Musée Poggi à Bologne : Le musée scientifique à ne pas rater !

Le musée Poggi est le musée scientifique universitaire de Bologne, multidisciplinaire, vieillot, terrifiant, génial, passionnant… A ne pas rater !

 

Etrange modèle d'anatomie féminine, lascive, largement dépecée et habillée d'un collier de perles.

> Etrange modèle d’anatomie féminine, lascive, largement dépecée et habillée d’un collier de perles.

 

 

Le Musée Poggi se trouve dans l’Université de Bologne dans le quartier étudiant de la ville.

C’est le musée parfait pour les dilettantes, les curieuses et les curieux. Ce musée universitaire traite aussi bien de la physique, de l’anatomie, de la botanique, géologie, art militaire, art naval, peinture japonaise… Il faut vraiment s’intéresser à rien pour s’y ennuyer.

Après c’est vieillot et cela reste assez particulier mais c’est ce qui rend le lieu assez génial.

 

 

Collection du musée Poggi à Bologne

 

Anatomie et obstétrique

 

La collection la plus célèbre du musée Poggi concerne l’anatomie et l’obstétrique, l’étude et la prise en charge de la grossesse et de l’accouchement.

Vous verrez un grand nombre de sculptures représentant les positions possible du foetus dans l’utérus. C’est réaliste et cela permet de visualiser ce qui se passe à l’intérieur. Les plus impressionnantes seront les positions dangereuses pour l’enfant et la mère. 

 

Dans cette position le foetus arrive mal positionné avec potentiellement un problème avec le cordon.

> Sauf erreur de ma part dans cette position le foetus arrive mal positionné avec potentiellement un problème avec le cordon.

Autre position d'accouchement problématique au musée Poggi de Bologne.

> Autre position d’accouchement problématique au musée Poggi de Bologne.

 

 

La Venerina (« petite Vénus ») est une statue anatomique en cire d’abeille réalisée par Clemente Susini à la fin du 18e siècle et conservée au Musée d’anatomie et obstétrique Palazzo Poggi à Bologne.

Clemente Susini s’est inspiré de la Vénus de Médicis. Le modèle en cire d’abeille représente les derniers instants de vie d’une jeune femme agonisante sur son lit de mort. Les parties du thorax et de l’abdomen sont amovibles de façon à permettre une inspection anatomique des organes internes. Dans la partie basse du ventre, dans l’uterus se trouve un fétus dans sa première phase de gestation.

Au de là de l’élégance absurde du collier à perles, le réalisme de la statue rend sa vue assez étrange un brin morbide.

 

 

La sculpture en cire la plus bizarre que vous verrez de votre vie au musée Poggi de Bologne.

> « Petite venus » : La sculpture en cire la plus bizarre que vous verrez de votre vie au musée Poggi de Bologne.

 

 

Dans la catégorie anatomique, il y a aussi des statues d’écorchés : Visage, organes, corps entiers…

 

Collection d'anatomie du musée Poggi à Bologne : Un visage écorché.

> Collection d’anatomie du musée Poggi à Bologne : Un visage écorché.

Collection d'anatomie du musée Poggi à Bologne : Plusieurs squelettes avec ou sans les muscles.

> Collection d’anatomie du musée Poggi à Bologne : Plusieurs squelettes avec ou sans les muscles.

 

 

Botanique et zoologie

 

Dans un autre registre le Musée Poggi conserve un grand nombre de plaque en bois ayant vocation à reproduire facilement des dessins zoologiques, botaniques ou médicaux. Ces plaques reproduisent certaines illustrations d’Ulisse Aldrovandi, homme de sciences de la renaissance associés à l’université de Bologne.

 

Chouette d'Ulisse Aldrovandi (1599).Chouette d'Ulisse Aldrovandi (1599).

> Chouette d’Ulisse Aldrovandi (1599).

 

 

Art militaire

 

Avec l’évolution des armes et notamment de l’artillerie, les fortifications ont dû puiser dans la géométrie pour réduire l’impact des boulets de canon. L’art de la construction de fortifications et l’art des sièges était un des enseignements dans lequel l’Université de Bologne excellait.

