Itinéraires à Lyon pour un week-end chouette

Découvrez nos itinéraires pour visiter lyon en un ou deux jours le temps d’un week-end.

 


> Tous les Itinéraires pour un week-end : Que visiter et faire à lyon en 2, 3, 4 jours.

 

 

Vous avez décider de passer un week-end à Lyon et vous vous demandez quoi visiter et quoi faire. Voici une proposition d’itinéraires et d’activités pour 3 jours. A vous de les fusionner ou de les réduire pour les faire tenir en 2 jours ou moins.

 

 Bon plan : Carte pass 24h, 48h, 72h pour visiter les principaux sites de lyon.

 

 

Itinéraires pour un week-end à Lyon

 

Ces itinéraires à Lyon ont été imaginés :

 

  • Pour celles et ceux découvrant Lyon pour la 1ere fois avec des nombreux lieux hors des sentiers battus,
  • Les trajets correspondent à près d’une 10-aine de km par jour à pieds,
  • Les itinéraires comprennent des musées et monuments, des marchés, des panoramas, des parcs, des églises…
  • Nous éviterons autant que possible les lieux touristiques sans intérêt.

 

Cliquer sur cette icône ci dessous pour avoir le nom, la durée et les distances entre les étapes.

 

 

 

 

Jour 1 à Lyon : Itinéraire de la presqu’île au Vieux Lyon

 

On commence par le centre, le point 0 de Lyon. Puis on va d’endroits mystiques en beaux jardins d’église romane en cathédrale gothique à travers un quartier renaissance ou des théâtres romains. Bref, vous en prendrez plein la vue. 

 

> Jour 1 : Proposition d'itinéraires pour découvrir Lyon.

> Jour 1 : Proposition d’itinéraires pour découvrir Lyon.

 

 

Place Bellecour.
Voici le coeur de la Presqu’ile de Lyon, un vaste rectangle ocre où les Lyonnais se rassemblent lors d’évenements culturels, sportifs ou politiques. Une statue de Louis XIV sur son cheval en César au milieu. Une légende urbaine voudrait que le sculpteur ait stupidement oublié les étriers et se soit suicidé. C’est faux. Désolé pour le spoiler. Quelques cafés permettent de regarder les gens passer. Le café Bellecour est l’un des cafés à la française les plus agréables de Lyon.

 

Rue Auguste Comte / Musée des tissus et arts décoratifs.
Le 2e arrondissement fût longtemps le quartier le plus aisé de la ville. La rue Auguste Comte a la plus grande concentration de galeries d’art et d’antiquaires. Lyon est indissociable de la soie, vous trouverez dans le musée des tissus un brin de cette histoire mêlant botanique, mode évidemment et même politique si l’on y associe la révolte des canuts. Au niveau du musée, vous trouverez de nombreux petits restos charmants.

 

Basilique d’Ainay.
Une église romane à l’atmosphère byzantine. Cet ancien monastère occupait le bout de la Presqu’ile avant que l’ingénieur Perrache ne prolonge la terre jusqu’au Musée des Confluences. A l’intérieur, de massives colonnes en granit viennent d’un temple romain de la colline de la Croix Rousse aujourd’hui disparu. L’une des atmosphères religieuses les plus mystiques entre Rhône et Saône.

 

Quartier Saint Georges.
Quittez la Presqu’ile pour le Vieux Lyon formé des quartiers de Saint Georges, Saint Jean et Saint Paul. Saint Georges est le plus calme. N’hésitez pas à pousser quelques portes pour découvrir les cours intérieures (parfois très surprenantes) et les traboules (toujours amusantes sur le principe). Sur la place du Soleil, prenez la montée du Gourguillon, l’une des plus anciennes routes rejoignant l’ancienne ville romaine de Lugdunum de la ville gauloise de Condate, du côté de l’actuel quartier des Terreaux. Sur les hauteurs, vous pourrez rejoindre un point de vue panoramique original sur Lyon depuis le parc des curiosités.

 

Théatre Gallo-romain.
Voici l’un des lieux les plus magiques de Lyon. Les vestiges de deux scènes deux fois millénaires servent toujours de lieux de représentations pendant le festival des Nuits de Fourvière. Dans la colline se fond le musée antique de style brutaliste. Peut être le musée lyonnais le plus surprenant au niveau architectural.

 

Basilique de Fourvière
Lyon aime les constructions d’inspiration byzantine. Allez savoir pourquoi. Rendez-vous dans l’édifice religieux le plus spectaculaire de la ville : L’architecture intérieure est assez éblouissante et la vue sur Lyon et sur les toits de Saint Jean est l’une des plus mémorables. Redescendez par le jardin du Rosaire au charme romantique. Vous pourrez y trouver coins et recoins où conter fleurette.

 

Cathédrale Saint Jean.
Une gigantesque rosace, des gargouilles terrifiantes et un décor gothique impressionnant. Ne rater pas la touchante statue de Jean Baptiste sur la place de la Cathédrale. Remontez la rue Saint Jean, la plus grande proportion de bouquinistes, de bouchons, de magasins de bonbons et de pubs à Lyon. Oui c’est bizarre.

 

Place du change.
L’ancienne bourse de Lyon se trouve dans le coin du Vieux Lyon où vivaient à la Renaissance les familles les plus fortunées. Dans le palais Gadagne, le musée de la ville, un musée de marionnettes du monde entier et un café-jardin sur les toits.

 

Gare Saint Paul.
Une charmante petite gare lyonnaise entourée de nombreux bars et cafés, à quelques pas ne rater pas la vue sur les quais de Saône. Vous êtes à un pont du quartier de Terreaux.

 

 

Longueur du trajet : 6 km.

 

 

 

Jour 2 à Lyon : Itinéraire jusqu’aux Pentes à travers les Terreaux

 

On remonte la Presqu’île à travers les quartiers bourgeois jusqu’aux pentes plus alternatives. Entre marché, musée, petites places mignonnes, point de vue et de nombreux cafés, bars et restaurants.

 

> Jour 2 : Proposition d'itinéraires pour découvrir Lyon.

> Jour 2 : Proposition d’itinéraires pour découvrir Lyon.

 

 

Marché du quai Saint Antoine.
On ne devient dans capitale gastronomique de la France sans marché digne de ce nom. Le marché alimentaire de Saint Antoine, c’est des bons produits régionaux, une ambiance à la bonne franquette, des buvettes et des stands de street food. Le tout face à la Saône, au Vieux Lyon et à Fourvière, on a vu cadre moins enchanteur.

 

Théâtre des Célestins.
Sur une agréable place bordée de magnolias, l’un des plus beaux et des plus prestigieux théâtres de Lyon. Théâtre à l’italienne, belle programmation et des cafés et restaurants pour sustenter spectateurs et acteurs. 

 

Place des Jacobins.
Voici l’une des places les plus monumentales du centre de Lyon, plus petite que Bellecour mais bordée d’impressionnants bâtiments de différents styles. Au centre une fontaine parfois parée de fleurs ou de lumière selon l’événement. Passez la rue de la République sans grand intérêt aujourd’hui.

 

Hotel Dieu.
L’ancien hôpital a été rénové pour accueillir un hôtel de luxe, des bars lounges, boutiques chics et cafés. Ce qui ne fût pas du goût de tous les Lyonnais. Une jolie cour au calme, quelques magnolias et des lieux où manger un bout en attendant la rénovation de la chapelle. 

 

Bourse de Lyon.
Dans le quartier des Cordeliers, l’ancienne bourse est l’un des bâtiments non religieux les plus impressionnant de Lyon. L’entrée se fait par un petit jardin lui aussi planté de… magnolias. Vous pourrez découvrir la belle cour intérieure lors d’événements et festivals.

 

Eglise Saint Nizier.
La plus belle église gothique de Lyon avec sa façade asymétrique et ses beaux vitraux.

 

Palais Saint Pierre.
Sur la place des Terreaux se trouve le palais et la célèbre fontaine construite par Bartholdi (celui de la statue de la liberté) pour la ville de… Bordeaux. L’ancien monastère Saint Pierre accueille le musée des Beaux Arts et dans l’ancien cloitre, un jardin sous la forme d’un musée de sculptures en plein air.

 

Opéra et place de l’hôtel de ville.
L’Hôtel de Ville de Lyon a des proportions assez malheureuses. Du clocher s’élève une agréable mélodie de carillon. L’intérieur est fastueux et se visite lors d’événements. L’opéra de Lyon, mélange architectural assez détonant lui fait face. Le parvis de l’opéra est un des meilleurs lieux pour découvrir la scène lyonnaise de danse hip hop. Au dessus la place Louis Pradel est l’un des rendez vous des skateurs de la ville.

 

Place Sathonay.
Le quartier des Terreaux et du bas des pentes de la croix Rousse regorge de bars, des cafés et de petites boutiques. Voici une belle occasion de se perdre un peu dans l’un des quartiers bohême de Lyon. Remontez la rue Romarin, passez par la place du Griffon près de Croix Paquet puis redescendez la rue des Capucins jusqu’à la place du Forez et bifurquez sur la rue Leynaud. Le passage Thiaffait est une pépinière de créateurs vers laquelle converge de belle manière deux escaliers. La montée de la grande côte est une belle rue pastelle rejoignant le plateau de la Croix Rousse. Plus bas se trouve la place Sathonay,  l’une des places les plus mignonnes de la ville. Des terrasses, un bon glacier et un terrain de pétanque tout trouvé sous des marronniers et la statue austère d’un soldat mort dans une guerre coloniale française.

 

Place Rouville.
C’est l’une de mes vues préférées de Lyon depuis les pentes de la Croix Rousse. Fourvière en face, un bout des quais de Saône mais surtout les toits de Lyon, quelques bancs où s’asseoir. 100 mètres plus loin, le jardin des Chartreux, le lieu a perdu de sa superbe mais il reste un lieu de concert agréable en été.

 

 

Longueur du trajet : 4 km.

 

 

 

Jour 3 à Lyon : Itinéraires de la Croix Rousse à la rive gauche

 

Changement d’ambiance avec un passage par le parc des parcs, puis les beaux quartiers, le ventre de Lyon et le quartier étudiant multikulti pour finir là où Rhône et Saône se rejoignent.

 

> Jour 3 : Proposition d'itinéraires pour découvrir Lyon.

> Jour 3 : Proposition d’itinéraires pour découvrir Lyon.

 

 

Esplanade de la Croix Rousse.
Une large place au dessus d’un jardin au-dessus de la ville. Le plateau de la Croix Rousse est un village dans la ville avec une ambiance plus détendue, familiale et un agréable marché parfait pour préparer un pique nique. Un des plus joli parc lyonnais est le parc de la Cerisaie un peu plus loin sur le plateau. 

 

Bellevue.
Dans la catégorie « vue sur Lyon », voici la dernière proposition.  Un gros caillou a été extrait de la colline lors de la construction du funiculaire (appelé alors la ficelle). Alors on l’a posé là et on a l’a appelé par son nom : « Gros caillou ». Bellevue porte bien son nom. Un bout de jardin, des bancs et une vue jusqu’au Mont Blanc par beau temps et jusqu’au parc de la Tête d’or et l’est lyonnais dans tous les cas. 

 

Cour des Voraces.
Descendez jusqu’à la cour des Voraces, un monumental escalier sans fioriture, les canuts révoltés par leur condition de travail s’y réunissaient. La cour traboule, ce qui signifie que vous pouvez traverser plusieurs pâtés de maison comme un ninja. Descendez plus bas, passez par le jardin Villemanzy et par la rue des Fantasques. Des escaliers vous mèneront jusqu’au quai du Rhône, traversez le pont et remontez la piste « mode doux » jusqu’au parc.

 

Parc de la Tête d’or.
Si vous ne deviez visiter qu’un seul parc à Lyon, ce serait celui ci. Il comprend un jardin botanique avec d’immenses serres, un zoo avec des espaces où différentes espèces vivent ensemble, un lac sur lequel canoter, de larges pelouses où pique-niquer, des espaces de jeux pour les enfants, une roseraie et des arbres magnifiques comme des magnolias ou des cèdres de l’Atlas. L’entrée est gratuite !

