Top 10 : Le meilleur de Lyon

Si vous venez à Lyon passer un week-end, voici une proposition de lieux à visiter et d’endroits incontournables. Entre amies ou en famille. C’est évidemment subjectif et dans le désordre.

1. Bienvenue en Italie.

Cours, escaliers et traboules du Vieux Lyon. La Renaissance à Lyon. Deuxième plus grand quartier de ce style au monde après Venise. La plus florentine des villes françaises.

 

La Tour Rose à Lyon dans le quartier de Saint Jean : On se croirait en Toscane.

> La Tour Rose à Lyon dans le quartier de Saint Jean : On se croirait en Toscane.

Untitled

 

 

2. Retour vers le futur.

 L’amphithéâtre gallo-romain. Rendez-vous avec la ville romaine aujourd’hui disparue. Un lieu chargé d’énergie, loin de l’agitation des rues grouillantes. Idéal pour un pique-nique.

Untitled

Amphithéâtre gallo-romain de Fourvière sous la neige a Lyon

3. La vue la plus populaire.

Profitez de la vue sur Lyon depuis la Basilique de Fourvière (ou celle moins connue du café) puis redescendez à travers les lacis du jardin du Rosaire jusqu’à Saint-Jean (Vieux Lyon) pour une balade romantique.

 

Vue sur Lyon depuis Fourvière - Photo de Patrick Giraud.

> Vue sur Lyon depuis Fourvière – Photo de Patrick Giraud.

Untitled

> Vue sur Lyon depuis Fourvière : Au premier plan Saint Jean puis la Presqu’île – Photo de Giraud Patrick

4. La colline qui fait des vernissages.

Les pentes de la Croix Rousse. Ancien quartier d’artisans de la soie, la colline qui travaille fût aussi celle des luttes et des initiatives humaines et collectives. Du street art, des bars de quartiers, galeries d’art et magasins de créateurs. Et surtout des batiments hauts aux couleurs pastels sur des rues longues et étroites.

 

Café de la place Colbert sur les pentes de la Croix Rousse à Lyon.

> Café de la place Colbert sur les pentes de la Croix Rousse à Lyon.

 

5. La plus lyonnaise des places.

Place Sathonay. Vous ne trouverez pas l’art de vivre lyonnais sur les grandes places de Bellecour ou des Terreaux, mais sur cette petite place arborée, flanquée d’une statue austère (un soldat mort) et entourée de cafés, restaurants, glaciers et salons de thé.

Devantures bleu blanc rouge en direction de la place Sathonay à Lyon

Café de la mairie sur la place Sathonay à Lyon

 

6. Le meilleur moment de la vie.

Marchés. A Lyon, on cuisine et on mange. Le début de la magie commence sur les étals des maraîchers. Couleurs, saveurs, huîtres et vin blanc. Préférez le marché de la Croix-Rousse ou celui du quai Saint Antoine.

Untitled

 

7. Promenade au bord de l’eau.

Les berges du Rhône et de la Saône. Un parking transformé en parc, un quai où accostent bars et restaurants sur péniches. Regardez l’eau s’écouler des montagnes jusqu’à la mer devant des façades pastelles ou austères. 

 

Untitled

Untitled

 

8. Jardin méditatif au coeur de Lyon.

Cour du Palais Saint-Pierre (Musée des Beaux-arts). Un havre de paix avant de pénétrer le musée. Des arbres et des sculptures. Le gazouillis des oiseaux et le bruissement de l’eau.

 

Statues dans le jardin Saint-Pierre à Lyon

9. Des points de vues à la sueur du front.

Belvédères et escaliers. Deux collines et beaucoup de marches. Les sillons droits ou tortueux, larges et passants ou étroits et peu fréquentés participent au caractère romantique et mystérieux de Lyon. Et d’en haut la vue est encore plus belle. Les plus beaux points de vue se trouvent à Fourvière derrière la Basilique, à la place Rouville ou encore sur l’esplanade de la Croix -Rousse.

 

Vue sur la basilique de Fourvière / vieux Lyon et toits des quai de Saône

10. L’autre merveille de Lyon.

Le parc de la Tête d’or. Le plus fréquenté de Lyon. Un des seuls zoo gratuit au monde (affirmation purement spéculative). Un beau jardin botanique dans des serres du 19ème siècle. Un lieu rare à découvrir.

Untitled

 

Plus une curiosité qu’un endroit essentiel à visiter : Le jardin de Perrache. L’aberration voulant qu’une autoroute traverse la ville a donné ce centre d’échanges. La bonne nouvelle, c’est qu’il est couronné d’un jardin sur son toit. Vision architecturale post-moderne à rapprocher du quartier des affaires de la Part-Dieu. Deux échecs sur le compte d’un maire, Louis Pradel.

 

 

 

 

 

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Lyon : Histoires & anecdotes insolites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *