Visiter Bristol (Angleterre) : Mini guide très illustré

Bristol est l’une des villes les plus agréables d’Angleterre : Ville historique, étudiante, artistique, ponctuée de beaux parcs et noyée dans la campagne anglaise. A visiter avec le sourire.

 

Bristol est la ville de nombreuses contestations. Le street art est une des voies d'expressions.

> Bristol est la ville de nombreuses contestations politiques et sociales. Le street art est une des voies d’expressions.

 

 

A deux pas d’autres lieux intéressants à découvrir comme Cardiff, les Cornouailles ou Bath. Bristol est une ville où les gens se parlent et se sourient avec plaisir et sans effort. Le bonheur.

Surprenante à plus d’un titre malgré sa taille modeste, quelques chiffres :

  • 110 km2,
  • 450 000 habitants,
  • 6e ville la plus peuplée d’Angleterre, 8e du Royaume-Uni,
  • Elue « Capitale verte de l’Europe » en 2015,
  • Elue « Ville musicale du Royaume-Uni » en 2010.

Ce mini guide de Bristol n’a rien d’exhaustif mais c’est l’occasion pour nous de partager quelques infos et bons plans. C’est déjà ça de pris. Des liens pour trouver les adresses et des photos pour vous donner envie d’y faire un saut.

 

 

Carte de Tourisme : Tous les lieux du guide de Bristol

Cliquer sur cette icône ci dessous Capture d’écran 2016-08-30 à 16.11.26 pour sélectionner / désélectionner les calques : Hôtels, monuments, musées, bars, où sortir, shopping…

 

 

Bristol, ville ouverte sur le monde

 

Bristol a été fondé au 12e siècle. Pendant plus de 500 ans avant la révolution industrielle, il s’agit d’une des villes les plus peuplées d’Angleterre avec Londres, York et Norwich. Avant que Birmingham, Liverpool et Manchester ne leur volent la vedette.

 

Les mats dans le port de Bristol rajoutent à la densité des maisons
> Les mats dans le port de Bristol rajoutent à la densité des maisons.

 

 

De la rivière Avon aux Caraibes en passant par l’Afrique et le Canada

Sa prospérité, Bristol la doit à son port construit sur la rivière Avon à 11 km de la mer.

Ville de marchands, de marins et de pirates, Bristol fut avec Londres le port le plus important d’Angleterre pendant des siècles. D’abord pour le commerce avec l’Irlande, l’Islande et la Gascogne puis avec le commerce triangulaire.

 

Le port sur une peinture exposée au M-Shed.
> Le port sur une peinture exposée au M-Shed.

 

 

Autre fait marquant : Le vénitien Giovanni Caboto, anglicisé en John Cabot, redécouvre l’Amérique du nord – Oui les Vikings étaient les premiers et puis les Portugais peut être en deuxième, c’est pas grave on vous dit.
Son bateau The Matthews quitta Bristol le 2 mai 1497 avec un équipage de 18 personnes à la recherche d’un passage vers les Indes. Il trouva une terre, le futur Canada. Un peu moins exotique que l’Inde. Une réplique du bateau est visible amarrée devant le musée M-Shed dans le port.

 

The Matthews, le bateau de Cabot ayant redécouvert l'Amérique du nord
> The Matthews, la réplique du bateau de Cabot dans le porte de Bristol – Photo de Nick@flickr.

 

 

Le commerce triangulaire fît la fortune de certains et le désespoir de beaucoup. Un rappel ? Les produits manufacturés, armes et objets en métal notamment étaient transportés en Afrique depuis Bristol, les bateaux vidés etaient remplis d’esclaves puis chariés jusque dans les Caraibes et le Sud des Etats-Unis. Ils revenaient des Amériques à Bristol avec du tabac, du rhum, du sucre, du chocolat, de la mélasse. Et ainsi de suite.

