Les deux villes ont beaucoup de choses en commun. Il s’agit de deux villes slaves ayant vécu un long moment l’occupation et l’influence des Hasbourg (Autriche Hongrie). Deux villes avec une importante et ancienne communauté juive.

 

La Vieille synagogue de Kazimierz à Cracovie sur une photo de 1920.
> La Vieille synagogue de Kazimierz à Cracovie sur une photo de 1920.

Voici la petite histoire de trésor et de destin.

 

Une nuit, deux nuits, trois nuits, Eisik fils de Yekel fit le même rêve : un trésor l’attendait à Prague, sous le pont Charles, face au palais royal. Eisik, étant dans la pire misère qui soit, décida au matin de la troisième nuit de se mettre en route. Il gagna Prague à pied. Le pont était gardé jour et nuit par des sentinelles. Eisik faisait des manoeuvres d’approche variées pour tenter de repérer où pouvait bien se cacher le trésor.

Le chef des gardes, intrigué par le manège de ce visiteur obstiné, descendit sur le quai et l’interpella:
– Je vous ai repéré. Depuis trois jours vous rôdez constamment sous ce pont. Vous avez perdu quelque chose ou vous mijotez un mauvais coup ?
Eisik lui raconta son rêve.
– Voilà toute la raison de ma présence ici.
Le capitaine lui dit, hilare :
– Alors, c’est pour un rêve, mon pauvre vieux, que tu es là ? A ce compte-là, j’aurais pu, moi, aller à Cracovie… J’ai rêvé que chez un certain Eisik, fils de Yekel, qui vit à Cracovie, un trésor fabuleux repose sous le fourneau ! »
Eisik remercia le chef des gardes d’avoir su le remettre dans le droit chemin. Il revint chez lui et déterra son trésor.

En savoir plus sur Kazimierz, le quartier juif de Cracovie et sur Josefov, celui de Prague.

 

 

Enregistrer


Histoire juive entre Cracovie et Prague

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu