Les cimetières se visitent en Pologne comme des parcs ou comme des musées de statues. Ce n’est pas une tradition macabre, les cimetières et les morts font partie de la vie. Le plus somptueux de Varsovie est le cimetière de Powazki. D’autres méritent également une visite. 

 

> Cimetière Powazki à Varsovie. Photo de Mariusz Cieszewski.
> Cimetière Powazki à Varsovie. Photo de Mariusz Cieszewski.

 

 

Le cimetière de Powązki (Stare Powązki) se trouve dans le quartier de Wola à l’ouest de l’ancien quartier juif de Muranow.

 

 

Cimetière des notables de Varsovie… entre autres mortels

 

Le cimetière fondé en 1790 est le cimetière le plus célèbre de Pologne. Il est parmi les plus anciens de Varsovie avec celui ce Kamionkowski et le cimetière. Plusieurs cimetières forment la nécropole : Au Powazki est accolé le cimetière juif, protestant (au sud) et musulman (au nord). A un kilomètre se trouve le cimetière militaire. A deux kilomètres le cimetière orthodoxe.

Il accueille sur 43 hectares les tombes de citoyens les plus célèbres de Varsovie. On estime à près d’un million le nombre de personnes enterrés dans le cimetière.

Si Frédéric Chopin est enterré au Père Lachaise à Paris, le reste de sa famille et même son professeur de piano reposent au Powazki. Le jazzman Komeda, Kieslowski, le réalisateur de « La double vie de Véronique » , le romancier Prus, des compositeurs, architectes, scientifiques, peintres, sculpteurs, militaires, réalisateurs, acteurs, diplomates célèbres y reposent avec les autres habitants de Varsovie.

 

 

Statues et végétation donne une atmopshère très romantique au Powazki.
> Statues et végétation donne une atmopshère très romantique au Powazki. Photo de Mariusz Cieszewski.
Cimetière Powazki à Varsovie : Quand la mousse rappelle le nom gravé sur la pierre.
> Cimetière Powazki à Varsovie : Quand la mousse rappelle le nom gravé sur la pierre.
Powazki à Varsovie : Statue représentant le visage d'une femme-ange aux cheveux attachés par un bandeau.
> Powazki à Varsovie : Statue représentant le visage d’une femme-ange aux cheveux attachés par un bandeau.

 

 

Les pierres et statues tombales sont les oeuvres de grands scupteurs polonais et étrangers. Un véritable musée de statues en plein air.

Les arbres donnent l’ombre et les jeux de lumière. La végétation basse l’humidité et la fraîcheur. Les oiseaux, le vent et le polonais des passants pour l’ambiance sonore. Et puis la pierre.

Le cimetière Powazki est le plus accueillant de mai à novembre. Le jour de la Toussaint, il est l’un des plus visités de Pologne. Pour éviter la foule, il est préférable de s’y rendre le 31 octobre ou quelques jours après le 1er novembre.

 

 

> Powazki à Varsovie : J'aime beaucoup le côté manuscrit de "Do boga", "A Dieu".
> Powazki à Varsovie : J’aime beaucoup le côté manuscrit de « Do boga », « A Dieu ».
> Cimetière Powazki à Varsovie : Statue austère tenant une fleur rouge devant un parterre de fougères.
> Cimetière Powazki à Varsovie : Statue austère tenant une fleur rouge devant un parterre de fougères.
La ferveur patriotique des Polonais s'expriment ici d'autant plus que de nombreux militaires et résistants y sont enterrés
> La ferveur patriotique des Polonais s’expriment ici d’autant plus que de nombreux militaires et résistants y sont enterrés.

 

Un ange se penche sur vous dans un océan de verdure
> Un ange se penche sur vous dans un océan de verdure.
"Mon époux, tu t'es éteint dans la force de l'âge"
> « Mon époux, tu t’es éteint dans la force de l’âge »
> Powazki à Varsovie : Pierre et végétation se marient pour former un tableau beau et mélancolique. Non ce n'est pas l'endroiot le plus gai de Varsovie.
> Powazki à Varsovie : Pierre et végétation se marient pour former un tableau beau et mélancolique. Non ce n’est pas l’endroiot le plus gai de Varsovie.
> Powazki à Varsovie : Une statue en l'hommage d'un écolier de 11 printemps.
> Powazki à Varsovie : Une statue en l’hommage d’un écolier de 11 printemps.
> Cimetière Powazki à Varsovie : Magnifique statue d'une non moins magnifique femme.
> Cimetière Powazki à Varsovie : Magnifique statue d’une non moins magnifique femme.

 

 

La fête de la Toussaint et des morts en Pologne

 

La Pologne est aujourd’hui un pays majoritairement catholique. Les traditions religieuses y sont plus fortes que dans la plupart des pays occidentaux. Les fêtes les plus importantes sont très visibles dans l’espace public : Noel biensur, Paques et la Toussaint sont de véritables évènements pour les Polonais.

Les Polonais n’hésitent pas à faire plusieurs centaines de kilomètres pour aller fleurir et allumer une demi douzaine de bougies sur les tombes de leurs proches.

