Le Mellah de Fès est le plus ancien quartier juif du Maroc (1438). Il se situe dans Fès Jdid sur l’ancien quartier des archers syriens du sultan.

Cimetière juif dans l'ancien quartier israélite de Fès : Le Mellah - Photo de Selina Bubendorfer
Cimetière juif dans l’ancien quartier israélite de Fès : Le Mellah – Photo de Selina Bubendorfer

Carte des quartiers de Fès

Le Mellah (n°4 sur la carte) est accolé au quartier El Jdid (3). Il est à mi-distance entre la Médina de Fès (1 et 2) et la Ville Nouvelle (5). 

Carte des quartiers de Fès : 1. Medina rive des Karouanais (la plus touristique) 2. Medina rive des Andalous 3. Quartier El Jdid 4. Mellah, ancien quartier juif 4. Ville Nouvelle de Fès
Carte des quartiers de Fès : 1. Medina rive des Karouanais (la plus touristique) 2. Medina rive des Andalous 3. Quartier El Jdid 4. Mellah, ancien quartier juif 4. Ville Nouvelle de Fès.

Principales attractions du quartier du Mellah de Fès

Synagogues de Fès. Il y a deux lieux de culte juif dans le Mellah.

La plus grande est la synagogue Aben Danan. Contruite en 1600, elle fût récemment rénovée et accueille aujourd’hui un musée sur la communauté juive fassie.

La deuxième synagogue est celle d’Al Fassiyine.

Toute deux peuvent paraître assez modestes et sobres en comparaison avec d’autres synagogues construites à la même période en Europe. Ce qui n’enlève rien à leur importance et au rôle qu’elles ont joué au sein de la communauté juive du Maroc et d’Afrique du nord.

Modèle réduite de la synagogue Danan à Fès - Photo de Ricardo Tulio Gandelman
Modèle réduite de la synagogue Danan à Fès – Photo de Ricardo Tulio Gandelman
Dans la synagogue Danan dans le Mellah, l'ancien quartier juif de Fès - Photo de Sambasoccer27
Dans la synagogue Danan dans le Mellah, l’ancien quartier juif de Fès – Photo de Sambasoccer27

Cimetière juif. Voici un jardin de pierre ou plutôt de stèles blanches écrasées par le soleil. Le paysage a quelques chose d’insolite et d’aveuglant.

Cimetière juif dans le Mellah de Fès - Photo de Colich
Cimetière juif dans le Mellah de Fès – Photo de Colich
Cimetière juif dans le Mellah de Fès - Photo de Bobistraveling
Cimetière juif dans le Mellah de Fès – Photo de Bobistraveling

La rue Bou-khessissat est la plus belle rue de Mellah avec ses maisons alignés avec des balcons ouverts sur l’extérieur. Là où les maisons arabes sont ouvertes sur l’intérieur.

Construction plus haute, balcons et fenêtres sur la rue typique des habitations juives du Mellah à Fès. Photo de Robert Prazeres
Construction plus haute, balcons et fenêtres sur la rue typique des habitations juives du Mellah à Fès. Photo de Robert Prazeres
Balcon et fenetre sur la rue typique des habitations juives du Mellah à Fès. Photo de Mike Prince.
Balcon et fenetre sur la rue typique des habitations juives du Mellah à Fès. Photo de Mike Prince.

Hôtels, auberges et Airbnb dans le quartier du Mellah

Retrouvez tous les hébergements disponibles à Fès (Maroc) :

Histoire du quartier et des Juifs de Fès

Un quartier de garnison de 7 hectares et une seule porte dans la fortifications pour entrer et sortir. A l’intérieur une ville autonome avec ses lieux de cultes, son cimetière, ses ateliers de tissage, de confection, ses fours à pains, ses commerces, bains… Les Juifs vécurent ainsi repliés sur eux mêmes sous la protection du roi, à l’abri des vexations possibles.

Si tous les métiers étaient représentés, la principale industrie étaient celle de l’or dont les Juifs avaient le monopole en contrôlant la filière du minerai brut au produit fini : Bijoux, feuilles et fils d’or pour damasquineurs, relieurs ou stylistes.

