Visiter Meknes, capitale poussiéreuse d’un roi puissant

Meknes est une des 3 villes impériales du Maroc et de loin la plus décevante. Retour mitigé sur un passage rapide.

 

Superbe porte dans la Médina de Meknes.

> Superbe porte dans la Médina de Meknes.

 

 

Des lieux marquent littéralement l’Histoire. Symbole de grandeur et en creux de décadence, ils attirent leur lot de curieux impatient de revivre des moments clés d’une nation, d’un état ou d’une empire. Le Colisée à Rome, Sainte Sophie à Istanbul ou encore Versailles ont ce pouvoir d’évocation.

D’autres villes ont l’histoire sur le papier mais l’imaginaire est à la peine sur place. C’est la cas de Meknes à moins d’une heure de Fès.

 

Porte monumentale Bab Mansour à Meknès.

> Porte monumentale Bab Mansour à Meknès (1931).

 

 

 

Histoire rapide de Meknes

 

Les deux villes, Meknès et Fès ont avec Marrakech, le statut de villes impériales. Elle furent toutes 3 capitales du royaume et le Roi Mohamed VI a dans chacune un palais interdit ceinturé de hautes murailles.

L’origine des dynasties régnantes et la géographie faisaient et défaisaient les capitales. Issue du désert au sud, plus austère, elles préféreraient Marrakech. Au nord, plus fastueuses et descendantes d’El Andalus, elles préféraient Fès.

 

 

Street art dans les rues de la Vieille Ville de Meknes.

> Street art dans les rues de la Vieille Ville de Meknes.

 

 

Meknès, fût la capitale d’un seul roi. Le plus puissant que la Maroc ait connu. Sont nom ? Moulay Ismaïl. Son oeuvre ? Transformer un royaume divisé en une puissance régionale.

Dotée d’une armée puissante et fidèle, il fût capable de tenir à distance les appétits des tribus locales, des Portugais et des Ottomans. Il renforça l’autorité royale, agrandit le trésor et prétendit à être l’égal des plus grands du monde d’alors : Louis XIV en premier lieu. Il eut plus de 1000 enfants.

 

Un lion mi sympa mi je te croque sur les murs de la médina de Meknes.

> Un lion mi sympa mi je te croque sur les murs de la médina de Meknes.

Toujours dans la médina de Meknes.

> Toujours dans la médina de Meknes.

 

 

Monumentale Meknes

 

Le roi choisit d’asseoir son pouvoir loin des cités de Marrakech et Fès potentiellement hostiles. Meknès se développa auréolée du pouvoir de son “roi soleil” :

 

  • Vous y trouverez toujours l’une des portes les plus monumentales du Maroc : Bab Mansour.
  • La médersa Bou Inania à ne pas rater !
  • Une muraille sans fin : Plus de 40 km ça commence à faire beaucoup,
  • Des écuries gigantesques en ruine ou presque,
  • Le Palais El Badi de Marrakech fût entièrement démonté et transporté sur 420 km pour construire celui de Meknes dans un délire de grandeur absolu. Il fallait aussi punir l’ancienne dynastie régnante : Les Saadiens liées à Marrakech.

 

Porte Bab Mansour à Meknès - Photo de Daemon11

> Porte Bab Mansour à Meknès – Photo de Daemon11

Medersa Bou Inania à Meknes - Photo d'Ophelia2

> Medersa Bou Inania à Meknes – Photo d’Ophelia2

 

 

Monumentale déception

 

Le roi voulut une ville à son image. Quelle qu’elle fût à son époque, il ne reste aujourd’hui comme de tous les rêves de puissance mégalomane que vide, ennui et poussière.

La Porte est là, le palais ne se visite pas, les édifices religieux non plus : A moins d’être musulman (sauf la medersa). Les murailles peuvent être longer sur des kilomètres jusqu’à des ruines d’écuries dans un exercice aussi fatiguant qu’absurde. Tout semble démesuré et vain.

 

Ruine des écuries royales de Meknès. Photo de Ben Bender

> Ruine des écuries royales de Meknès. Photo de Ben Bender

 

 

La médina est petite comparée à celle de Marrakech ou Fès et sans charme particulier. La place centrale reverait d’avoir l’âme et 1/10 de l’énergie de la place Jemaa El Fnaa. Mais vous y trouverez tous ce qu’on peut détester de la première  sans rien y trouver d’admirable. Des vendeurs insistants, des cafés trop chers, des serpents ou des singes qui n’ont pas demandé à être pris en photo. Alors biensur aux jeux des comparaisons, n’importe quelle ville (ou presque) est perdante.

Un lot de consolation : Des expositions temporaires sont organisés près de la Grande Porte.

Un 2e si le premier est fermé : Des marchands de la grande place proposent des jouets gonflables incroyables (fabriqués en Chine) avec par exemple un canard-phénix. Une rareté mythologique.

 

 

Ruelle de la médina de Meknes.

> Ruelle de la médina de Meknes.

 

 

J’ai visité Meknes, un vendredi pluvieux, donc certainement pas le le meilleur jour pour sentir le pouls de la ville. Vendredi est le jour de prière collectif obligatoire pour les nuls en Islam. C’est le dimanche des chrétiens avec sensiblement la même activité débordante.  

 

 

Conseils pratiques sur Meknes

 

La plupart des visiteurs de Meknes y passe quelques heures avant de gagner le site antique de Volubilis à 30 minutes en grand taxi.

Si vous arrivez à Meknes en train, les petits taxis vous emmèneront à la médina pour 15/20 drh (1 ou 2 euros).

Les cafés de la Grande place sont plus chers que ceux longeant la grande porte.

 

Une moto dans la vieille ville de Meknes.

> Une moto dans la vieille ville de Meknes.

Carte de Meknes avec la Nouvelle Ville (gare) à l'ouest (à droite) et la médina et la Vieille Ville à l'est (à gauche).

> Carte de Meknes avec la Nouvelle Ville (gare) à l’ouest (à droite) et la médina et la Vieille Ville à l’est (à gauche).

 

 

Si vous avez des bons plans, des bonnes expériences et un avis complètement contraire, j’adorerai vous lire en commentaire.

 

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Autour de Fès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.