Université de Bologne, 1ere université créée en Europe et coeur de la ville

Bologne ne serait pas Bologne sans son université. Tours et détours au sein de la vénérable institution.

 

"Ange de la connaissance" à l'école des Beaux Arts de l'Université de Bologne - Photo de Meena Kadri

> « Ange de la connaissance » à l’école des Beaux Arts de l’Université de Bologne – Photo de Meena Kadri

 

 

Les facultés de l’Université de Bologne se retrouve aujourd’hui repartie à travers la ville. Son coeur historique se trouve au nord est de la Vieille Ville au 33 de la Via Zamboni.

L’Université de Bologne est la plus ancienne université d’Europe. Fondée il y a près de 950 ans (en 1088), elle a transformé la physionomie de Bologne à travers les siècles et continue à marquer profondément la ville.

 

 

Histoire de l’Université de Bologne

 

En 1088, des maîtres grammairiens, de logique et de rhétorique s’intéressent à la compilation, à l’étude et à la transmission des connaissances relatives aux connaissances juridiques de l’époque. Ils fondent ce qui deviendra l’université de Bologne.

S’il existe d’autres écoles plus anciennes sur un modèle proche (Constantinople, Fès, Ohrid, Preslav, Salerno), la première à se dénommer « université » est celle de Bologne.

 

Monument funéraire d'un professeur de l'université au musée médieval de Bologne.

> Monument funéraire d’un professeur de l’université au musée médieval de Bologne.

 

 

A la demande des professeurs et élèves de Bologne, l’empereur Frédéric Barberousse promulgue la Constitutio Habita (1158) : Les étudiants étrangers sont libre de voyager sans contrainte. Ils sont sous la juridiction de l’université et non sous celle du pouvoir local. Les étudiants se retrouvent juridiquement proche des clercs.

L’arrivée des étudiants à Bologne a une incidence inattendue sur l’architecture de la ville. Pour loger les nouveaux venues les bâtiments doivent s’agrandir au-dessus d’arcanes longeant les rues : Voici l’origine des portiques de Bologne.

 

Arcades ou portiques de Bologne avec en fond la tour Asinelli.

> Arcades ou portiques de Bologne avec en fond la tour Asinelli.

 

 

L’organisation de l’Université de Bologne sert de modèle et se propage au travers des étudiants et professeurs à d’autres villes de la péninsule italienne. De nouvelles universités se créent à Padoue (1222), Sienne (1246), Perouse (1308), Ferrare (1391).

A côté du droit viendront s’ajouter les chaires de médecine, philosophie, arithmétique, astronomie, logique, rhétorique, grammaire, grec, hébreu et théologie.

Au début du 16e siècle, il existe une cinquantaine d’universités en Europe. Bologne, Paris et Oxford sont les plus anciennes et les plus prestigieuses, la première en matière du droit juridique et la seconde en matière de théologie et de droit religieux.

 

Bibliothèque de l'Université de Bologne

> Bibliothèque de l’Université de Bologne.

 

 

Le jardin botanique est crée en 1568. Il est l’un des plus anciens d’Italie et se visite gratuitement aujourd’hui.

 

Partie des plantes médicinales du jardin botanique de Bologne.

> Partie des plantes médicinales du jardin botanique de Bologne.

 

 

Le 17e siècle sera l’âge d’or de la médecine et de l’art militaire. Deux des plus belles collections du musée Poggi, le musée universitaire à ne pas rater.

 

Collection d'anatomie du musée Poggi à Bologne : Un visage écorché.

> Collection d’anatomie du musée Poggi à Bologne : Un visage écorché.

 

 

Au cours des siècles, l’Université comptera parmi ses élèves : Dante, Pétrarque, Erasme, Copernic, Dürer… Umberto Eco et Romano Prodi.

 

 

Université de Bologne aujourd’hui

 

Avec un quart de la population, l’université et ses étudiants donne à Bologne une atmosphère unique. Toute l’Italie du nord au sud se retrouve dans cette ville, véritable creuset de l’identité italienne.

 

La religion pour ceux qui aurait un doute dans le quartier étudiant de Bologne.

> La religion pour ceux qui aurait un doute dans le quartier étudiant de Bologne.

 

 

La vie associative et culturelle (lieux autogérés ou non) est l’une des plus riche d’Italie malgré la taille réduite de la ville (400 000 habitants). 

Le quartier de l’Université est l’un des plus vivants et des moins chers avec de nombreux bars, cafés et lieux où manger. Sur la piazza Verdi, les étudiants s’assoient à même le sol lorsque les places en terrasse sont prises pour discuter, boire un coup ou fumer. Comme à San Lorenzo à Rome.

 

Piazza Verdi à Bologne : Ca se voit que je suis mal à l'aise à prendre les gens en photos ?

> Piazza Verdi à Bologne : Ca se voit que je suis mal à l’aise à prendre les gens en photos ?

 

 

Si vous êtes dans le coin en plus du musée Poggi et du jardin botanique cités plus haut, rendez-vous à la Pinacothèque de Bologne, le musée d’art le plus intéressant de la ville.

Certaines facultés peuvent aussi se visiter assez simplement. Il suffit d’entrer pour découvrir les couloirs, évènements organisés et… street art.

 

Fresque murale dans la faculté de Sciences humaines de l'Université de Bologne.

> Fresque murale dans la faculté de Sciences humaines de l’Université de Bologne.

Un bout de fresque de l'artiste BLU vivant à Bologne avant qu'il ne décide d'effacer toutes ses oeuvres de la ville en 2016.

> Un bout de fresque de l’artiste BLU vivant à Bologne avant qu’il ne décide d’effacer toutes ses oeuvres de la ville en 2016.

 

 

A noter : Si vous venez à Bologne en août, vous risquez de ne pas visiter la même ville que le reste de l’année.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Atmosphère de Bologne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.