Les Thermes de Caracalla datent du 3ème siècle. Cet immense complexe thermal s’étendait à l’époque sur près de 11 hectares. Il comprenait des bassins d’eau chaude et froide, des gymnases, des salles de massage, des boutiques, des bibliothèques, des tavernes et des jardins.

 

Thermes de Caracalla à Rome - Photo d'Ethan Doyle White
> Thermes de Caracalla à Rome – Photo d’Ethan Doyle White

 

 

Les Thermes de Caracalla se trouvent dans le quartier antique de Rome au sud du Colisée, de la colline du Palatin et du Cirque Maximus.

 

 

Un complexe thermal luxueux

 

Construits à la demande de l’empereur Caracalla, les thermes sont achevés en 217 après J-C.

Par la suite, les empereurs Héliogabale et Sévère Alexandre feront construire les murs d’enceinte et les portiques. Les thermes étaient alimentés par 64 citernes contenant chacune 80 000 litres. L’eau était acheminée par l’aqueduc de l’Aqua Antoniniana.

 

Dessin de reconstitution des thermes de Caracalla à Rome.
> Dessin de reconstitution des thermes de Caracalla à Rome.

 

 

Après l’invasion des Goths, qui détruisirent l’aqueduc, les thermes sont laissés à l’abandon au 6ème siècle.

Au Moyen-Âge, les pierres constituant les bâtiments sont utilisées pour la construction de nombreux édifices romains, notamment la basilique Saint-Pierre.

A partir du 16ème siècle, des fouilles archéologiques mettent au jour plusieurs éléments décoratifs, notamment des sculptures, des vasques et des mosaïques.

 

Illustration des thermes de Caracalla à Rome.
> Illustration des thermes de Caracalla à Rome.
 
Illustration des thermes de Caracalla à Rome (1845) par Thorald Laessoee.
> Illustration des thermes de Caracalla à Rome (1845) par Thorald Laessoee.

 

 

Visite des thermes Caracalla à Rome

 

Bien qu’il ne reste que peu de vestiges, les thermes de Caracalla constituent une visite incontournable pour découvrir les fastes de la Rome antique. L’audio guide et les lunettes 3D permettent d’avoir une vue d’ensemble du site et de rendre à ces ruines toute leur grandeur.

Le complexe thermal pouvait accueillir plus de 1 500 personnes et occupait 600 employés.

Le bâtiment central abritait le natatio (bassin principal), le frigidarium (bain froid), le tepidarium (bain tiède), le caldarium (bain chaud) ainsi que deux palestres, des gymnases dans lesquels les jeunes Romains s’entraînaient.

 

Plan des thermes de Caracalla à Rome vue depuis le nord-est.
> Plan des thermes de Caracalla à Rome vue depuis le nord-est.
Plan de coupe des thermes de Caracalla à Rome.
> Plan de coupe des thermes de Caracalla à Rome.

 

 

La décoration intérieure des thermes était luxueuse. Les sols étaient ornés de mosaïques et les murs étaient revêtus de marbre polychrome. Des peintures décoraient les plafonds tandis que de multiples colonnes et statues ornaient les pièces et les allées.

Aujourd’hui, on peut encore découvrir une partie des murs d’enceinte, des mosaïques partiellement conservées ainsi que des exèdres, des pièces circulaires garnies de bancs et destinées à la conversation.

Dans la partie sud-ouest se trouvent les deux bibliothèques.

 

Ruine du Calidarium dans les thermes de Caracalla à Rome - Photo de Jean-Christophe BENOIST
> Ruine du Calidarium dans les thermes de Caracalla à Rome – Photo de Jean-Christophe BENOIST

 

 

Informations pratiques des thermes Caracalla à Rome

 

Les Thermes de Caracalla se trouvent dans le quartier antique de Rome au sud du Colisée, de la colline du Palatin et du Cirque Maximus.

 

Adresse : Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Roma RM, Italie

Horaires d’ouverture : De 9h à 18h15. Fermé le dimanche.

Tarif de la visite (2019) : 8 euros l’entrée.

Site officiel : https://www.coopculture.it/en/heritage.cfm?id=6

 


Thermes de Caracalla à Rome : Ruines gigantesques [quartier antique]

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu