Musée des beaux-arts de Séville : Incontournable ! [Centre]

Le musée des beaux-arts de Séville présente des peintures et des sculptures du 15ème au 20ème siècle. Les collections comprennent des œuvres d’artistes tels que Murillo, Zurbarán, Brueghel, Cranach et Torrigiano.

 

> « La Virgen de las Cuevas » Tableau de Francisco de Zurbarán (vers 1650) au musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

Le Musée des Beaux Arts de Séville se trouve dans le quartier de Centre dans la Vieille Ville.

 

 

Un ancien couvent transformé en musée

 

 

Le musée des beaux-arts de Séville est situé dans l’ancien couvent de la Merced datant du 17ème siècle. C’est en 1841 que le musée est officiellement inauguré. Au cours du 20ème siècle, l’édifice subit de nombreuses rénovations pour mettre en valeur la richesse de ses collections.

L’aspect extérieur du musée fait référence au style baroque tandis que les pièces intérieures sont articulées autour de deux cloîtres et deux patios parmi les plus beaux et les plus agréables de Séville.

Ornée d’une coupole, la salle de l’église est particulièrement remarquable.

 

 

Coupole du couvent du musée des Beaux Arts de Séville. Photo de PMRMaeyaert

> Coupole du couvent du musée des Beaux Arts de Séville. Photo de PMRMaeyaert

 Patio du musée des Beaux Arts de Séville.

> Patio du musée des Beaux Arts de Séville.

> Patio du musée des Beaux Arts de Séville.

> Patio du musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

 

Les collections du Musée des beaux-arts de Séville

 

 

Les collections sont exposées sur deux niveaux. Elles comprennent des sculptures, des dessins, des objets d’art et plus d’un millier de peintures. Depuis sa création, le musée s’est enrichi de dons privés et de nombreuses pièces issues de ventes aux enchères.

On peut notamment admirer des œuvres d’art médiévales de la fin de la période gothique à travers des sculptures et des peintures sur bois. On y trouve toujours des détails assez drôles. La représentation de concept religieux étaient à l’époque assez littérale : La croix portant Jésus a des ailes, on accède au ciel par une longue échelle, l’enfer ressemble à une forge peuplé des créatures mi reptile mi monstre marin.  

La représentation des tissus à travers des motifs est aussi un des éléments graphiques intéressant.

 

 

"Saint Michel Archange" (1480) de Juan Hispalense au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Saint Michel Archange » (1480) de Juan Hispalense au Musée des Beaux Arts de Séville.

Retable de l'église San Benito de Séville - Musée des Beaux Arts de Séville.

> Détails des peinture du retable de l’église San Benito de Séville (1480) – Musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

Côté sculpture, le musée expose quelques œuvres majeures de l’artiste italien Pietro Torrigiano ainsi que de nombreuses pièces de l’école sévillane. Il y a des oeuvres à la dramaturgie impressionnante.

 

 

"Saint Jérémie Pénitent" (1525) Sculpture de Pietro Torrigiano au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Saint Jérémie Pénitent » (1525) Sculpture de Pietro Torrigiano au Musée des Beaux Arts de Séville.

"Vierge de Belen" (1525) Sculpture de Pietro Torrigiano au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Vierge de Belen » (1525) Sculpture de Pietro Torrigiano au Musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

 

Des œuvres de grands maîtres flamands tels que Lucas Cranach, Vranckx, Brueghel et Joos van Cleve sont également exposées tandis que l’école espagnole est représentée par les peintres El Greco, Alonso Vázquez, Luis de Vargas et Francisco de Herrera le Vieux.

On trouve également des tableaux de Bartolomé Bermejo représentant le style hispano-flamand.

 

 

> « Crucifixion de Saint André » par Juan de las Roelas ( 1570–1625) au musée des Beaux Arts de Séville.

 
Toile "Vue de Séville" (vers 1610 ?) par Louis de Caullery au Musée des Beaux Arts de Séville.

> Toile « Vue de Séville » (vers 1610 ?) par Louis de Caullery au Musée des Beaux Arts de Séville.

Peinture "Bataille" de Sebastian Vranckx au musée des Beaux Arts de Séville.

> Détails de la peinture « Bataille » (1640) de Sebastian Vranckx au musée des Beaux Arts de Séville.

"Paradis sur terre" (1620) de Jan Brueghel au musée des Beaux Arts de Séville.

> « Paradis sur terre » (1620) de Jan Brueghel au musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

 

L’art baroque correspond à l’âge d’or de Séville et c’est la partie la plus intéressante de mon point de vue. La peinture baroque est représentée par des artistes tels que le génial Zurbarán (« Saint Hugues au réfectoire », « Adoration des Bergers ») et Juan de Roelas (« Jésus sur le chemin du Calvaire »).

Citons également les nombreuses œuvres du peintre sévillan le plus célèbre Murillo, Valdés Leal et José de Ribera. En plus de l’aspect religieux, on trouve l’influence d’un Caravage dans d’intenses et sombres portraits.

 

 

> « Saint Jean Le Grand « (1632) de Jusepe de Ribera au musée des Beaux Arts de Séville.

> "Saint Sebastien "(163o) de Jusepe de Ribera au musée des Beaux Arts de Séville.

> « Saint Sebastien « (163o) de Jusepe de Ribera au musée des Beaux Arts de Séville.

"Jésus crucifié" (1635/1640) par Zurbaran au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Jésus crucifié » (1635/1640) par Zurbaran au Musée des Beaux Arts de Séville.

Peinture de Zurbaran "Santa Matilda" (1650) au Musée des Beaux Arts de Séville.

> Peinture de Zurbaran « Santa Matilda » (1650) au Musée des Beaux Arts de Séville.

Peinture de Zurbaran "Santa Marina" (1650) au Musée des Beaux Arts de Séville.

> Peinture de Zurbaran « Santa Marina » (1650) au Musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

 

La période romantique permet de découvrir Séville, sa région et ses habitants vers 1900. On met de côté les peintures à thématique religieuse, c’est une belle plongée dans le temps. Le romantisme est illustrée par des peintres tels que Antonio María Esquivel et José Roldán.

On peut également admirer des œuvres du courant réaliste peintes par Eduardo Cano ou encore le tableau « Las Cigarreras » de Gonzalo Bilbao Martínez.

 

 
"Couple de danseurs sévillans" (1885) de José Garcia Ramos au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Couple de danseurs sévillans » (1885) de José Garcia Ramos au Musée des Beaux Arts de Séville.

"Embuscade maure" en babouche ("Emboscada mora"), tableau de Fernando Tirado au musée des Beaux Arts de Séville.

> « Embuscade maure » en babouche (1880), tableau de Fernando Tirado au musée des Beaux Arts de Séville.

> « El encuentro del rucio », tableau de José Moreno Carbonero représentant un épisode de Don Quichotte au musée des Beaux Arts de Séville (1894).

"Vue de Séville" Peinture de Nicolas Jimenez Alpériz au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Vue de Séville » (1893) Peinture de Nicolas Jimenez Alpériz au Musée des Beaux Arts de Séville.

Toile "Triana" (1890) d'Emilio Sanchez Perrier au Musée des Beaux Arts de Séville.

> Toile « Triana » (1890) d’Emilio Sanchez Perrier au Musée des Beaux Arts de Séville.

Toile de Joaquim Sorolla (vers 1900?) au Musée des Beaux Arts de Séville.

> Toile de Joaquim Sorolla (vers 1900?) au Musée des Beaux Arts de Séville.

 
"Sevillane dans son patio" (1918) de Diego Lopez au Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Sevillane dans son patio » (1918) de Diego Lopez au Musée des Beaux Arts de Séville.

 
"Paysage de Ségovie" (1952) de Eduardo Martinez Vazquez - Musée des Beaux Arts de Séville.

> « Paysage de Ségovie » (1952) de Eduardo Martinez Vazquez – Musée des Beaux Arts de Séville.

 

 

 

Informations pratiques du Musée des beaux-arts de Séville

 

Le Musée des Beaux Arts de Séville se trouve dans le quartier de Centre dans la Vieille Ville.

 

Adresse : Pl. del Museo, 9, 41001 Sevilla, Espagne
Horaires d’ouverture : Tous les jours de 9h à 21h, jusqu’à 15h le dimanche. Fermé le lundi. En août : De 9h à 15h. Fermé le lundi.
Prix / tarif d’entrée : 1,5 euros. Gratuit pour les citoyens de l’UE.

Site officiel : http://www.museosdeandalucia.es/web/museodebellasartesdesevilla

Plus de Musées de Séville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.