Fès : Se repérer dans la médina (vieille ville)

La médina de Fès est la plus grande médina du monde, c’est donc le plus grand labyrinthe sur terre. Quelques conseils pour vous y repérer.

 

Se repérer : Ruelle de la médina de Fès au Maroc.

> Se repérer : Ruelle de la médina de Fès au Maroc.

 

 

Pour rappel, le labyrinthe : C’est une entrée, une sortie et d’innombrables culs de sac. A côté des rues traversantes, il y a donc des culs de sac (qoudésac pour les anglophones) correspondant de fait à des espaces « privés » utilisés par une ou plusieurs familles. Les étrangers n’y sont pas particulièrement bienvenus (ou malvenus si vous êtes perdus).

 

 

Vous repérer dans la médina de Fès

 

La médina de Fès est ceinturée d’une murailles ouvertes par des portes.

La porte principale ou porte bleue ou Bab Boujloud ouvre sur 2 rues principales Talaa Kebira et Talaa Sghira. Elles descendent (c’est en pente) vers le coeur de la Vieille Ville : la Mosquée Karaouiyine.

La partie la plus basse de la Medina correspond à la rivière séparant la rives des Karouanais (ouest de la Médina, la partie le plus touristique) de celles des Andalous (à l’est).

Les deux rives descendent vers le point le plus bas. Si vous souhaitez prendre la direction de Bab Boujloud (la porte bleue, entrée principale de la Médina), prenez garde de remonter à l’ouest (d’où l’utilité d’avoir une boussole). Bab Boujloud est indiqué sur des panneaux directionnels à travers la rive ouest, les panneaux disparaissent sur la rive est.

Autrement dit, il ne suffit pas de remonter la pente pour prendre la bonne direction, dans la mesure où les 2 rives sont en pente.

 

 

Carte détaillée de Fès

 

Votre orientation sera mise à rude épreuve dans la Médina de Fès. Il n’est pas toujours possible de faire confiance aux habitants pour vous aider : Une carte et une boussole seront vos meilleures alliées. 

 

 Pensez à télécharger la carte de Fès en pdf pour pouvoir la consulter hors connexion sur votre smartphone ou tablette une fois sur place. Elle est beaucoup plus précise que celle de Google Map.

 

 

Cliquer sur cette icône ci dessous  pour sélectionner / désélectionner les calques : Hôtels, monuments, musées, bars, où sortir, shopping…

 

 

 

 

Utiliser une boussole, oui une boussole

 

On va revenir aux basiques. Nous sommes dans une ville médiévale, cela ne semble pas déconnant. Les basiques incluent : Une carte, une boussole et pour les frimeurs et frimeuses ce qu’on appelle le « sens de l’orientation ».

 

Lorsqu'un nom de rue est indiqué (ici à droite), c'est que cela "traverse" : Autrement dit pas de cul de sac.

> Lorsqu’un nom de rue est indiqué (ici à droite), c’est que cela « traverse » : Autrement dit pas de cul de sac.

 

 

Alors oui cela peut paraître un peu old school, mais cela marche vraiment bien :

 

  • La base : Vous identifiez un point de départ et un point d’arrivée sur votre carte,
  • Vous suivez l’axe pris par votre trajet en fonction des ruelles que vous avez devant vous.
  • Vous réadaptez votre trajectoire en fonction ce qu’il est possible ou non de faire. Exemple : Votre axe est nord-sud, vous allez au nord. Votre 1ere ruelle suit votre axe : Parfait. La 2e ruelle part vers l’ouest, vous la suivez. Une 3e ruelle se présente, elle est orientée « nord-sud » : Parfait. Une 4e ruelle se présente, elle est orienté à l’est. Soit vous continuez vers le nord et vous tournerez à l’est plus tard, soit vous tournez tout de suite pour retrouver votre axe initial avant de retourner au nord à la prochaine. C’est là où le sens de l’orientation est un sacré plus. Ou un bout de papier pour comprendre l’exemple ci dessus.
  • Vous perdez le fil de votre trajectoire ? Pas de problème : Atteignez un bâtiment remarquable indiqué sur votre carte et recommencer 🙂

 

 

« Ca ne passe pas » ou « mon cul c’est du poulet »

 

C’est ici qu’intervient la malice, l’esprit vendeur ou un peu lourd de certains Fassis. En vous baladant dans la médina, vous entendrez : « ca ne passe pas ». Autrement dit : Cul de sac. Cela peut être :

  1. Une info valable,
  2. Une info crédible.

 

Comme vous ne savez jamais à qui vous avez à faire, vous avez le choix entre vérifier l’info ou non :

  • Si vous commencez à vous orienter dans votre quartier, si vous voyez passer des gens ou si la rue à une plaque : Il y a de grandes choses qu’il s’agissent d’une rue traversante. Il suffira de dire « merci » et de continuer votre chemin comme si de rien n’était.
  • Si vous n’avez aucune idée d’où vous vous trouvez et que vous choisissez de croire votre conseiller d’orientation, il y a de fortes chances qu’il entretienne la conversation vous demandant où vous souhaitez aller. Le plus simple est encore une fois de dire merci, de prendre la direction qui vous plait et de demander au prochain commerce votre chemin. Sinon vous finirez dans un café, un restaurant ou une boutique.

 

Je le vois comme un jeu, parfois je choisis de croire quelqu’un pour m’apercevoir quelques minutes, heures ou jours plus tard qu’il m’a menti. Si je ne vois pas l’intérêt de mentir à quelqu’un, je me rend compte que cela n’a aucun incidence négative sur ma vie.

Sachez que dans tous les cas, si vous arrivez dans un cul de sac, personne ne vous en voudra et vous repartirez dans le sens inverse, et basta. Comme vous l’auriez fait avec votre crayon sur un labyrinthe imprimé sur papier.

Les panneaux d’indication pour les riads peuvent être une bonne manière de couper court à l’échange :

« ca ne passe pas,
– Merci, je vais au Riad untel »

 

La médina est un univers, ne vous laissez pas impressionné. Partez à l’aventure avec votre âme d’enfant intrépide, il ne vous arrivera rien de mal.

 

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Pratique à Fès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.