Clementinum à Prague, collège jésuite avec vue et bibliothèque [Vieille Ville]

L’histoire d’une des écoles les plus puissantes et les plus brillantes d’Europe Centrale avec en prime l’un des plus jolis points de vue sur Prague.

 

Vue depuis une fenêtre de la tour astronomique du Klementinum à Prague.

> Vue depuis une fenêtre de la tour astronomique du Klementinum à Prague.

 

 

L’université est une construction immense de 20 000 m2, le 2e plus grand bâtiment praguois après le Château de Prague. Elle se trouve dans la Vieille Ville ou Stare Mesto.

Au de là de sa superficie, l’architecture baroque de la contre reforme  est un autre témoignage de puissance et du pouvoir des Habsbourg. Les Tchèques favorables à la réforme furent défait à la bataille de la Montagne Blanche (1620) et durent supporter la domination allemande et catholique pendant près de 300 ans jusqu’en 1918.

Des visites groupées d’une 20-aine de personnes dans les « règles de l’art ». Le propos pourrait être enregistré, il n’en paraîtrait pas moins automatique. D’une pièce à l’autre comme un seul troupeau. On vous décrira la première église de manière très descriptive et toute la visite sera descriptive à défaut d’être intéressante. Ici il y a une fenêtre et ici un mur avec une fenêtre dessinée au nom de la symétrie.

C’est vraiment dommage tant l’histoire peut être intéressante.

 

 

Histoire du Clementinum à Prague

 

Les idées de la Réforme gagne du terrain en Bohême et notamment au travers de l’Université Charles acquise au hussitisme.

 

Le théologien tchèque Jan Hus brule pour ces idées réformistes à Constance en 1415.

> Le théologien tchèque Jan Hus brule pour ces idées réformistes à Constance en 1415.

 

 

La création du collège jésuite en 1556 servira la formation de futures élites catholiques. Les matières les plus prestigieuses y sont enseignées dès la 1ere année : Théologie, philosophie et aussi grammaire, latin et hébreu.

Succès immédiat même auprès des protestants. Le collège s’agrandit. On y ajoute un séminaire pour former le clergé et l’ église du Saint Sauveur.

La guerre de Trente ans menace Prague et les Jésuites s’exilent en 1618. En 1620, la bataille de la Montagne Blanche signe la fin de la Réforme en Bohême et le retours des catholiques. En 1622, le collège devient Université.

 

1621 : Les perdants de la bataille de la Montagne Blanche (Bila Hora) sont exécutés devant... une croix sut la place de la Vieille Ville de Prague.

> 1621 : Les perdants de la bataille de la Montagne Blanche (Bila Hora) sont exécutés devant… une croix sut la place de la Vieille Ville de Prague.

 

 

Les sympathies de l’Université Charles pour la réforme lui valent d’être fusionnée avec celle du Clementinum. Les Jésuites sont les seuls responsables de l’enseignement supérieur à Prague.

 

De nouveaux bâtiments s’ajoutent au fils des années :

  • L’observatoire astronomique en 1722.
  • Le musée des sciences (1722)  avec une collection d’appareils astronomiques, instruments mathématiques et physiques, ses mouvements d’horlogerie, collections de fossiles, pierres précieuses, monnaies, médailles, timbres sont admirés par des rois, des princes, nobles et scientifiques venus à Prague de toute l’Europe.
  • La chapelle des glaces (1724) et la bibliothèque universitaire (1727) par l’architecte František Maxmilian Kaňka.
  • Le musée des mathématiques fondé par le mathématicien Joseph Stepling en 1751.
  • Une station météorologique en 1752, fondée par Antonín Strnad.

 

Le Pape Clément XIV dissout en 1773 l’ordre de la compagnie de Jésus devenu trop puissant.

 

Jésuite au Japon en 1600.

> Missionnaire jésuite au Japon en 1600. Leur prosélytisme les fera bannir de l’archipel nippone.

 

 

Bibliothèque du Clementinum à Prague

 

La bibliothèque universitaire fût construite en 1727 (autre source 1654) par l’architecte František Maxmilian Kaňka. Cette bibliothèque est alors la plus grande que possède la Compagnie de Jésus en Europe centrale : Bohême, Moravie et Silésie. Tous les domaines du savoir y sont entretenus et toutes les langues européennes y sont représentées.

Les jésuites auront écrit une masse considérable d’ouvrages pendant leur passage à Prague : 222 oeuvres de d’ascétique et morale, 195 d’histoire, 154 ouvrages de théologie, 148 de polémiques religieuses, 141  de rhétorique, 117 sermonnaires, 114 de poésie, 79 de physique, 74 de mathématiques, 73 traités de philosophie, 66 biographies, 44 d’astronomie, 20 commentaires de la Bible, 34 oeuvres de droit canonique,27 de linguistique, 17 récits de voyages, 19 de géographie, 15 d’humanités.

 

Bibliothèque baroque du Clementinum à Prague - Photo de  Christian Bredfeldt.

> Bibliothèque baroque du Clementinum à Prague – Photo de Christian Bredfeldt.

 

 

Au total 1.573 oeuvres dont la grande majorité est en latin, mais également 353 en allemand, 145 en tchèque, et d’autres en italien, espagnol ou français.

La bibliothèque du Clementinum à Prague comme celle de Strahov est un monument à regarder où entre chaque visite règne une pénombre éternelle. Pénombre, photos vite prises et vites oubliées, pénombre. La poussière et l’ennui dévorent les livres de l’intérieur.

 

Bibliothèque de Clementinum à Prague.

> Bibliothèque de Clementinum à Prague.

 

 

Alors bien sûr il faudra s’imaginer les érudits, sourcils froncés, questions en suspens, tantôt les pupilles dilatés d’excitation, tantôt le regard dans le vide absent.

Il faut imaginer le craquement du bois, les escaliers en mouvement sur leur rail pour aller trouver un livre rangé haut sur les plus hautes étagères.

On imagine le grincement des globes sur leur orbite. Il faudrait pouvoir se rapprocher d’eux et critiquer les contours des côtes, scruter les écritures et les noms. Il n’est pas question de toucher les globes.

On referme la porte de la bibliothèque pendant 5 minutes. Pénombre. Le groupe suivant approche.

 

 

Tour astronomique et vue panoramique de Prague

 

Le Clementinum c’est aussi une tour astronomique. Nous prenons les escaliers, l’ascenseur est en panne. Quelques marches plus haut, des instruments astronomiques sous verre, aussi bavard pour le néophyte qu’une boite de conserve sans étiquette. Encore plus haut, la vue enfin.

C’est la seule justification d’une visite au Clementinum : Le pont Charles, le chateau de Prague, les toits de la Vieille Ville, le quartier de Mala Strana derrière le fleuve. Prague est une ville de tours, des clochers, de collines, de perspectives inédites.

 

Vue depuis la tour astronomique du Clementinum vers Mala Strana et le chateau de Prague sur la colline.

> Vue depuis la tour astronomique du Clementinum vers Mala Strana et le chateau de Prague sur la colline.

Vue du Clementinum sur les toits de la Vieille Ville (Stare Mesto) de Prague.

> Vue du Clementinum sur les toits de la Vieille Ville (Stare Mesto) de Prague.

Vue depuis le Clementinum en direction de la colline de Petrin à Prague.

> Vue depuis le Clementinum en direction de la colline de Petrin à Prague.

 

 

La vue depuis la tour astronomique est impressionnante (surtout si vous avez le vertige). L’enchevêtrement des tuiles, les statues, les couleurs, la vie plus bars.

Conseil : Préférez une visite de jour pour jouer à reconnaitre quelques bâtiments.

 


Dans notre itinéraire pour découvrir Prague en un week-end.

 

 

Informations pratiques sur le Clementinum de Prague

 

Le Clementinum se trouve dans la Vieille Ville (Stare Mesto) de Prague à quelques minutes du pont Charles.

Adresse : Mariánské nám. 5, 110 00 Praha 1-Staré Město, République tchèque
Site officiel, accès, horaires et tarifs d’entrée : http://www.klementinum.com/index.php/cs/

 

Le Clementinum abritent aujourd’hui la bibliothèque nationale de la République tchèque dans ses magnifiques bâtiments baroques.

Des concerts de musique classique sont organisés régulièrement dans la chapelle des Glaces.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Prague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.