 

Umarłych wieczność dotąd trwa, dokąd pamięcią im się płaci. Chwiejna waluta. Nie ma dnia, by ktoś wieczności swej nie stracił.

 

résuma Wislawa Szymborska, célèbre poétesse polonaise.

 

La vie éternelle des morts durent aussi longtemps, que l’on paie de notre mémoire. Monnaie instable. Pas un jour ne passe sans que quelqu’un ne perde l’éternité.

 

Traduction peu sonnante.

 

 

L'automne est la plus belle saison pour visiter le cimetère de Powazki.
> L’automne est la plus belle saison pour visiter le cimetère de Powazki. Photo de Mariusz Cieszewski.
> Cimetière Powazki à Varsovie à la Toussaint la nuit. Photo de Kuba Pozanowski.
> Cimetière Powazki à Varsovie à la Toussaint la nuit. Photo de Kuba Pozanowski.

 

 

Si vous traversez la campagne polonaise la nuit à la Toussaint. Probabilité assez faible, je vous l’accorde. Vous pourrez deviner où se trouvent les cimetières à la lumière des milliers de bougies allumées. Entrer dans l’un d’eux, à la campage, à Varsovie ou Cracovie et vous assisterez à un spectacle inoubliable.

Les arbres aux feuilles tombantes d’automne, les grandes fleurs de chrysanthèmes gorgées d’eau, les bougies de toutes les formes et de toutes les couleurs. Le froid vite dissipé par la cire chaude. J’ai rarement vu quelques choses d’aussi beau et émouvant.

 

 

Le plus grand cimetière juif d’Europe

 

Avec plus de 200 000 tombes, le cimetière juif de Powazki appellé aussi « Cmentarz na Okopowej » fût le plus important de la capitale avec le cimetière juif de Praga. Il fut fondé en 1804.

Différents styles artistiques s’y croisent comme dans la partie catholique : Art nouveau, art deco, egyptian revival…

L’inventeur de l’esperanto Ludwik Zamenhof y repose à côté du résistant du ghetto de Varsovie Marek Edelman. Une statue rend hommage au pédagogue Janusz Korczak mort à Treblinka avec « ses » orphelins.

 

Découvrir le cimetière Juif de Powazki en hiver.

 

 

> Tombes du cimetière juif de Varsovie en automne. Photo de Jolanta Dyr
> Tombes du cimetière juif de Varsovie en automne. Photo de Jolanta Dyr
Mausolée du cimetière juif de Powazki. Photo de Jolanta Dyr
> Mausolée du cimetière juif de Powazki. Photo de Jolanta Dyr

 

 

Cimetière militaire de Powazki

 

A un kilomètre du cimetière civil se trouve le cimetière militaire (Powązki Wojskowe).

Chaque année, les Varsoviens se rassemblent le 1er août dans le cimetière militaire, pour y commémorer l’insurrection de Varsovie de 1944 et la mort de plus de 250 000 habitants en 1944. Ce fut le combat le plus tragique de l’histoire polonaise.

Des croix faites de branches de bouleaux indiquent les résistants morts pendant l’occupation. Un grand nombre furent des scouts.

Les cimetières militaires sont toujours là pour nous rappeller la sauvagerie de la guerre. Si jamais vous en doutiez.

 

 

Tombe de Bytnar, célèbre résistant assassiné en 1943.
> Tombe de Jan Bytnar, célèbre résistant assassiné en 1943.

 

 

Les autres cimetières de la nécropole

 

Les cimetières protestants se trouvent au sud du cimetière juif.

Le cimetière musulman est au nord (Ulica Tatarska), il a en grand partie été détruit pendant la guerre. Les soldats musulmans du Tsar ainsi que les descendants des Tatars polonais y sont enterrés.

Le cimetère orthodoxe à deux kilomètres plus au sud.

 

 

Tombe d'Irena Grosman au cimetière évangélique de Wola à Varsovie - Photo de Marcin Białek
> Tombe d’Irena Grosman au cimetière évangélique de Wola à Varsovie – Photo de Marcin Białek

 

 

Informations pratiques Cimetière de Powazki

 

Le cimetière Powazki (principale) se trouve dans le quartier de Wola au nord ouest du centre de Varsovie.

Adresse : ul. Powązkowska 1
Horaires d’ouverture : De 7h à 20h tous les jours (jusqu’à 17h en hiver ?)

 

 

Informations pratiques Cimetière Juif Ulica Okopowa

 

Le cimetière Juif se trouve dans le quartier de Wola au nord ouest du centre de Varsovie.

Adresse : ul. Okopowa 49/51 
Horaires d’ouverture : Du lundi au jeudi de 10h à 17h. Vendredi de 9h à 11h. Dimanche de 9h à 16h.

Site officiel : http://warszawa.jewish.org.pl/en/for-visitors/warsaw/okopowa/

 

 

Itinéraire à Varsovie pour un week-end
Dans notre itinéraire pour visiter Varsovie pendant un week-end.

 


Romantiques cimetières Powazki à Varsovie : Catholique, juif, militaire…

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu