Port de Copenhague et la petite sirène

Aménagé au 17ème siècle et restauré dans le courant du 20ème siècle, le port de Nyhavn est l’une des attractions phares de Copenhague. Ses quais sont bordés de maisons colorées, d’échoppes, de bars et de restaurants. Non loin de là, sur le quai de Langelinie se trouve la statue de la Petite Sirène.

 

Petite sirène dans le port de Copenhague.

> Petite sirène dans le port de Copenhague.

 

 

Le port de Copenhague s’étend sur une partie conséquente de la ville entre coin historico-touristique (quartier d’Indre By et « quartier néerlandais« ), partie industrielle (Refshalevej) en cours ou non de réhabilitation comme Nordhavnen. 

Comme dans d’autres villes du nord, Amsterdam, Stockholm, Helsinki ou Saint Petersbourg, cette présence de la mer et de l’eau marque l’identité de la capitale danoise. Une capitale de marins, d’explorateurs et de marchands.

L’extension et la transformation du port de Nordhavnen en zone résidentiel et commercial promet de grands bouleversements et de belles surprises architecturales.

 

 

Vue sur le port de Copenhague - Photo de Dietmar Rabich / Wikimedia Commons / “Kopenhagen (DK), Innenhafen -- 2017 -- 1527-8” / CC BY-SA 4.0

> Vue sur le port de Copenhague – Photo de Dietmar Rabich / Wikimedia Commons / “Kopenhagen (DK), Innenhafen — 2017 — 1527-8” / CC BY-SA 4.0

Vestige mécanique sur les quais menant de la vieille ville de Copenhague à sa sirène.

> Vestige mécanique sur les quais menant de la vieille ville de Copenhague à sa sirène.

 

 

La Petite Sirène de Copenhague

 

Passage obligé (ou pas) de tout séjour à Copenhague, la statue de la Petite Sirène est installée au bord de l’eau depuis 1913. Cette oeuvre, réalisée en bronze par l’artiste Edvard Eriksen, mesure 1,25 mètre et pèse 175 kg.

Assise sur un rocher, la statue fait référence à l’héroïne d’un conte du célèbre écrivain Hans Christian Andersen. Une histoire d’amour impossible et profondément triste entre une sirène et un prince.

 

La solitude de la sirène sur son rocher a quelques chose d'émouvant que les cars de touristes venus pour la photo semble oublier.

> La solitude de la sirène sur son rocher, dommage que les touristes descendus de leur car ne prennent pas quelques minutes pour s’en émouvoir.

Petite sirène sauve le prince de la tempête - Illustration d'Ivan Bilibin

> Petite sirène sauve le prince de la tempête – Illustration d’Ivan Bilibin

 

 

Au fil du temps, la Petite Sirène a connu quelques déboires : tour à tour recouverte de peinture, affublée d’un masque à gaz, amputée d’un bras ou de la tête, elle a fait l’objet de nombreuses restaurations. Pour la petite histoire, la statue présentée est une copie.

 

 

Réparation de la statue de la Sirène de Copenhague en 1964.

> Réparation de la statue de la Sirène de Copenhague en 1964.

 

 

Nyhavn, promenade « carte postale »

 

Impossible de séjourner à Copenhague sans faire une balade dans l’ancien port pour profiter des charmes du quartier. Très animés, les quais de Nyhavn sont agrémentés d’anciennes demeures qui dégagent une impression d’harmonie et de gaieté.

 

Canal du "nouveau port" ou Nyhaven à Copenhague - Photo de Srvora

> Canal du « nouveau port » ou Nyhaven à Copenhague – Photo de Srvora

 

 

C’est le roi Christian V qui commande l’aménagement du canal en 1670. A l’époque, la main-d’oeuvre employée pour réaliser les travaux est en grande partie constituée de prisonniers de guerres suédois.

Après la deuxième guerre mondiale, le port est déserté par les gros navires. A la fin des années 1970, un projet de réhabilitation est mis sur pied pour transformer le site en musée à ciel ouvert. Depuis, l’ancien port est devenu une attraction touristique à part entière, mais aussi un endroit cher au coeur des Danois.

C’est également le lieu de départ pour les balades en bateau à travers les canaux. De nombreuses bars et restaurants parsèment les quais de Nyhavn. Dès l’apparition des beaux jours, les Danois et les touristes s’installent en terrasse pour admirer les vieux bateaux en bois en dégustant des spécialités locales et une bonne bière.

 

Vue sur l'opéra de Copenhague dans le port de la ville.

> Vue sur l’opéra de Copenhague dans le port de la ville.

 
Ancienne carte de la partie industrielle du port de Copenhague : Refshalevej.

> Ancienne carte de la partie industrielle du port de Copenhague : Refshalevej.

 

 

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Copenhague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.