Prague est peut être la ville d’Europe que l’on visite le plus mais que l’on connait le moins. A la rencontre de la capitale de la République Tchèque et de ses habitants.

 

Autre point de vue du Pont Charles à Prague.
Sur un Pont Charles désert et mystérieux à Prague.

 

 

Quand on visite Londres, Berlin ou Barcelone on a toujours une représentation des Anglais, Allemands ou Espagnols (Catalans), de leur histoire et de leur us et coutumes. Même sommaire.

Lorsqu’il s’agit de Prague et des Tchèques, c’est une tout autre histoire. Prague fait désormais partie des villes les plus touristiques d’Europe, mais que connaissons nous de ses habitants ?

Le tourisme de masse, l’absence d’émigration forte des Tchèques et la durée souvent courte des séjours en Bohème rend son peuple plus mystérieux que celui de la Pologne voisine.

Si on ajoute notre faible connaissance de leur histoire, nous pouvons admettre que les Praguois nous sont presque inconnus. Nous allons vous parlez des  Tchèques et de Prague.

J’ai toujours trouvé qu’ils constituaient un peuple curieux, slave et germanique : Laborieux, un peu froid de prime abord, plus calme que les autres slaves grande gueule, simple, discret, moderne et peu religieux.

Un peuple d’artistes aussi, Mozart fuyait son Autriche de naissance pour y trouver la consécration. Des habitants de villes et de villages plus que de campagne. Des artisans et des gens lettrés, dociles lorsqu’ils ne font pas la révolution.

Nous vous parlerons d’histoire et de l’esprit d’indépendance des Tchèques. De la domination de l’Empire Saint Germanique puis Autriche Hongrie sur la Bohême. De la lutte du catholicisme contre la religion réformée des Tchèques, le hussisisme.

De la résistance du pays aux nazis et aux communistes. Et enfin et toujours du tourisme de masse qui prive les habitants de la cité de leur centre ville plusieurs mois dans l’année. Ce qui ne facilite pas, ni la rencontre, ni parfois la bienveillance. Espérons que cela change…

Nous parlerons aussi de la petite histoire. Comme de nombreuses villes médiévales, les légendes de Prague sont nombreuses et traduisent une époque et un esprit. Celle du Golem dans la Prague juive est la plus célèbre mais elle est loin d’être la seule. Des traditions et de la vie actuelle dans ce qu’elle a de nouveau et d’insolite.

 

Dates clés de l’histoire de Prague 

 

  • 870 : Fondation du Château de Prague. L’un des plus grand d’Europe avec le Chateau de Windsor.
  • 1270 : La Synagogue Vieille-Nouvelle est construite, c’est la plus ancienne de Prague.
  • 1344 : Début de la construction de la cathédrale Saint-Guy (fin en 1929…soit *calcul mental* : 585 ans !).
  • 1348 : Fondation de l’université Charles de Prague, la première université d’Europe centrale.
  • 1355 : Charles IV fait de Prague la capitale du Saint-Empire romain germanique.
  • 1357-1380 : Construction du Pont Charles. Le premier et pendant plusieurs siècles l’unique pont de Prague.
  • 1378 : Réforme de Jan Hus, jugé hérétique et brulé pour avoir critiquer l’appât du gain des autorités religieuses.
  • 1580 : Le Rabin Loew aurait inventé le Golem de Prague pour protéger la population juive de pogroms.
  • 1620 : Défaite des armées tchèques à la Bataille de la Montagne Blanche. Perte d’indépendance des Tchèques jusqu’en 1918. C’est l’un des drames nationaux.
  • 1648 : Déluge suédois, la rive gauche de Prague est occupée et pillée par les armées suédoises.
  • 1787 : Première de l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart au Théâtre des États à Prague.
  • 1848 : Soulèvement populaire lors du Printemps des Peuples.
  • 1890 : Inondations catastrophiques de la Vltava.
  • 1912 : Ouverture de la Maison Municipale, chef d’oeuvre de style Art Nouveau et construction de la Maison à la vierge noire, édifice cubiste.
  • 1939 : Invasion allemande de Prague suite aux Accords de Munich.
  • 1942 : Attentat contre Reinhard Heydrich, le bourreau de Prague et l’un des cerveaux malades de la solution finale. C’est l’assassinat du plus haut dignitaire nazi pendant la guerre. Une vague de terreur s’abat sur la Bohème en représailles.
  • 1948 : Klement Gottwald déclenche le coup de Prague, un putsch communiste. Le pays perd son indépendance pour la 3e fois.
  • 1968 : Le Printemps de Prague se termine par l’invasion des armées du Pacte de Varsovie.
  • 1989 : Révolution de velours, la Tchécoslovaquie retrouve son indépendance. 3 ans plus tard, le pays se séparera pacifiquement  en 2 états : Tchéquie et Slovaquie.

 

Point de vue sur Prague à l'aube.
Point de vue sur Prague à l’aube.

 

 

 

1618 – 1620 : De la défenestration de Prague à la bataille de la Montagne Blanche

Aucun évènement n'a marqué plus fortement l'histoire et la psyché tchèque que la Bataille (et la défaite) de la Montagne Blanche. Comment et pourquoi la Bohême a perdu son indépendance pendant près de 300 ans ?   Retour en image sur l’incident diplomatique à l’origine de la guerre de Trente Ans entre catholiques et protestants, qui marquera profondément le cours…

Lire la suite de 1618 – 1620 : De la défenestration de Prague à la bataille de la Montagne Blanche

Pourquoi aller à Prague ?

Lire la suite à propos de l’article Pourquoi aller à Prague ?
Pourquoi aller à Prague

Prague est l’une des villes à l’architecture la plus riche d’Europe. Ajoutez un fleuve et plusieurs collines, un centre ville essentiellement piéton, une vie culturelle riche et vous obtiendrez la ville la plus touristique d’Europe centrale.   > Pourquoi aller à Prague ? Prague est la ville légendaire fondée il y a plus de 1000 ans sur plusieurs collines surplombant…

Lire la suite de Pourquoi aller à Prague ?

Prague en chiffres

Prague à travers quelques chiffres significatifs.     Quelques statistiques et chiffres concernant Prague (2013) :   1 273 000 habitants, 2 567 hab./km2, 496 km2 de superficie, 130 000 étudiants, 250 000 places dans le stade de Strahov accessible depuis le parc de Petrin, le plus grand stade Urbex au monde, 4 700 000 touristes en 2010, la 6e ville la plus visitée d'Europe, 500…

Lire la suite de Prague en chiffres

Insolite : Pont des amoureux de Prague et le mur John Lennon [Mala Strana]

Deux visions de l'amour et deux curiosités modernes à quelques dizaines de mètres l'une de l'autre dans un quartier du 17ème siècle : Mala strana.     Le pont des amoureux et le mur John Lennon se trouve dans le quartier de Mala Strana.     Le pont des amoureux de Prague   A proximité du moulin Velkopřevorský mlýn sur…

Lire la suite de Insolite : Pont des amoureux de Prague et le mur John Lennon [Mala Strana]

Prague incontournable : Le meilleur de capitale Tchèque

Prague en 10 points, de quoi vous inspirer pour un week-end ou pour une visite plus longue. Entre amies, en couple ou en famille. Pique-nique sur les hauteurs de Prague. Pique-niquer dans les vergers dans la ville sur la colline de Petrin attenante à celle du chateau et dans le quartier de Mala Strana (Vojanovy sady). Havre de paix toute…

Lire la suite de Prague incontournable : Le meilleur de capitale Tchèque

Jan Palach, étudiant martyr du printemps de Prague

Jan Palach est devenu le symbole de la lutte des Tchèques contre l’occupant soviétique en s’immolant sur la place Venceslas en 1969.     Mai 1968 Le printemps de Prague fleurit puis les fleurs fanent quand les chars du pacte de Varsovie arrivent en ville.   Janvier 1969 Jan Palach a 21 ans. Il est étudiant. Il a été tiré…

Lire la suite de Jan Palach, étudiant martyr du printemps de Prague

Charles IV, roi et architecte gothique de Prague

Le Roi Charles IV a laissé à Prague une empreinte très forte : son héritage gothique, du pont Charles à la cathédrale Saint Guy.       Le règne de Charle IV correspond au premier âge d’or de Prague.     Les dates de Charles IV   1348 : Fondation de l’Université de Prague. C’est la première université d’Europe centrale.…

Lire la suite de Charles IV, roi et architecte gothique de Prague