Ouverte en tant que prison tsariste en 1830, la prison est devenue célèbre durant l’occupation Nazi, devenant la plus grande prison politique du pays. Attention certaines images peuvent vous dégouter du genre humain.

 

> La prison Pawiak à Varsovie par Eugeniusz Pichell.
> La prison Pawiak à Varsovie par Eugeniusz Pichell.

 

 

Le Musée Pawiak se trouve dans le quartier de Muranow à Varsovie. 

Elle est l’ancienne prison de la gestapo à Varsovie et le lieu d’exécution d’environ 37 000 personnes principalement de la résistance polonaise.

A proximité se trouve Polin, le musée d’histoire des Juifs Polonais.

 

 

Prison du tsar

 

La Prison Pawiak a été construite dans les années 1830, et a servie dans les premières décennies comme prison et camp transitoire pour les Polonais condamnés aux goulags de Sibérie.

Varsovie est alors une ville de l’empire tsariste avec les Romanov dirigeant depuis Saint Petersbourg.

Après l’indépendance de la Pologne en 1918, la prison était la principale prison pour homme de Varsovie.

 

 Histoire presque simple de Varsovie.

 

Prison Pawiak à Varsovie en 1864.
> Prison Pawiak à Varsovie en 1864.

 

 

La prison de la Gestapo à Varsovie

 

Mais ce n’est qu’avec l’invasion nazie que la prison est devenue si tristement célèbre. Les locaux sont devenus la prison de la Gestapo et faisait partie du réseau de prisons et de camps de travail de Varsovie.

Près de 300 000 prisonniers sont passés entre ses murs, dont 100 000 hommes et 200 000 femmes, en majorité des membres de la résistance polonaise (Armia Krajowa), des prisonniers politiques et des civils embarqués durant les rafles aléatoires.

On estime que 37 000 prisonniers ont été exécutés sur place, et que 60 000 autres ont été déportés dans les camps d’extermination (Treblinka, Auschwitz ou d’autres). Les chiffres exacts sont inconnus, car les archives de la prison ont été détruits. Les cellules, prévues pour 3 personnes, accueillaient parfois jusqu’à 18 prisonniers.

La prison a été dynamitée durant la retraite des troupes allemandes, mais tout n’a pas été détruit. Ce qu’il reste de la prison, notamment les sous-sols, a été transformé en musée et en mémorial.

 

 Destruction et reconstruction de Varsovie après 1945.

 

> Prisonniers polonais pendus en 1944 à la prison Pawiak à Varsovie. Photo prise par la résistance depuis un tramway.
> Prisonniers polonais pendus en 1944 à la prison Pawiak à Varsovie. Photo prise par la résistance depuis un tramway.
Ruine de la prison Pawiak en 1944 à Varsovie.
> Ruine de la prison Pawiak en 1944 à Varsovie.

 

 

L’arbre de Pawiak

 

Un arbre mémoriel reste encore et toujours debout devant l’entrée de la prison. L’orme d’origine a succombé à la maladie mais il a été remplacé par un bronze.

Les plaques nécrologiques apposées dessus datent de 1945. Ces plaques ont été spontanément cloutées sur l’arbre par les familles des disparus au lendemain de la guerre.

 

> Arbre du musée Pawiak à Varsovie.
> Arbre du musée Pawiak à Varsovie.

 

 

Informations pratiques sur Pawiak

 

La Prison Pawiak se trouve dans le quartier de Muranow à Varsovie.

Adresse : Ul. Dzielna 24/26
Accès : Tram : 11, 17, 33, 41, arrêt « Anielewicza » ou « Nowolipki ». Bus : 11 ou 180, arrêt « Anielewicza » ou 107, arrêt « Nowolipki »

Horaires d’ouverture :  De mercredi à dimanche : 10h – 17h. Fermé le lundi et mardi
Prix d’admission : 10 PLN. Entrée gratuite le jeudi.

Site officiel : http://www.muzeum-niepodleglosci.pl/pawiak/

 


Musée Pawiak : Terrible prison de la gestapo à Varsovie [Muranow]

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.