 

Halles Bocuse.
En sortant du parc vous traverserez l’arrondissement le plus chic de Lyon : Le 6e. Les Halles sont à la limite avec le quartier de la Part Dieu sorti de terre dans les années 60/70. Vous trouverez une architecture pas toujours inintéressante avec l’Auditorium, la Bibliothèque ou encore le célèbre gratte ciel « Crayon » offrant une vue panoramique sur Lyon. Les Halles sont le « ventre de Lyon » : Un marché couvert d’une 50-aine de marchands (charcuterie, fromage, patisserie, produits de la mer…), bars et restaurants. Nommé d’après l’un des cuisiniets lyonnais les plus célèbres, c’est le lieu de tous les gourmets.

 

Quai du Rhône.
On retrouve le Rhône et ses quais, ancien parking transformé en parc avec des péniches bars et restaurants amarrées aux rives. On les parcourt à pied, en vélo, on y boit un verre ou s’y retrouve sur la pelouse entre amis. En prolongeant la balade, la piscine du Rhône a des allures de vaisseau spatial.

 

Guillotière et place Mazagran.
Au dessus le quartier étudiant-multikulti-alternatif de Guillotière avec ses bars coopératifs en circuit courts, des lieux végétariens cotoyant kebabs, tacos et restaurants vietnamiens. Ajoutez des librairies, galeries d’art, le meilleur cinéma de la ville, bars à vins et petites tables en pagaille et voici le quartier le plus « tendance » de Lyon. La place Mazagran et son jardin partagé est un des centres du quartier entre population immigrée plutôt modeste et étudiants (modeste) et jeunes actifs créatifs hédonistes-éco-responsables (plus ou moins modestes).

 

Musée des Confluences.
Prenez la ligne B du métro jusqu’à Debourg puis le tramway jusqu’au musée. L’architecture disruptive du lieu partage les habitants. Certains points de vue sont plus intéressants que d’autres. Les collections du musée vont de la minéralogie, à la zoologie, ethnologie, cosmologie… Un musée de l’homme et des sciences intéressant et pédagogique. Au bout d’une bande de terre, le Rhône fougueux et la Saône tranquille se rejoignent en amont du couloir de la chimie, ce qui n’enlève rien à la puissance du lieu.

 

Confluence et darse de Lyon.
Repartez en tramway jusqu’à Montrochet, le quartier sorti de terre et la « marina » sortie des eaux. Le mot exact est « darse », un bout d’eau dans la terre permettant à quelques bateaux de mouiller en terre lyonnaise. Cela a été vendu comme un projet de quartier novateur fruit d’une concertation publique longue et enrichissante… Au final, il s’agit aujourd’hui d’un projet immobilier sans âme avec pour originalité quelques batiments aux couleurs vives, cela dit d’agréables parcs furent aménagés et d’anciens batiments industriels furent rénovés en salle de concerts (Sucre), salle d’expositions (Sucrière), bureaux, bars et restaurants le long de l’agréable quai de Saône.

 

 

Longueur du trajet : 12 km (en partie en métro).

 

 

 

Comment télécharger les itinéraires de Lyon ?

 

2 étapes pour une consultation hors ligne des itinéraires pour visiter Lyon :

 


Télécharger l’application Maps.me sur votre smartphone / tablette.

 


 Télécharger l’itinéraire de Lyon

 

 

Et voilà ! Voilà nos itinéraires pour un week-end à Lyon sur une carte hors connexion. 

 

 

 

Tous les lieux du guide de Lyon sur cette carte

 

Cliquer sur cette icône ci dessous pour sélectionner / désélectionner les calques : Hôtels, monuments, musées, parcs, bars, où sortir, shopping…

 

 

 

 Carte de Lyon : Découvrez les lieux lyonnais les plus intéressants sur un plan détaillé.

 

 

Aidez-nous !

 

Cela vous a aidé ? N’hésitez pas à partager sur Pinterest ou ailleurs 🙂

 

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.