Notre dame de Tyn, église emblématique de Prague [Vieille Ville]

Une église gothique et catholique à la silhouette inquiétante domine la Vieille Ville de Prague.

Eglise Notre Dame de Tyn à Prague avec au premier plan la statue de Jan Hus, le réformateur malheureux de l'église catholique. La statue semble accusée du regard l'église... catholique. Photo de Jorge Royan.

> Eglise Notre Dame de Tyn à Prague avec au premier plan la statue de Jan Hus, le réformateur malheureux de l’église catholique. La statue semble accusée du regard l’église… catholique. Photo de Jorge Royan.

 

 

L’église Notre Dame de Tyn est située sur la grande place de la Vieille ville de Prague.

Elle est l’un des monuments gothiques emblématiques de Prague avec la Cathédrale Saint Guy ou le Pont Charles.

Sa silhouette marquée par ses tours hérissées de pointes, ses proportions étroites et hautes, les pierres sombres utilisées lui donne un aspect lugubre un brin menaçant.

Le fait que l’entrée ne se fasse pas directement sur la place mais sur un couloir entre plusieurs maisons participent au mystère et au caractère unique de Notre Dame de Tyn.

 

 

Construction de Notre Dame de Tyn

 

L’église actuelle remplace une église romane du 4e siècle. Sa construction débute en 1380. Le fronton est terminé en 1436. Le toit en 1450. Les tours en 1511. Elles rappellent celle de l’église Sainte Marie de Cracovie.

 

Eglise de Notre Dame de Tyn à Prague avec la cathédrale en arrière plan.

> Eglise de Notre Dame de Tyn à Prague avec la cathédrale en arrière plan.

 

 

L’architecte allemand Peter Parler, disciple Mathieu d’Arras commence la construction. Le tchèque Matěj Rejsek la termine. Ces deux architectes donneront à Prague son caractère gothique :

  • Peter Parler participa  à la construction de la Cathédrale Saint Guy de Prague et termina le Pont Charles.
  • Matěj Rejsek est le bâtisseur de la Tour poudrière, dernière trace du mur de fortification de la ville, d’après les plans de Peter Parler.

Un éclair en 1626 met le feu à la voute. La reconstruction se fera en style baroque comme l’aménagement intérieur.

Le baroque est l’art de la Contre Reforme catholique et cette église avait besoin d’être pacifiée…

 

 

Guerre de religion et l’église

 

Dès sa construction l’église est un lieu important des Hussites. Un calice, symbole de communion par l’ostie et le vin marque alors le pignon de l’édifice religieux.

Le hussitisme, précurseur du protestantisme, prône une église pauvre. Jan Hus, penseur et acteur de la dissidence fût emprisonné puis brulé sur un bucher à Constance en 1415. Le pardon catholique avait à l’époque un goût de fumée.

En 1620, les Hussites affrontent les Hasbourgs (catholique) lors de la bataille de la Montagne Blanche. Les hussites perdent la bataille et la Bohème son indépendance pendant 300 ans.

Le hussitisme est interdit. Le calice de l’église de Notre Dame de Tyn est remplacé par une représentation de Marie.

 

 

Une histoire de meurtre ou de pipi

 

L’église renferme la tombe de l’astronome-astrologue-alchimiste danois Tycho Brahe. Sa mort en 1601 fut longtemps expliqué par une trop longue attente avant d’uriner.

C’est même devenu une expression tchèque : « Je n’ai pas envie de mourir comme Tycho Brahe » permettant de quitter son petit litre de bière pendant quelques instants.

En fait il s’agit vraisemblablement d’un empoisonnement au mercure. Superbe article sur le lien possible entre cet assassinat et l’écriture de Hamlet de Shakespeare.

 

Dernière anecdote : Franz Kafka avait une vue depuis de sa chambre sur le choeur de l’église. De quoi vous glacez le sang.

 

 

Informations pratiques sur Notre-Dame de Týn

L’église se trouve sur la place de la Vieille ville de Prague.

Il est possible de découvrir l’église à travers la grille. Les photos sont interdites.

Adresse : Staroměstské náměstí 604 Vieille Ville
Acces : Métro A (ligne verte) arrêt Staroměstská. Tramway : lignes 17 – 18 arrêt Staroměstská.
Horaires de visites : Tous les jours de 10h à 13h et de 13h à 15h .
Site internet : http://www.tyn.cz/cz/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Prague

2 réponses

  1. lambert dit :

    Encore une fois, la même question: pourquoi interdire toute photo (même sans flashe) dans cette merveille ?

    • Maciej Maciej dit :

      Bonjour, plusieurs explications possibles à cela : Etant donné la taille réduite de l’église et sa position centrale sur le marché de Prague, autoriser les photos condamne la visite du lieu. Vous n’auriez alors qu’une nuée de touristes photographiant chaque détails (je serai peut être même d’entre eux). Il est interdit de prendre des photos dans une église orthodoxe. Ou quelques ce soit dans le monde. Par respect pour le lieu. Autre explication possible, le merchandising. Autoriser les photos, c’est s’assurer de ne vendre aucune carte postale et donc se priver d’une source de financement pour la rénovation de l’église. Ensuite si vus autorisez les photos sans flash, vous aurez toujours des personnes qui les prendront avec flash sans faire exprès. Bref, l’impact sur les peintures seraient à terme assez désatreux. Voyez vous d’autres raisons possibles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *