Gare de Perrache à Lyon et son vaisseau spatial [Confluence]

Perrache est la 2e gare la plus importante de Lyon après la Part Dieu. C’est aussi la gare routière internationale et le lieu le plus haï des Lyonnais.

Échangeur autoroutier de Perrache a Lyon, ancienne carte postale des années 70

> Échangeur autoroutier de Perrache a Lyon, ancienne carte postale des années 70.

 

 

La gare de Perrache se trouve sur la Presqu’île entre le quartier d’Ainay-Bellecour au nord et le quartier de Perrache-Confluence au sud.

 

Si vous arrivez en bus à Lyon, il y a de très grande chance que vous arriviez à Perrache côté gare routière.

Idem pour le train, une partie des trains régionaux en direction du sud partent de Perrache. Les grandes lignes rejoignant Lyon ont souvent leur terminus à Perrache côté gare ferrovaire

 

 

Un vaisseau spatial à Lyon

 

Il faut savoir que Perrache ressemble à un vaisseau spatial : Haut, volumineux, ne s’accordant aucunement avec l’environnement, rempli de tuyaux, de salles de machines, de coins morts, d’escaliers froids et autres lieux secrets et courroies de transmission (très important). Bref, un vaisseau spatial. 

 

Vue sur la gare de Perrache à Lyon côté place Carnot.

> Vue sur la gare de Perrache à Lyon côté place Carnot.

A l'intérieur de la gare routière de Lyon Perrache devant une sorte d'araignée en métal tombant du plafond.

> A l’intérieur de la gare routière de Lyon Perrache devant une sorte d’araignée en métal tombant du plafond.

Station Perrache à Lyon : On devine le jardin sur les toits, les meurtrières cosmiques, parking à vaisseaux, échangeurs... La totale.

> Station Perrache à Lyon : On devine le jardin sur les toits, les meurtrières cosmiques, parking à vaisseaux… La totale. Il a été peint en gris clair pour le rendre plus agréable à l’oeil. L’effet est discutable.

Passerelle entre gare routière et gare ferrovaire à Perrache, Lyon.

> Passerelle entre gare routière et gare ferrovaire à Perrache, Lyon.

 

 

Histoire moderne de la gare de Perrache

 

La Gare de Perrache fût l’une des premières gares françaises sur la deuxième ligne ferroviaire ouverte en France : la ligne Lyon – Saint-Etienne.

Dans les années 1970, Lyon a la chance relative d’avoir un maire futuriste : Louis Pradel.

Véritable prophète de retour de pèlerinage à New-York, Pradel, amoureux pêle mêle du béton, de l’automobile, des entreprises de BTP et des femmes, décide de voir l’autoroute s’inviter en centre-ville. La place Carnot, agréable promenade devant la gare sera tronquée.

 

Place Carnot à Lyon avant la construction de l'échangeur autoroutier de Perrache.

> Place Carnot à Lyon avant la construction de l’échangeur autoroutier de Perrache.

> Gare de Perrache avant la construction de l'échangeur autoroutier.

> Gare de Perrache avant la construction de l’échangeur autoroutier.

 

 

L’autoroute Paris-Marseille longera dorénavant le quai du Rhône. La gare ferroviaire de Perrache se double d’une gare routière et d’un échangeur routier. L’échangeur sera ce batiment imposant et gris sous lequel on passe avant d’entrer dans le tunnel sous Fourvière.

« Blockhaus », « Verrue », « Mur de la honte », les petits mots ne manqueront pas de souligner l’attachement des Lyonnais pour cet échec urbanistique que l’ancien maire de Lyon Michel Noir qualifia de « connerie du siècle ».

L’échangeur autoroutier a contribué à isoler le quartier de Perrache du reste de la Presqu’île. Le projet du nouveau quartier de Confluence vise à rapprocher la partie sud de la Presqu’île plus sinistrée à la partie la plus bourgeoise d’Ainay et sa jolie basilique.

 

Louis Pradel sera aussi à l’origine de la création du quartier de la Part-Dieu.

 

 

Jardins sur les toits de Perrache

 

Une bonne idée néanmoins, peut être inspirée de Hundertwasser, la gare routière de Perrache dispose d’un jardin sur son toit. Deux en fait, un de chaque côté : nord et sud. L’artiste autrichien souhaitaient rendre les toits à la végétation. La vue sur Lyon et sur ses embouteillages y est assez surprenante.

Depuis quelques années, les jardins d’origine de la partie sud (pas folle la guêpe) ont en partie été remplacé par des potagers partagés gérés par l’association des Jardins suspendus de Perrache.

 

 Les Toits de Perrache font partie des Jardins insolites de Lyon.

 

Jardins potagers sur les toits de l'échangeur de Perrache à Lyon.

> Jardins potagers sur les toits de l’échangeur de Perrache à Lyon.

> Jardins sur les toits de l'échangeur de Perrache à Lyon avec la basilique de Fourvière en arrière fond.

> Jardins sur les toits de l’échangeur de Perrache à Lyon avec la basilique de Fourvière en arrière fond.

> Jardins potagers sur les toits de l'échangeur de Perrache à Lyon.

> Jardins potagers sur les toits de l’échangeur de Perrache à Lyon.

 

 

Accèder à la gare de Perrache

 

Metro : ligne A, arrêt « Perrache » / Tramway : T1 et T2 arrêt « Perrache ».

 

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Monuments de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.