Cette spécialisation faisaient des Juifs les fournisseurs de la cour et aussi les batteurs de monnaie. Ce rôle prestigieux, lucratif et parfois même politique suscita des jalousies du côté des artisans et habitants de la Médina.

A noter que les Juifs jouaient un rôle secondaire dans la vie économique de la cité fassie. Situation exceptionnelle en Afrique du nord où leur rôle était prépondérant dans le commerce avec l’Europe des villes de Tunis, Alger, Oran et Tanger au moins jusqu’à la 2e guerre mondiale.

Café dans le quartier juif du Mellah à Fès (vers 1920 ?).
> Café dans le quartier juif du Mellah à Fès (vers 1920 ?).
Maisons du quartier juif du Mellah à Fès avec leur balcon distinctif.
> Maisons du quartier juif du Mellah à Fès avec leur balcon distinctif.

Dès les années 1930, le roi Mohammed V avait ouvert les portes du Maroc aux juifs d’Europe refusant lors du régime de Vichy de répondre aux lois raciales antijuives. Dans les années 1950/1960, les Juifs Marocains gagnèrent Israel.

Synagogues de Fès

Dans le Mellah, vous trouverez deux synagogues pour les deux communautés juives ayant vécu dans le quartier :

  • Les Tochavim, présents en Afrique du Nord depuis l’Antiquité (soit des Berbères convertis au judaïsme, soit des Juifs palestiniens),
  • Les Megorachim arrivant d’Espagne. Le Rabbin Danan est issue d’une lignée de talmudiste ayant quitté Grenade.
Intérieur de la synagogue Ibn Danan dans le quartier juif du Mellah à Fès. Photo de Mike Prince
> Intérieur de la synagogue Ibn Danan dans le quartier juif du Mellah à Fès. Photo de Mike Prince
Etoile de David dans le quartier juif du Mellah à Fès - Photo de Werner100359
Etoile de David dans le quartier juif du Mellah à Fès – Photo de Werner100359

La Synagogue Aben Danan date du 17e siècle. Elle se trouve dans le Mellah, l’ancien quartier juif de Fès et fût en activité jusqu’en 1969.

Minuscule mais charmante, elle est ouverte aux visiteurs. L’entrée se fait par une simple porte que rien ne distingue de celles des maisons voisines et qui ne prépare en rien à ce qui se trouve à l’intérieur.
Elle est décorée de carreaux bleus aux motifs marocains simples mais beaux, de stuc sculpté et de poutres de bois peint. On peut également visiter des bains souterrains qui servent aux rituels. Comptez 20 DH (2 euros) la visite.

La synagogue Slat Al Fassiyine. Sur la plus ancienne rue du mellah, au fond de l’impasse Tissa, se trouve la synagogue de rite tovachim, Slat Al Fassiyine. Elle a été fermée en 1971 et fut un temps transformée en salle de boxe. Le responsable, de confession musulmane, avait tout conservé et il allumait un cierge le vendredi, en respect au lieu qui demeurait sacré à ses yeux. Cette synagogue à l’architecture aérée, composée d’arches, de zellige polychrome, de plâtre sculpté, a été restaurée à l’identique, après deux ans de travaux, sous le patronage du roi Mohammed VI, grâce à l’appui financier de l’Allemagne et par la volonté d’un homme très engagé sa vie durant, Simon Lévy.

En savoir plus : http://www.courrierinternational.com/article/maroc-fes-cette-ville-qui-ne-ressemble-aucune-autre

Carte de Fès : Lieux du guide touristique

Cliquer sur cette icône pour sélectionner / désélectionner les calques de la carte de Fès : Hôtels, monuments, musées, parcs, bars, où sortir, shopping…

 

Où dormir à Fès ? Sélections d’hébergements jolis, centraux ou pas chers

 

Pour séjourner dans la Médina de Fès, voici nos suggestions d’hébergements en fonction de votre budget :


Mellah de Fès : Plus ancien quartier juif du Maroc
Cimetière juif dans l'ancien quartier israélite de Fès : Le Mellah - Photo de Selina Bubendorfer

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.