodafé
L’avenue est bordé de palais, d’ambassades et d’hôtels. Vous arriverez bientôt à l’une des places les plus prestigieuses de la cité : L’Université, l’Opéra, la cathédrale catholique, le monument au soldat disparu devenu le monument en hommage aux « victimes de la guerre et de la tyrannie » s’y trouvent. La « bibliothèque engloutie » rappelle le premier autodafé nazi réalisé ici en 1933.

Alexanderplatz, symbole de la RDA
On traverse l’île au musée (on y reviendra demain), on passe un des musées dédiées à la RDA pour prendre la direction de la tour de télévision et l’Alexanderplatz.  Deux symboles de la modernité de la RDA et de la supériorité du communisme sur le capitalisme. D’ici part l’ancienne avenue de Staline devenu Karl Marx Allee lorsque les dirigeants communistes préférèrent effacer une tranche d’histoire peu glorieuse.

 

Longueur du trajet : 10 km.

 

 

Jour 2 à Berlin : Prenzlauer Berg > îles aux musées > Kreuzberg > Friedrichshain.

Si l’histoire du 20e siècle est inséparable de Berlin, la partie la plus intéressante de la ville reste le présent. Du nord au sud, les quartiers les plus vivants et animées jour et nuit, ceux avec les murs les plus colorés (street art) et les plus alternatif aussi. Moins de monuments et plus de bars.

> Itinéraire dans un Berlin plus alternatif entre Prenzlauer Berg, Kreuzberg et Friedrichshain.

> Itinéraire dans un Berlin plus alternatif entre Prenzlauer Berg, Kreuzberg et Friedrichshain.

 

 

Mauerpark = Puces & karaoké
Si c’est dimanche, il y a un marché aux puces et un karaoké géant. Vous n’avez jamais vu une combinaison aussi heureuse. Mauer signifie « mur », « mauerpark » car le mur passait ici.

KulturBrauerei, la brasserie des cultures
Un musée de la RDA (gratuit), des bars/cafés, cinémas indépendants dans le très agréable quartier de Prenzlauer Berg. Pour loger dans Prenzlauer Berg.

Kastanienallee, le rendez-vous des friperies
Surnommée la « castingallee », vous y trouverez la densité la plus forte de fringues de seconde main quand on ne veut pas dire fringue d’occasion ou fripes. Autrement dit le coin des bonnes affaires.

La Nouvelle synagogue et l’ancien quartier juif
La synagogue avec sa coupole néo-mauresque est vraiment impressionnante. L’ancien quartier juif du Scheunenviertel regroupe un bon nombre de boutiques, bars et restos sympas. Il y a aussi de nombreuses auberges de jeunesse dans le coin.

L’île aux musées
Le lieu est classé Patrimoine de l’Humanité par L’Unesco. L’île regroupe le Berliner Dom, une « cathédrale » protestante et de nombreux musées d’art et d’antiquités : Altes museum, Neues museum, Alte NationalGalerie, Bode Museum, Pergamon museum. Le très intéressant musée d’histoire allemande se trouve à deux pas. A moins d’y passer la journée, vous ne pourrez pas voir ou alors en courant, vite.

Bergmannkiez à Kreuzberg
Pour rejoindre le quartier de Kreuzberg, vous avez passé la place Gendarmenmarkt puis vous avez longé la Friedrichstrasse, l’une des rues les plus animées du Berlin d’avant guerre. Vous avez croisé le Checkpoint Charlie, ancien lieu de passage sur la frontière entre Berlin-est et Berlin-ouest. Enfin vous avez vu le curieux bâtiment du musée juif d’Allemagne. Il s’agit d’un des musées les plus intéressant de la capitale allemande. Vous voilà à Kreuzberg dans un quartier chouette avec une vie de quartier agréable. Vous y trouverez des nombreux bars, restos, friperies et espaces verts : Le Viktoriapark pour une vue panoramique, l’ancien aéroport de Tempelhof pour un jardin partagé assez hallucinant et le romantique cimetière Friedhof IV der Gemeinde Jerusalems.

Kottbusser Tor
Voici l’épicentre de la nuit à Kreuzberg. De nombreux bars, salles de concerts (SO36) et clubs pour sortir. Vous êtes dans le quartier turc et alternatif de Berlin. Vous trouverez ici pléthores de lieux culturels, squats et cuisine populaire végétarienne & pas chère. Pour loger à Kreuzberg.

East Side Gallery, les fresques du mur
S’il fait encore jour, profitez-en pour jeter un oeil aux fresques peintes sur le mur avec la chute de la RDA. Sinon continuez jusqu’à la prochaine étape.

Boxhagener Platz
Vous voilà au coeur de l’autre quartier alternatif de Berlin : Friedrichshain. Autour de vous des friperies (encore et toujours), des bars (encore et toujours) et des clubs dont le légendaire Berghain. Idem : Squats, concerts punks et nourriture pas chère. Pour loger à Friedrichshain.

 

Longueur du trajet : 16 km. Un bout du trajet peut être réaliser en vélo ou transport en commun.

 

 

Jour 3 à Berlin : Potsdam > îles aux paons (Pfaueninsel ) > Wansee.

On sort de Berlin, destination la résidence des empereurs de Prusse à une 20-aine de km. Au rendez-vous des palais, églises et parcs somptueux. Entre lacs et forêts, vous découvrirez le visage champêtre de Berlin.

 

Visiter Potsdam et Wansee, lacs et forêts à l'ouest de Berlin.

> Visiter Potsdam et Wansee, lacs et forêts à l’ouest de Berlin.

 

Potsdam
Vous avez pris le S-Bahn 7 pour Potsdam : La ville est une petite merveille pour les amatrices et amateurs d’architecture et de vieilles pierres (à la différence de Berlin).

Chateau Sanssouci
La résidence de Frédéric le Grand s’inspire du Grand Trianon à Versailles. Si le baroque n’est pas votre tasse de thé, le jardin est assez merveilleux.

Neues Palais
L’autre palais de Frédéric le Grand, lui aussi classé au patrimoine de l’Unesco. « Fanfaronnade » baroque suite à la victoire de la Prusse de Frédéric le Grand.

Belvedere
Sur le point culminant de Potsdam, une construction inspirée de la renaissance italienne superbe d’ordre et de symétrie.

Chateau Cecilienhof
Sur la route, vous croiserez l’insolite colonie russe Alexandrowka avec une église et des maisons traditionnelles en bois. Le château Cecilienhof est le dernier construit par la famille royale prussienne (1917). Son style est néo-Tudor.

L’île aux paons
Vous aurez traversé un bout de forêt pour parvenir à l’île. Sur place, un château romantique au milieu d’une réserve naturelle avec des paons en liberté.

Villa Liebermann
La maison du peintre a été transformée en musée. Le jardin est un bonheur d’harmonie au bord d’un lac. 

 

Gare Wansee
Retour à la gare de Wansee.

 

Des croisières sont disponibles au départ de Potsdam et Wansee pour une découverte depuis l’eau d’une partie des étapes. Renseignez-vous sur place.

 

Longueur du trajet : 25 km. Si cela vous paraît inatteignable en une journée, vous pouvez réduire le trajet ou les réaliser en deux fois en logeant une nuit sur place.

 

Bon séjour à Berlin !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Berlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.