 

Plan d'un bateau utilisé pour le commerce d'esclaves
> Plan d’un bateau utilisé pour le commerce d’esclaves (traite négrière ou autre descriptif de cette barbarie).

 

 

Véritable repère de pirates, deux des plus célèbres histoires de flibusterie ont leur origine à Bristol. Dans les deux cas, les marins-aventuriers de retour en Angleterre trouvèrent l’oreille et le talent d’écrivains fréquentant le pub Llandoger Trow (toujours en activité depuis 1664 !). Ils raconteront leur histoire.

  • « Robinson Crusoe » de Defoe reprend l’histoire d’un pirate resté plusieurs années sur une île suite au naufrage de son bateau et la mort de son équipage.
  • « L’île au trésor » de Stevenson narre la recherche par des pirates d’un trésor marqué d’une croix sur une carte.

 

Capture de Barbe Noire, pirate originaire de Bristol. Toile de Ferris.
> Capture de Barbe Noire, pirate originaire de Bristol. Toile de Ferris.

 

 

Le déclin de Bristol

La guerre maritime avec la France (1793) puis la fin de la traite négrière (1807) entamèrent la prospérité de Bristol.

La révolution industrielle profita à d’autres villes anglaises plus qu’à Bristol : Manchester, Liverpool, Birmingham.

Les bateaux gagnent en taille et en poids, le port est transferré à Avonmouth à l’embouchure de la rivière Avon en 1867.

 

Une vue aérienne sur le port datant de la fin du 19e siècle.
> Une vue aérienne sur le port datant de la fin du 19e siècle, début 20e.

Le port d'Avonmouth en construction
> Le port d’Avonmouth en construction.

 

 

Enfin les industries liées au cuivre et au tabac déclinent. Et quand on croit qu’on est au plus bas…

Le désastre le plus visible survient dans les années 1940/1941. Bristol subit les raids destructeurs et meurtriers de l’aviation allemande. Des monuments sont détruits à jamais et des quartiers entiers (Redcliffe, Easton) ont dû être reconstruit avec peu d’investissement et sans surprise, peu de réussite.

 

Le blitz de Bristol par George Melhuisch au M-Shed de Bristol.
> Le blitz de Bristol par George Melhuisch au M-Shed de Bristol.

 

 

Renouveau de Bristol

La fin des années 1990 marque le renouveau de la ville. La zone industrielle et portuaire est transformée en lieu de loisirs et de divertissements avec l’ouverture de nombreux musées, restaurants et bars.

 

Carte postale de Bristol : Vue de la Cabot Tower.

> Carte postale de Bristol : Vue de la Cabot Tower.

 

 

La criminalité des quartiers défavorisés (Saint Paul notamment) a été combattu, quelques bavures policières et émeutes plus tard, avec succès.

Le poids combinés des deux universités, d’un monde associatif et militant important et d’artistes locaux a permis de transformer à nouveau Bristol en ville créative, verte et magnétique. La présence d’entreprises liées aux médias, aux nouvelles technologies et à l’aérospatiale (comprenez l’armée) n’y est pas étranger.

 

 

Quartiers de Bristol

Les principaux quartiers de Bristol pour vous faire une idée sur où loger, vous promener et sortir.

 

Quartier aux maisons colorés de Clifton à Bristol.
> Quartier aux maisons colorés de Clifton à Bristol.

 

 

Harbourside, le quartier du port

Le quartier du port est l’un des lieux les plus animés, touristiques et intéressants de Bristol. Le caractère industriel, la vue sur les rangées de maisons colorées du quartier de Clifton, les musées, bars et restaurants en font un incontournable.

Les flaneurs longent les canaux en compagnie des joggeurs et des cyclistes été comme hiver. A la belle saison, les terrasses ne désemplissent pas rajoutant encore à l’animation naturelle du lieu.

 

Old city, la vieille ville de Bristol

La Vieille ville de Bristol au nord du port rassemble un grand nombre de monuments : La cathédrale gothique, Queen square construite sur d’ancien marais au début du 18e et entourée de maisons georgiennes, la Guildhall néo-gothique (aujourd’hui un hotel 5 étoiles), le City Hall ou encore la Central Library de style édouardien.

 

 

West end

Prolongation ouest de la vieille ville, West end est assisse sur la colline faisant face à la cathédrale. Outre la tour néogothique impressionnante en l’hommage du patriarche Wills, magnat du tabac et bienfaiteur de l’université : Le Bristol museum and art gallery et le musée d’art RWA.

 

 

Clifton, les hauteurs chics

A l’ouest de West end, le quartier résidentiel et chic de Clifton. Des rues calmes et arborées, de jolis points de vue sur le port, des charmants parcs et de belles villas. Vous y trouverez le zoo, l’observatoire et le pont suspendu de Clifton. Symbole de Bristol.

 

 

Stokes Croft, street art et vie nocturne

Au nord d’Old city, Stokes Croft / Montpelier. Un musée en plein art avec du street art à chaque coin d’oeil. Des bars associatifs, une ambiance bohême, des boutiques vintages pour ce quartier multiculturel. Un des meilleurs quartiers où sortir boire un verre, danser, vibrer à un concert.

 

 

Saint Paul, quartier ethnique de Bristol

Saint Paul est le quartier afro-caribéen de Bristol. Il traine toujours une mauvaise réputation liée à la criminalité des gangs. Le quartier n’a jamais été aussi sur, aussi agréable et coloré. Vous y trouverez de nombreux bars et clubs de reggae.

 

 

Old market, quartier gay

Old market, à l’est d’Old city comprend quelques lieux de sortie, bars et clubs gays.

 

Enfin sachez que Bristol se visite agréablement à pied ou en vélo bien que construite sur plusieurs collines.

 

 

Hébergement à Bristol : Hôtels et auberges pas chères

 

Quelques adresses d’auberges de jeunesse ou d’hôtel d’un bon rapport qualité/prix pour loger à Bristol.

 

YHA Bristol : Une auberge de jeunesse sur le port de Bristol près de nombreux bars, cafés, musées. Moderne et agréable. A partir de 20 euros la nuit en dortoir.

Rock and Bowl : Une auberge de jeunesse dans le centre ville de Bristol. C’est correct. Peut être bruyant le week-end avec le club en sous sol. Moins de 20 euros le lit dans un dortoir.

Southville guest house : Un bed and breakfast proche du centre d’un bon rapport qualité/prix. C’est propre, moderne et confortable. Moins de 80 euros la chambre double.

Victoria square hotel Clifton village : Un petit hôtel charmant sur les hauteurs de Bristol. Grande chambre & joli parc arboré. A partir de 80 euros la chambre double.

Channings hotel : Dans un hôtel avec beaucoup de charme dans les beaux quartiers de Bristol, des chambres agréables, un beau pub et un agréable restaurant sur place. A partir de 85 euros la chambre double.

 

Liste d'hébergement à Bristol

 

 

Monuments de Bristol

 

Voici les principaux monuments de Bristol. D’autres suivront prochainement.

 

Panorama de Bristol : Les quartiers d'Old city et West End.
> Panorama de Bristol : Old city avec la Cathédrale en premier plan, La tour Wills de L’universite sur West end en arrière fond.

 

 

Saint Mary Redcliffe

Le plus haut batiment de Bristol a failli disparaître lors des bombardements allemands de la 2e guerre mondiale visant la gare de Temple Meads toute proche. Un rail de tramway est planté dans le jardin de l’église. Il fût projeté lors d’un bombardement  à la manière d’un javelot maladroitement lancé.

St Mary est une église gothique construite entre le 12e et le 15e siècle. De culte catholique puis anglicane après Henri VIII, l’église fut longtemps un point de repère pour les marins en partance pour la mer. Ils pouvaient y adresser leur prière pour revenir à Bristol sain et sauf.

Ses dimensions exceptionnelles, sa voute délicate, ses vitraux victoriens, son pendule chaotique contemporain font de St Mary un lieu incontournable à visiter. Dans le quartier de Redcliffe au sud est de la vieille ville.

 

Vitraux victoriens de St Mary de Radcliffe à Bristol.
> Vitraux victoriens de St Mary de Radcliffe à Bristol.

 

 

Cathédrale de Bristol

Le batiment le plus impressionnant de Bristol, un mélange de styles roman (style dit normand en Angleterre), de style gothique et de néogothique.

La plus somptueuse église halle d’Angleterre. Bon l’une des seules aussi. Ses caractéristiques : Une nef et des collatéraux de même hauteur. Des fines colonnes élancées supportant délicatement une voûte aux entrelacements complexes. Une nef centrale éclairée indirectement par la lumière provenant des nefs latérales. Cela fait son effet.

Les chapelles dédiées à la prière et à la contemplation sont les plus impressionnantes. Un simple mais agréable café permet de vous y restaurer pour pas cher.

 

Nef de la Cathédrâle de Bristol
> Nef de la Cathédrâle de Bristol.

 

 

Clifton Bridge

 

Clifton bridge, le pont suspendu de Bristol
> Clifton bridge, le pont suspendu de Bristol.

 

Tour Wills (Université de Bristol)

Tour Wills à Bristol depuis la tour Cabot
> La tour Wills depuis la tour Cabot.

 

Les portes de la ville

La Porte de l'Abbaye, près de la Catédrale de Bristol
> La Porte de l’Abbaye, près de la Catédrale.

 

 

Musées de Bristol

 

Quelques musées à visiter lors d’un séjour à Bristol.

 

Bristol est un musée en plein air. Dans le quartier de Stokes Croft, une oeuvre tous les 20 mètres ou moins. Il y a Banksy et des dizaines d’artistes inconnus du grand public. Une carte pour préparer vos excursions : http://www.bristol-street-art.co.uk/map-of-bristol-street-art

 

Street art : Un loup blessé sur un mur de Bristol.
> Street art : Un loup blessé sur un mur de Bristol.

 

 

M-Shed, le musée sur l’histoire de Bristol

Dans un ancien hangar du port, les lieux, les gens, la vie de habitants de Bristol. Interactif, multimédia, débordant de détails insolites et intéressants.

  • L’importance du port,
  • Le caractère unique des différents quartier,
  • L’impact désastreux de la seconde guerre mondiale et des reconstructions chaotiques,
  • La tradition rebelle et les nombreuses révoltes au cours de l’histoire (dont la plus marquante en 1831),
  • L’engagement culturel et social de ses habitants,
  • Bristol ville d’émigration et d’immigration…

Un bel hommage à celles et ceux qui font ou ont fait cette ville et une superbe introduction pour comprendre Bristol.
Prix libre. https://www.bristolmuseums.org.uk/m-shed/

Bon plan : Suivez le quai jusqu’au premier navire de croisière à la coque de fer et à vapeur. Le SS Great Britain de Brunel a été construit en 1843. Il se visite aujourd’hui moyennant près de 12 £ par adulte. Une oeuvre de Banksy se trouve à proximité, la jeune fille à la perle inspiré de Vermeer.

 

Déchargement sur les docks devant le M-Shed
> Déchargement sur les docks devant le M-Shed.

balade en bateau dans Bristol depuis le M-Shed.
> Balade en bateau dans Bristol depuis le M-Shed.

 

 

Bristol Museum and Art gallery de Bristol, le musée de « Tout »

Sur une colline, près d’une des universités et d’un des plus beaux parcs de Bristol, dans un superbe batiment. Les collections permanentes brossent un éventail très large :

  • Antiquités assyriennes et égyptiennes,
  • Musée de sciences naturelles avec pêle mêle des dinausores, des animaux empaillés, des cristaux
  • Peintures, poterie et verrerie.

Parfois les présentations sont désuètes, parfois elles sont mis au goût du jour, mais dans les deux cas toujours intéressantes. On pourrait y passer la journée.
Les expositions temporaires (sur la Mort vue au travers de différentes époques et différentes traditions lors de mon dernier passage) sont aussi de grandes qualités.
Prix libre.  https://www.bristolmuseums.org.uk/bristol-museum-and-art-gallery/

Bon plan : Enchainez par une visite du parc de Brandon Hill, vous y trouverez la Cabot Tower. De là, quelques marches plus haut une vue sur tout Bristol et les environs. Incontournable. Entrée libre.

 

Statuettes égyptiennes au Bristol Museum and Art Gallery.
> Statuettes égyptiennes au Bristol Museum and Art Gallery.

"Holidays" de Harry Watson au Bristol Museum and Art gallery
> « Holidays » de Harry Watson au Bristol Museum and Art gallery.

"La Dame sans merci" de Dicksee au musée des Beaux Arts de Bristol.
> « La Dame sans merci » de Dicksee au musée des Beaux Arts de Bristol.

 

 

Arnolfini, musée d’art contemporain

Sur le port. Le café au rez de chaussée est agréable, la terrasse à la belle saison idéal pour un verre. La boutique du musée vaut également le détour. http://www.arnolfini.org.uk/

 

 

Où manger / boire un coup

 

Quelques snacks, restaurants et bars où vous désaltérer et vous sustenter à Bristol.

 

Une bière au pub Brewdog à Bristol avant la sortie des bureaux.
> Une bière au pub Brewdog à Bristol avant la sortie des bureaux.

 

 

A savoir sur les bières artisanales et locales. Aucune comparaison entre Bristol et les autres villes que j’ai pu visité. Il n’a jamais été aussi difficile de trouver une Heineken, Stella, Foster qu’ici. Et tant mieux. Ne demandez pas une bière locale, vous passerez pour un extraterrestre, la plupart des bières sont locales ou artisanales demandez plutôt conseil en fonction de ce que vous aimez boire.

  • The Beer Emporium : Un bar dans une cave de brique voutée du centre historique de Bristol. Spécialité ? Les bières artisanales en pression ou en bouteille. On vous fera gouté avec plaisir pour faire le bon choix entre une pale ale, une stout, un IPA, une lager… Vous pouvez aussi venir manger une délicieuse pizza dans la pizzeria attenante tenue par des Italiens (et oui ça compte) : Pepe Nero. Asperge et crevette sur une pâte fine, é meraviglioso ! La combinaison pizza-bière amenée à un niveau céleste. https://www.facebook.com/bristolbeer/
  • Brewdog : Une microbrasserie écossaise avec des bières aussi créatives que savoureuses. Si vous aimez la Punk Ipa, imaginez qu’il y a au moins une 20-aine (30-aine ?) d’autres bières à découvrir dans un cadre simple mais convivial. Incontournable pour les amateurs/trices de bières artisanales. https://www.brewdog.com/bars/uk/bristol
  • Gallimaufry : Un restaurant délicieux mais aussi une salle de concert/DJ à ravir. https://www.facebook.com/TheGallimaufryBristol/
  • Zaza bazaar : Sur le port, un restaurant buffet à volonté où vous pourrez gouter à toutes les cuisines du monde. C’est original, pas cher si vous êtes du genre difficile à rassasier et assez bon, c’est aussi animé et un peu bruyant. Plus pour sortir avec des amies en groupe que pour un diner romantique. http://www.zazabazaar.com
  • Roll for the soul : Un café, un resto végétarien/vegan, un atelier pour réparer votre vélo. Bristol fut la capitale verte de l’Europe en 2015 et vous ne verrez nul part en Angleterre autant de vélo qu’ici. http://www.rollforthesoul.org/
  • Matina : Kebab kurde du Saint Nicholas Market, le wrap kebab (galette) au mouton avec une tonne de crudités délicieuses, miam miam. Super rapport qualité/prix, super service.
  • Zapienkanki : Vous pourrez manger à Bristol des « pizzas » polonaises appellée zapienkanka que l’on dévore généralement à Cracovie ou Varsovie. Des baguettes recouvertes de sauce tomate, de champignons et de fromages dans la plus pure tradition polonaise ou alors des versions grecques ou mexicaines. C’est copieux, bon et pas cher. https://www.facebook.com/zapiekankizapsy/
  • Llandoger Trow est peut être le plus vieux pub de Bristol toujours en exercice depuis sa fondation en 1664. Le batiment en colombage est superbe. C’est ici que serait né « L’île au trésor » et « Robinson Crusoé » autour de quelques bières et en compagnie de pirates.

 

 

Où sortir

 

La scène musicale de Bristol est impressionnante pour une ville de 500 000 habitants.

 

Massive Attack, Tricky, Portishead ou Georges Ezra, Gravenhurst sont originaires ou vivent ou sont mort à Bristol. La ville est aujourd’hui surtout connu pour sa scène rock et drum’n’bass. Vous pourrez chaque jour de la semaine assister à des concerts de jazz, rock, hip hop, musique classique ou à des soirées électro.

Tous les concerts sur Bristollivemagazine.com. Attrappez la version papier une fois sur place. C’est pratique et gratuit.

 

  • The Canteen, bar associatif il y a à manger et à boire et des concerts aussi. Du Latin jazz ce soir. Et une bonne ambiance.  Une grande pièce, une scène dans le fond, un dancefloor à partir de 22h. Un public de 20-35 ans majoritairement. Bonne bière à bon prix. Grande terrasse agréable lorsqu’il fait printemps/été. https://www.facebook.com/thecanteenbristol/
  • Old Duke. Du jazz tous les soirs dans une ambiance festive. Le public va de 16 (légalement 18) à 90 ans. Certains des musiciens attitrés du club doivent s’en approcher. Cela n’enlève rien à leur enthousiasme, ni à leur virtuosité. Les concerts sont gratuits, ce qui est assez rare à Bristol. http://www.theoldduke.co.uk/
  • The Louisiana, pub et salle de concert idéal pour découvrir la scène locale et des groupes émergents en Angleterre dans une petite salle : Muse, Scissors sisters, The National, Coldplay, Florence and the Machine, Placebo ont joué ici  http://www.thelouisiana.net/
  • Exchange, programmation rock allant du punk, au heavy metal, en passant par de la fusion balkanique, à l’emo-pop…   http://www.exchangebristol.com/
  • Thekla, fameuse salle de concert/club sur une péniche dans le port de Bristol. C’est sur ce bateau que Banksy dessina la mort armé d’une faux dans une barque (visible au M-Shed). http://www.theklabristol.co.uk/
  • Le Cube est un « cinema microplexe, un centre culturel, une crèche pour adulte et un centre de bien être progressiste ». Si vous souhaitez revoir un Truffaut, Hitchcock, Kurosawa, ou encore un remake turc de Star Wars : http://www.cubecinema.com
  • Watershed, sur le port, un cinéma art et essai, un centre culturel et un bar/café/restaurant très agréable. http://www.watershed.co.uk/
  • Marble Factory, une autre belle salle de concert à la programmation intéressante : http://marblefactorybristol.com
  • Colston hall, la plus grande salle de concert de Bristol avec une programmation rock, pop, jazz, folk, world et classique : http://www.colstonhall.org
  • The Crofter’s right, des bières artisanales, des concerts/DJ et des pizzas. http://croftersrights.co.uk/
  • Mother’s ruin, pub pas cher avec des concerts rock, indie, new wave.les jeudis, vendredis et samedis http://mothersruinbristol.weebly.com/

Autres lieux où ecouter de la musique live à Bristol : Start the bus, 02 Academy, The Lanes, The Fleece…

 

Shopping

 

Quelques idées d’où faire des bonnes affaires. Ou juste dépenser votre argent inutilement en achetant des objets trop chers que vous n’utiliserez pas.

 

Christmas steps, antiquaires et magasins indépendants à Bristol
> Christmas steps à Bristol : Antiquaires et magasins indépendants.

 

 

Le marché Saint Nicolas (Saint Nicolas market) est le plus ancien marché de Bristol. Vous y trouverez des disquaires, librairies, magasins de pierres, de photos, de tshirts. Des cafés agréables où manger, boire un jus de légumes ou manger un bout.

Autour de Christmas steps, de nombreux antiquaires, cafés, une belle herboristerie. Bref, une belle promenade et l’occasion de faire bonnes affaires.

 

 

Les principaux festivals de Bristol

L’été est la plus belle saison et la plus trépidante pour visiter Bristol. C’est la saison des festivals, bien que des évènements ne manquent pas le reste de l’année.

 

Festival de mains - Photo de A horse with non name photography.
> Festival de mains (ce festival n’existe pas réellement) – Photo A horse with no name photography.

 

 

Festival de musique, de cinéma, de bière, de petits plats, de grillades, d’histoires naturelles, de montgolfières, tous ou presque sont là :http://visitbristol.co.uk/whats-on/festivals

 

 

 

Autour de Bristol

 

Bath, ville thermale depuis Jules César (c’est faux)

Station thermale fondée par les Romains, classée au patrimoine de l’humanité de l’Unesco. Bath connut son age d’or au 18e siècle. Lansdown Crescent, the Royal Crescent, The Circus, et Pulteney Bridge furent alors construit dans le style georgien (proportion, équilibre, symétrie proche du néoclassicisme). De nombreux musées, théatres, bars et restaurants.

 

Gloucester, Cathédrale et Harry Potter

Ville historique fondée par les Romains. Les légions y protégaient l’accès au Pays de Galles proche. Son port sur la rivière Severn permis à la Gloucester de se développer. De nombreuses maisons à colombages et une cathédrale du 14e siècle donnent un caractère pittoresque et charmant à la vieille ville. La Cathédrale apparait dans les adaptations de la saga Harry Potter au cinéma.

 

Cornwall ou Cornouailles

Pour les amoureux des côtes rocheuses, des paysages vallonées et de la nature sauvage. Les Cornouailles sont un pays mystérieux, un paysage de landes parsemés de pierres sacrés d’anciens cultes disparus. Ce bout du monde est un pays celtique où la pêche, l’agriculture et le tourisme sont depuis longtemps les principales ressources. Des ports ci et là : Newlyn, Falmouth, Fowey, Looe et Penzance. Des stations balnéaires dont Saint Yves, associé à l’écrivaine Virginia Woolf.

 

Cardiff

La capitale artistique, culturelle, économique et sportive du Pays de Galles. La ville a repris son élan depuis une 20-aine d’années : Son port a été redynamisé, des entreprises créatives s’y sont installées, attirées par les étudiants fraichement diplômés des écoles et de l’Université locale. Cardiff affiche une insolente croissance de sa population +18,5% en 10 ans de 2000 à 2010.

 

Londres

A 3h de Bristol, la ville monde.

 

 Pour en savoir plus sur Bristol

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Autour de Londres

7 réponses

  1. MOTIVE dit :

    bonjour, merci beaucoup pour ce petit guide. Je pense surement me facilitera les recherches et ainsi mieux profiter de mon séjour prévu dans 15 jours.

  2. Amelie dit :

    Hey Maciej ! Cet article est une super mine d’info, merci ! Je compte passer 2 jours dans Bristol avant de rejoindre Londres et de rentrer a Lyon. A bientot donc ! 🙂

  3. Morgane Dutel dit :

    Article super riche et intéressant merci à toi!

  4. Morgane Dutel dit :

    Connais des lieux avec une ambiance musicale plutôt électro alternative style sound system, drum’nbass etc…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *