Musées d’ethnographies à Berlin : Rendez-vous avec le monde [Dahlem]

Les musées d’ethnographies de Berlin se proposent de nous faire découvrir les cultures, croyances, religions et moeurs de très nombreuses ethnies de tous les continents du monde. Une belle et intéressante surprise.

Décor d'une maison destinée à un culte local Nord de la Nouvelle-Guinée, Maprik. Photo de Jean pierre Baldéra.

> Décor d’une maison destinée à un culte local Nord de la Nouvelle-Guinée, Maprik. Photo de Jean pierre Daldéra.

 

Les musées de Dahlem (Museumszentrum Berlin-Dahlem) forment un complexe de musées situés à Dahlem, au sud-ouest de Berlin (Allemagne).

 

Les Musées de Dahlem comprennent :

  • le Musée ethnologique de Berlin
  • le Musée d’art asiatique de Berlin
  • le Museum Europäischer Kulturen (Musée des cultures européennes).

 

Achetez en ligne votre billet d'entrée pour les musées Dahlem près de Berlin

 

Entrée du musée d'ethnologie de Berlin. Photo de Jean Pierre Balbéra.

> Entrée du musée d’ethnologie de Berlin. Photo de Jean Pierre Dalbéra.

 

 

Collection des musées ethnographiques de Berlin

Le musée ethnographique présente des objets de différentes régions du monde à différentes périodes de leur histoire :

  • Amérique précolombienne (de -2000 à 1500) avec la culture cotzumalguapa, la culture maya, la culture aztèque principalement à travers des sculpture, objets de culte et des parures, offrandes funéraires et des pièces de textile du Pérou ancien.
  • Indiens d’Amérique du nord : L’exposition est organisée en cinq sections régionales : la prairie et les plaines, le Sud-Ouest, la Californie, la côte nord-ouest et l’Arctique. Elle présente des objets des nombreuses cultures indiennes mais aussi des œuvres d’art et des objets contemporains.
  • Océanie : Des divinités, manteaux de plumes, masques de Papouasie-Nouvelle-Guinée (dont la Nouvelle-Irlande), des éventails et habit cérémoniel de deuil de Tahiti. Encore plus impressionnant la reconstruction d’une maison, le club des hommes de Belau (Républiques des Palaos, entre Indonésie et Phillipines) et les catamarans de Tonga, Samoa, Tuvalu, Kiribati et d’Australie.
  • Afrique : Des statuettes en terre cuite de la cour d’Ife et des reliefs du royaume du Bénin (actuel Nigeria). Des masques et sculptures royales du Cameroun ainsi que les fragments de palais en bois du Gabon et les reliquaires Fang et Kota. Des figurines magiques à l’effigie des ancêtres et les masques utilisés lors des cérémonies initiatiques de l’Afrique centrale.
  • Extrême orient : Deux grandes sections, le Japon et la Chine avec des lampes destinées aux fêtes du Nouvel An, des représentations de la déesse Guayin, un temple familial, des outils agricoles, des modèles de navires. Enfin une collection d’objets de bronze relevant de l’art animalier scythe typique de la culture de l’Ordos.

Le musée comprend un département d’ethnomusicologie (Abteilung Musikethnologie) avec un très riche fonds de 100 000 prises de sons, cette collection est unique en son genre. On peut sélectionner des documents sonores depuis le terminal « planisphère musical » (MusikWeltkarte). Des instruments de musique sont également exposés.

 

Masque funéraire colombien (-1000) au musée ethnologique de Berlin.

> Masque funéraire précolombien (-1000) au musée ethnologique de Berlin.

Vase maya avec des inscription - Musée ethnologique de Berlin.

> Vase maya avec des inscription – Musée ethnologique de Berlin.

 
Maison des hommes des Iles Palaos, Micronésie de l'ouest au Musées de Dahlem/Berlin.

> Maison des hommes des Iles Palaos, Micronésie de l’ouest au Musées de Dahlem/Berlin. Photo de Jean Pierre Daldéra.

Figurine féminine Armongol - La figurine représente une armongol, c'est à dire une fille qui venait d'un village voisin dans la maison des hommes pour les servir et avoir des relations sexuelles avec eux contre de l'argent. Ces comportements n'étaient pas considérés comme de la prostitution mais comme une éducation des futures épouses. L'argent qu'elles obtenaient était redistribué aux habitants de leur village natal.

> Figurine féminine Armongol – La figurine représente une fille qui venait d’un village voisin dans la maison des hommes pour les servir et avoir des relations sexuelles avec eux contre de l’argent. Ces comportements n’étaient pas considérés comme de la prostitution mais comme une éducation des futures épouses. L’argent qu’elles obtenaient était redistribué aux habitants de leur village natal.  Photo de Jean Pierre Daldéra.

 

 

Le musée d’art asiatique comprend plus de 20 000 objets des pays suivants Inde, Pakistan, Afghanistan, Sri Lanka, Bangladesh, Nepal, Tibet, Xinjiang (en Chine), Japon, Corée, Chine, Birmanie, Thailande, Cambodge, Vietnam et Indonésie. C’est l’une des collections d’objets anciens asiatiques les plus riches au monde.

La collection comprend majoritairement des sculptures en bronze, en pierre, en terracota ou en bois. Elles se reportent avec d’autres objets rituels ou décoratifs aux grandes religions de la région : Hindouisme, bouddhisme, jaïnisme, islam.

La collection comprends également des peintures, calligraphies, des oeuvres d’art textile et des reconstitutions de pièces et de maisons typiques.

 

Sivalinga (Népal, vers 1700) au musée de Dahlem près de Berlin.

> Sivalinga (Népal, vers 1700) au musée de Dahlem près de Berlin. Photo de Jean pierre Daldéra.

Détail d'une Veena de Saraswati    Instrument à cordes (Inde du sud). La divinité des rivières à l'époque védique, Srī Sarasvatī est la Déesse de la Connaissance, de la Parole, de la Sagesse et des Arts.

> Détail d’une Veena de Saraswati Instrument à cordes (Inde du sud). La divinité des rivières à l’époque védique, Srī Sarasvatī est la Déesse de la Connaissance, de la Parole, de la Sagesse et des Arts. Photo de Jean Pierre Daldéra.

Bouddha pendant l'épisode de l'attaque de Mâra au musée d'art asiatique de Dahlem, Berlin.

> Bouddha pendant l’épisode de l’attaque de Mâra (vers 200) au musée d’art asiatique de Dahlem, Berlin. Photo de Jean Pierre Daldéra.

Figurines d'ombres chinoises au musée d'ethnographie de Berlin.

> Figurines d’ombres chinoises au musée d’ethnographie de Berlin. Photo de Jean Pierre Daldéra.

 

 

Informations pratiques

Les musées de Dahlem (Museumszentrum Berlin-Dahlem) se trouvent à Dahlem au sud-ouest de Berlin : Comptez 45 minutes depuis la Porte de Brandebourg.

Adresse : Lansstraße 8, 14195 Berlin, Allemagne
Prix d’entrée (en 2016) : 8 euros.

 

Achetez en ligne votre billet d'entrée pour les musées Dahlem près de Berlin

 

Sites internet :

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Musées de Berlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.