L’enceinte circulaire du Moyen Âge s’avère vulnérable aux tirs de canon effectués de but en blanc. La réponse est la forteresse bastionnée :

  • Un ouvrage bas sur l’horizon,
  • Formé de murs de revêtement à pans inclinés,
  • Avec des bastions d’où l’assaillant pouvait être bombardé.

Avec ce système, il devenait difficile de frapper perpendiculairement les murailles : les boulets étaient déviés à l’impact, perdant une partie de leur énergie cinétique.

 

Carte en bois d'une fortification usant de la technique du tracé à l'italienne au musée Poggi de Bologne.

> Carte en bois d’une fortification usant de la technique du tracé à l’italienne au musée Poggi de Bologne.

 

De nouveaux éléments architecturaux furent ajouté à la conception initiale comme la demi-lune, l’ouvrage à cornes, la contrescarpe ou les redoutes. Cela donna naissance à des structures symétriques complexes transformant l’urbanisme de plusieurs villes européennes à l’époque moderne. 

 

Maquette du Vieux Brisach dans la collection dédiée à l'art militaire du musée Poggi.

> Maquette du Vieux Brisach dans la collection dédiée à l’art militaire du musée Poggi.

 

L’adjonction des bastions sur le pourtour des murailles engendra le plan en étoile, ou « tracé à l’italienne ». La nouvelle architecture militaire se diffuse hors d’Italie à partir des années 1530 et 1540 et poursuit son développement jusqu’au début du XVIIe siècle. Pendant trois siècles, elle sera la doctrine de base de la fortification en Europe et dans les colonies européennes outre-mer.

Les ingénieurs italiens seront longtemps les seuls experts de ce système, et on les trouve employés dans toute l’Europe jusqu’au milieu du XVIIe siècle.

 

Maquette d'un siège de fortifications au 18e siècle au musée Poggi de Bologne.

> Maquette d’un siège de fortifications au 17e siècle au musée Poggi de Bologne.

Tunnel de minage et contre tunnel pour protéger les fondations des fortifications.

> Tunnel de minage et contre tunnel pour protéger les fondations des fortifications.

 

 

Les maquettes, animations pédagogiques et des explications rendent cette collection d’art militaire accessible et intéressante.

 

 

Art naval

 

Vous trouverez une collection de reproductions impressionnantes de navires de guerre, d’anciens globes et de cartes géographiques.

 

Maquette d'un vaisseau de guerre au 17e /18e ?

> Maquette d’un vaisseau de guerre au 17e /18e ?

Maquette d'une galère, le vaisseau militaire phare de la mer méditerranée.

> Maquette d’une galère, le vaisseau militaire phare de la mer méditerranée.

Carte oceanique avec la profondeur sous marine autour de l'île d'Oléron en France.

> Carte oceanique avec la profondeur sous marine autour de l’île d’Oléron en France.

 

 

Art japonais

 

Pour couronner la collection, vous trouverez des illustrations et photos du Japon.

 

Utagawa Kunisada "Deux samurai et une femme avec un fusil" (1849) au musée Poggi de Bologne.

> Utagawa Kunisada « Deux samurai et une femme avec un fusil » (1849) au musée Poggi de Bologne.

Temple et iris à Kyoto au Japon début 1900 (?).

> Temple et iris à Kyoto au Japon début 1900 (?).

Peinture d'après la version japonaise des oiseaux de Hitchcock.

> Peinture d’après la version japonaise des oiseaux de Hitchcock.

 

 

Parmi les autres oeuvres japonaises du musée :

  • Utagawa Kunisada « Sono sugata yukari no utsushi-e » (1850) La femme qui fait boire l’homme
  • Utagawa Yoshitora « Horikawa youchi no zu » (vers 1850) Attaque nocturne à Horikawa
  • Mizuno Toshikata « La femme avec le chapeau à fleurs » (1902)

 

Parmi les collections les moins intéressantes : la physique, l’optique…

 

 

Toutes nos photos du musée Poggi à Bologne.

 

 

Informations pratiques sur le musée Poggi de Bologne

 

Le musée Poggi se trouve dans le quartier de l’Université de Bologne.

Adresse : Via Zamboni 33 – 40126 Bologna
Accès, horaires d’ouverture et tarifs : http://www.museopalazzopoggi.unibo.it/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Musées à Bologne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.