Cité administrative, hiérarchique où tout repose sur la volonté du monarque, Fès Jdid est un quartier pauvre face au palais royal.

 

Porte du Palais Royal de Fès - Photo de Josep Renalias
> Porte du Palais Royal de Fès – Photo de Josep Renalias

 

 

Fès Jdid, c’est le palais royal (ne se visite pas), l’ancien quartier juif du Mellah et un quartier arabe oublié des touristes et des restaurations de L’Unesco. 

 

 

Lieu de pouvoir

 

Le palais à la façade austère fût construit pour recevoir de nombreuses ambassades étrangères et pour témoigner de la richesse de la dynastie. Lui fait face un grand terrain de manoeuvre militaire : le mechwar

En 1443, après sa mort en captivité, l’infant Ferdinand du Portugal fût pendu nu et la tête en bas pendant 4 jours aux créneaux de Bab es Seba.

 

 

Quartier des serviteurs du Roi

 

Le quartier arabe n’a rien de remarquable à ma connaissance. Bab Smarine est le marché d’alimentation. Vous y trouverez la Mosquée Al Azhar que les musulmans pourront visiter lors d’une prière.

Fès Jdid est le quartier de serviteurs du sultan, le quartier des « petites gens », oubliés des restauration en cours sous l’égide de l’Unesco.


Fès Jdid, la nouvelle médina : Palais royal et serviteurs

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu