Saska Kępa, « village » de la rive droite de Varsovie

Quartier résidentiel et quartier des ambassades. Architecture des années 1920-1930, petits cafés et restaurants. Saska Kępa respire la Varsovie d’avant guerre.

> Construction moderne d'inspiration moderniste à Saska Kepa, Varsovie.

> Construction moderne d’inspiration moderniste à Saska Kepa, Varsovie.

 

 

Au sud de Praga se trouve le quartier de Saska Kępa, qui n’est devenue partie intégrante de Varsovie qu’en 1916.

Dans les années 1920, c’était un quartier d’artistes, et dans les années 1930, ce fut le quartier privilégié par les riches varsoviens pour la construction de leurs grandes villas, devenant ainsi un lieu d’habitation prestigieux.

 

Carte du quartier Saska Kepa à Varsovie
> Carte du quartier Saska Kepa à Varsovie.

 

Pot pourri architectural

Le quartier a été relativement épargné par la guerre, et il a également échappé aux plans d’industrialisations envisagés par les autorités communistes dans les années 50 et 60.

 


> Willa Brzeziński, exemple de construction des années 30. Source : Fotopolska.eu

 

Historiquement, le quartier a accueilli de nombreuses ambassades et consulats – tradition qui se reflète dans les noms des rues, souvent nommées en l’honneur de pays (France, Lettonie, Estonie, Mexique, Cuba, etc…) ou de villes (Madrid, Versailles, Paris, Londres, Athènes, Lisbonne, etc…). Il reste d’ailleurs encore 17 ambassades dans le quartier.

Aujourd’hui, Saska Kępa reprend un peu de son identité artistique et de son aura d’avant-guerre. On se rapproche de ces zones-village que l’on peut retrouver dans d’autres grandes capitales comme Paris ou Londres.

 

 Atelier de l'artiste Karola Tchorska à Saska Kepa
> Atelier de l’artiste Karola Tchorska à Saska Kepa.
Source : Saskakepa.waw.pl/


> Saska Kepa en hiver au 19e siècle, toile de Anna Bilińska-Bohdanowicz.

 

C’est tout simplement un endroit paisible pour venir admirer les mélanges architecturaux : quelques beaux manoirs du 19ème ou du modernisme des années 1920 et 1930, le tout mélangé aux tours socialistes et aux horreurs en béton – construites pour y loger les services secrets polonais et espionner les classes moyennes et les Ambassades – et aux appartements ultra-modernes.

 

Manger et boire

Mais c’est surtout un endroit sympa pour s’immerger dans la culture locale du café et des restaurants. Ce n’est pas tellement un endroit à visiter, mais plutôt à manger et à boire, comme le démontre le Monument à Agnieszka Osiecka (coin de ul. Francuska et ul. Obrońców), célèbre poète et auteure de plus de 2000 chansons, qui la montre attablée à une table de son café préféré…

 

Statue d'Agnieszka Osiecka à Saska Kepa, Varsovie
> Statue d’Agnieszka Osiecka à Saska Kepa, Varsovie. Photo d’Eric The Fish.

 

En descendant l’artère principale, la ulica Francuska, vous longerez de nombreux immeubles bas, des boutiques et des bars et restaurants populaires.

Vous pourrez ainsi vous arrêter pour manger ou prendre un café au Francuska 30, où on vous servira un excellent café et de sublimes pâtisseries, au Dom Polski (ul. Francuska 11), excellent restaurant polonais traditionnel ou à l’ethnique Café Baobab (ul. Francuska 31). Point de ralliement de la communauté africaine de Varsovie.

 


> Restaurant italien du quartier.

 

Pensez à faire un petit détour au OSP Saska Kępa (ul. Walecznych 74), célèbre pour ses excellentes pizzas, au encore au Szara Cegła (ul. Królowej Aldony 5), petit café-restaurant tendance hipster offrant de la nourriture locale et bio.

Vous pouvez terminer votre balade par la visite du Club Culturel Saska Kepa (ul. Brukselska 23), nouvel immeuble tout de blanc et ressemblant un peu à une navette spaciale, dans lequel se déroules expositions, événements, projections de film, etc…

 

Un peu de calme… et de verdure

Ceux qui en ont marre des voitures et du béton peuvent aller se détendre un peu à la plage. Oui, la plage. Il y a trois plages sur la rive droite de la Vistule, qui sont des lieux en plein développement et qui offrent des activités, de jour comme de nuit.

Vous pouvez également faire un petit tour autour du Stade National, nouvel écrin pour les événements footballistiques ou pour des méga-concerts. Construit pour l’Euro 2012 en Pologne-Ukraine à la place de l’ancien stade devenu mal famé, il ressemble à un nid d’oiseau aux couleurs de la Pologne : blanc et rouge.

Juste en face du stade se trouve le Park Skaryszewski, un des plus grands parcs de Varsovie, inscrit au Registre des Monuments polonais. Une promenade dans cette verdure, au milieu de statues et de chutes d’eau artificielles, aura le mérite de vous évader du tumulte de la ville.

 

 

 

 

 

 

Plus de Quartiers de Varsovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.