Médina de Fès, la vieille ville marocaine par excellence

La Médina de Fès est une des quartiers du monde musulman les mieux conservés sur terre. Sa physionomie n’a quasiment pas changé depuis le 12e siècle !

 

Vue sur la Médina de Fès depuis le musée Najjarine en direction de l'ouest et de la porte Bleue (Bab Boujould).

> Vue sur la Médina de Fès depuis le musée Najjarine en direction de l’ouest et de la porte Bleue (Bab Boujould).

 

 

La médina est une expérience urbaine intense et extraordinaire. Vous devrez sortir des rues les plus fréquentées et gagner aussi souvent les toits que possible pour sentir toute la magie du quartier.

 

La médina comprend l’essentiel des lieux les plus beaux et les plus intéressants de Fès :

 

 

Parce que la Médina est avant tout un labyrinthe, voici quelques conseils pour vous repérer et des cartes de Fès à télécharger.

 

 

 Pour séjourner dans la Médina : Notre sélection de riads agréables et d’un bon rapport qualité/prix à Fès.

 

 

Médina de Fès, en attendant qu'une livraison de bois s'effectue dans les ruelles étroites.

> Médina de Fès, en attendant qu’une livraison de bois s’effectue dans les ruelles étroites.

Dans le souk "gateaux" de la médina de Fès.

> Dans le souk « gateaux » de la médina de Fès.

 

 

 

Carte de Fès : Tous les lieux du guide

 

Cliquer sur cette icône ci dessous  pour sélectionner / désélectionner les calques : Hôtels, monuments, musées, bars, où sortir, shopping…

 

 

 

 

Fès, la plus ancienne médina du Maroc

 

Les médinas sont les vieilles villes arabes construites autour d’une mosquée marquant le coeur spirituel, mais aussi économique de la cité. Les commerces de luxe sont les plus proches de la mosquée (kissaria). Les industries considérées comme sale (tannerie) le plus loin possible.

La Médina de Fès se caractérise par une grande mixité d’activités humaines. Elles forment un espace où viennent se juxtaposer les fonctions résidentielles, économiques, sociales et culturelles :

 

  • Dans les quartiers commerçants du souks, des placettes permettent d’étaler les produits et de conclure les ventes.
  • Les zones résidentielles au contraire s’étendent à l’abri de murs sans fenêtres, au fond d’ impasses autour de cours et de jardins invisibles depuis la rue.
  • Dans les quartiers industriels, le bruit des tisserands, des forgerons, des cordonniers se dispute l’attention à l’odeur des huiles du meunier ou des peaux du tanneur ou à cet âne qui passe.
  • Parmi les artisans de la Médina, vous trouverez : Menuisier, tanneur, chaudronnier, forgeron, sellier, maroquinier, fabricant de soufflet, d’alambic, démasquineur, boulanger, boucher… L’inverse d’une ville musée.

 

Vue depuis les toits sur la rive des Andalous (est de la médina) à Fès.

> Vue depuis les toits sur la rive des Andalous (est de la médina) à Fès.

Marché sur une ruelle parallèle à Talaa Kebira à Fès.

> Marché sur une ruelle parallèle à Talaa Kebira à Fès.

Street food, nourriture de rue, dans la cantine de la médina.

> Street food, nourriture de rue, dans la cantine de la médina.

Soap opera dans l'atelier du ferrailleur. Dans un fondouk de la médina de Fès.

> Soap opera dans l’atelier du ferrailleur. Dans un fondouk de la médina de Fès.

Un bout calme de médina pendant la prière du vendredi.

> Un bout calme de médina pendant la prière du vendredi.

 

 

L’urbanisme médinal inventé au Moyen Âge comprend les concepts considérés comme les plus novateur en matière d’environnement : architecture bio-climatique, ville piétonne, densité élevée, compacité, faible impact environnemental…

De la même manière que les villes médiévales d’Europe ou d’Asie.

 

 

Logistique à dos d'âne ou à la force des bras. Ce moment où le passé rencontre l'avenir d'un monde sans énergie "fossile".

> Logistique à dos d’âne ou à la force des bras. Ce moment où le passé rencontre l’avenir d’un monde sans énergie « fossile ».

Récupération de bois stocké sur un toit pour alimenter le four d'un artisan.

> Récupération de bois stocké sur un toit pour alimenter le four d’un artisan.

 

 

Médina de Fès : Une histoire de portes

 

Il y a plusieurs accès à la Medina à travers les anciennes fortifications et remparts.

 

La médina est un monde fermé où des portes répondent à des ruelles étroites.

> La médina est un monde fermé où des portes répondent à des ruelles étroites.

 

 

La porte bleue (ou Bab Boujloud) située à l’ouest est la plus célèbre.

 

Porte principale de la médina plusieurs cafés se font face, une file de taxi sans cesse renouvelé au centre. Les gens rentrent et sortent de la vieille ville, prennent la pause, ajustent le cadre, et immortalisent à la chaîne la belle porte bleue.

À quelque pas à l’intérieur de la médina vous trouverez une placette avec de nombreux snacks et restaurants. Les plus affamés et les moins curieux ne vont pas plus boire pour manger. À moins qu’ils aient déjà fait le tour et sois revenu au point de départ.

 

Derrière à la porte Bab Boujloud à l'intérieur de la médina de Fès. Photo de Momed.salhi

> Derrière à la porte Bab Boujloud à l’intérieur de la médina de Fès. Photo de Momed.salhi

 

 

La porte Bab Guissa se trouve au nord près des tombeaux des Mérinides.

 

Elle ouvre sur un quartier moins touristique et plus résidentiel marqué par son entêtante odeur de bois. C’est le quartier des menuisiers et les rues sentent une forêt invisible de cèdres, thuyas et pins.

Le bois reste une matière première très utilisée à travers la Vieille ville : Construction, rénovation, fabrication d’outils et d’objets divers. Il n’est pas rare de voir débouler dans les étroites ruelles un chariot étroit chargé des lourdes poutres. L’homme pressé et son cheval docile à la manoeuvre. Aujourd’hui comme il y a 1000 ans.

 

Dans le quartier des menuisiers près de la porte Bab Guissa dans la médina de Fès.

> Dans le quartier des menuisiers près de la porte Bab Guissa dans la médina de Fès.

 

 

 

Les deux rives d’une vallée

 

Derrière les murs et la poussière de la vieille ville, on oublierait presque que Fès est une ville d’eau noyée dans une campagne verdoyante.

La médina est construite dans une vallée (ou une cuvette). La partie la plus basse de la Medina correspond à la rivière séparant la rive des Karouanais (ouest de la Médina, la partie le plus touristique) de la rive des Andalous (à l’est).

 

Vue sur la médina de Fès depuis les collines verdoyantes du nord.

> Vue sur la médina de Fès depuis les collines verdoyantes du nord.

Un bout de la Médina de Fès avec la colline de Jbel Zalagh au nord depuis la terrasse du musée Nejjarine.

> Un bout de la Médina de Fès avec la colline de Jbel Zalagh au nord depuis la terrasse du musée Nejjarine.

Dans la médina de Fès, descendre la pente = rejoindre le centre. Remonter la pente = gagner l'ouest (Bab Boujoud) ou gagner l'est.

> Dans la médina de Fès, descendre la pente = rejoindre le centre. Remonter la pente = gagner l’ouest (Bab Boujoud) ou gagner l’est.

 

 

Les deux rives descendent vers le point le plus bas.

Si vous souhaitez prendre la direction de Bab Boujloud (la porte bleue, entrée principale de la Médina), prenez garde de remonter à l’ouest (d’où l’utilité d’avoir une boussole). Bab Boujloud est indiqué sur des panneaux directionnels à travers la rive ouest, les panneaux disparaissent sur la rive est.

Autrement dit, il ne suffit pas de remonter la pente pour prendre la bonne direction, dans la mesure où les 2 rives sont en pente. 

 

 

La rive des Andalous vide de touristes

 

La rive des Andalous (à l’est) est boudée pour des raisons « pratiques » des touristes. La plupart arrivent à la Médina à l’ouest. La partie occidentale concentre donc hébergement, cafés à l’occidentale, restaurants, mais aussi monuments et musées.

La rive des Andalous restent donc “marocaine”, plus de snack que de restaurants, des cafés avec uniquement des hommes, quasiment personne pour vous « guider » à l’insu de votre plein gré ou vous vendre quoique ce soit. Et encore une fois, presque aucun touriste. Méconnue, cette rive a moins bonne réputation, difficile de savoir si à tort ou à raison. Tenez vous aux rues principales et vous n’aurez aucune mauvaise surprise.

 

 

Rue principale de la rive des Andalous à Fès.

> Rue principale de la rive des Andalous à Fès.

Belle porte colorée de la médina de Fès.

> Belle porte colorée de la médina de Fès.

 

 

La médina de nuit

 

Fès se couche tôt. Cela n’empêche pas d’écouter un peu de musique.

Si l’expérience de la Médina de jour vous a laissé perplexe. Eviter de vous y balader la nuit ou rester sur les rues principales. L’orientation est moins aisée, les magasins ouverts plus rares, les situations plus anxiogènes.

Les femmes, les enfants et les vieillards ont disparu et restent les jeunes hommes, les mendiants et les fous. Beaucoup fument du hasch ou du kif, certains sniffent de la colle, plus rares sont ivres.

Il y a aussi des gens qui passent juste aussi. Mais voilà, cela peut être une belle balade romantique en couple ou un moment un peu stressant. Pile ou face.

 

 

 Pour séjourner dans la Médina : Notre sélection de riads agréables et d’un bon rapport qualité/prix à Fès.

 

 

EnregistrerEnregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Quartiers à Fès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.