Musée de l’histoire allemande à Berlin : Incontournable [Mitte]

Peut être le musée essentiel pour découvrir Berlin, l’Allemagne et puis aussi l’Europe tant qu’on y est. Passionnant.

Le fameux globe d'Hitler au musée de l'Histoire allemande à Berlin.

> Le fameux globe d’Hitler au musée de l’Histoire allemande à Berlin.

 

Le musée se trouve sur l’avenue sous les tilleuls (Unter den Linden) traversant le quartier historique de Mitte. Le musée s’étend sur plusieurs étages dans ce qui fût l’arsenal, le plus vieil édifice de l’avenue.

 

Aujourd'hui le palais où se trouve le musée d'histoire allemande à Berlin.

> Aujourd’hui le palais où se trouve le musée d’histoire allemande à Berlin.

 

A quelques minutes de l’île aux musées où se trouve d’autres musées majeurs notamment le Pergamon Museum ou les musée des beaux-arts du 19e siècle.

 

Collection du musée d’histoire allemande à Berlin

Le musée d’histoire retrace l’histoire de la nation allemande depuis l’antiquité à la chute du mur de Berlin.

La collection englobe plus de 8000 pièces sur 8000 mètres carrés : Des maquettes, photos, tableaux, objets de culte, armes, vêtements, mobiliers, voiture, affiches… L’intérêt tient à la fois à la richesse des collections qu’à leur mise en avant, efficace et didactique sans être d’une grande originalité.

D’abord l’héritage ou plutôt le rapport entre les peuples Germains et les Romains à travers des mosaiques, objets de la vie quotidienne, armes, maquettes de batiment…

Le moyen âge est présenté sous forme de maquettes de villes et de batiments, les techniques de construction, la structure de la société, l’économie et puis biensûr la chevalerie et ses armes. Le moyen age souffre d’une réputation ennuyeuse, ce musée parvient à le rendre accessible et intéressant.

 

Pieta gothique allemande dans le musée - Photo de Miguel Hermoso Cuesta

> Pieta gothique allemande dans le musée – Photo de Miguel Hermoso Cuesta

 

La religion et les guerres occupent une part importante entre le moyen age et la révolution française. Des sculptures, des tableaux et même une tente turque prise aux armées ottomanes lors du siège de Vienne donne vie à cette période.

La révolution française et Napoléon occupent une part significative du musée. La révolution française est un évènement européen donc mondiale. L’empire est un désastre humain et une voie de propagation des idées révolutionnaires. Vêtements et mobiliers d’époque, La liberté guidant le peuple de Delacroix (l’original est au Louvre), chapeau de Napoléon, vaisselles…

Vaisselle d'après 1789 :

> Vaisselle d’après 1789 : « La liberté ou la mort » en toute simplicité.

 

Puis l’industrialisation, la naissance de la nation allemande « moderne », l’avènement de la Prusse comme un état puissant rivalisant avec la France. La classe ouvrière et les inégalités sociales. Capitalisme contre marxisme. De tableaux, des affiches, des photos.

 

> « Grève au pays de Charleroi » peinture de Robert Koehler (1886) au musée d’histoire allemande à Berlin.

 

De la première guerre mondiale je retiens les photos des soldats mutilés et les images de propagande. Vraiment très fort. Puis l’engrenage Traité de Versailles, crise de 1929, la pauvreté, la colère, la montée des extrêmes. Des affiches politiques sont impressionnantes et rendent compte du climat de l’époque. Des photos permettent aussi de sentir le pouls de la société allemande.

 

Usine d'armement pendant la 1ere guerre mondiale en Allemagne. Une bonne période pour les vendeurs d'armes des deux côtés du front.

> Usine d’armement pendant la 1ere guerre mondiale en Allemagne. Une bonne période pour les vendeurs d’armes des deux côtés du front.

"L'Internationale", toile d'Otto Griebel au musée de l'histoire allemande à Berlin.

> « L’Internationale », toile d’Otto Griebel au musée de l’histoire allemande à Berlin.

 

La présentation de la montée du nazisme et la seconde guerre mondiale sont admirables de maturité et d’honnêté. Je n’imagine pas la France avoir son musée historique retraçant la collaboration avec autant de sincérité.

Les images et maquettes sont encore une fois impressionnantes. Les autodafés, celui de Bebelplatz. Les manifestations grandioses devant le Berlinder Dom. Je pense aux photos de condamnées d’Auschwitz, je pense à une maquette représentant la solution finale, je pense à la maquette d’un batiment de l’architecte d’Hitler Speer. Les images de bombardement. 

 

Dernière élection en Allemagne avant la guerre en 1933, les SA nazis sont là pour rappeler pour qui voter.

> 1933 : Dernière élection en Allemagne avant la guerre, les SA nazis sont là pour rappeler pour qui voter.

> « Germania » : Maquette du nouveau Berlin réalisé par Speer, l’architecte d’Hitler.

 

 Une oeuvre est particulièrement troublante. Elle représente les chambres à gaz et l'extermination des Juifs. Impossible de me souvenir ou de trouver le nom de l'artiste en question. L'ensemble pourrait se lire comme une bande dessiné macabre.> Une oeuvre est particulièrement troublante. Elle représente les chambres à gaz et l’extermination des Juifs. Impossible de me souvenir ou de trouver le nom de l’artiste en question. L’ensemble pourrait se lire comme une bande dessiné macabre.

 

Trześniewska Krystyna morte à Auschwitz à 14 ans.
> Krystyna Trześniewska  morte à Auschwitz à 14 ans.

 

Puis la séparation de l’Allemagne et de Berlin en deux. Le mur. La vie sous les deux systèmes. Et la chute du mur en 1989.

 

Dans le musée d'histoire allemande de Berlin, une Volkswagen en direction du ciel.

> Dans le musée d’histoire allemande de Berlin, une Volkswagen en direction du ciel.

 

Comptez 2 à 3 heures minimum pour parcourir le lieu. Le Deutsches Historisches Museum est l’un des musée les plus populaires de Berlin.

 

 

 

 

 

Informations pratiques

Le musée d’histoire allemande se trouve dans le quartier de Mitte à Berlin.

Horaires : Ouvert tous les jours de 10h à 18h.
Tarifs :
4 euros.
Accès : S1, S2, S3, S5, S9 arrêt Hackescher Markt ou Friedrichstraße ou U2, U6 arrêt Französische Straße, Hausvogteiplatz ou Friedrichstraße.

Adresse : Unter den Linden 2, 10117 Berlin-Mitte
Site internet :
http://www.dhm.de

 

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Musées de Berlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *