Le centre ville de Stockholm est massif et fortement bétonné à la mode des années 1960-1970. Sa partie centrale n’a pas ni le coeur ni la meilleure réputation au sein des habitants. Le sud du centre est plus agréable et élégant.

Vue aérienne sur le centre de Stockholm (Norrmalm) - Photo d'Arild Vagen - Licence CCBYSA 4.0
Vue aérienne sur le centre de Stockholm (Norrmalm) – Photo d’Arild Vagen – Licence CCBYSA 4.0

Massivement reconstruit entre 1955 et 1980 sur le modèle de la City de Londres (plus particulièrement du Barbican), le centre de Stockholm est l’un des grands projets de reconstruction d’un centre de ville n’ayant pas été bombardé pendant la 2e guerre mondiale avec peut être Glasgow.

700 bâtiments ont été engloutis par le désir radical de moderniser un centre disparate aux rues étroites et inadaptées à la voiture reine. Des constructions pour certaines vétustes ou non datant pour les plus anciennes du 17e siècle : 

Des bâtiments résidentiels avec des magasins au rez-de-chaussée et des maisons d’arrière-cour avec de petits ateliers côtoyaient des bureaux de journaux, des écoles d’art, des halles de marché, des pensions et des hôtels, ainsi qu’un nombre important d’immeubles de bureaux et de grands magasins plus récents.

Per Olgarsson
The Stockholm City Museum, Stockholm, Sweden

L’après guerre période est l’âge d’or de l’architecture moderniste « internationale » (associé en autre à Le Corbusier). Une croissance économique sans précédent où la modernité est élevé au niveau de religion avec la voiture comme symbole.

Reconstruction du centre de Stockholm (Norrmalm) - Photo d'Erik Claesson (1968).
Reconstruction du centre de Stockholm (Norrmalm) – Photo d’Erik Claesson (1968).
Travaux dans le centre de Stockholm en 1960 - Photo de Folke Hellberg
Travaux dans le centre de Stockholm en 1960 – Photo de Folke Hellberg

Les habitations furent détruites pour créer une zone administrative et commercial sans habitant desséchant le centre ville et laissant un quartier sans aucune vie la nuit.

Les flux piéton et automobile furent isolés. Aux voitures la rue, les piétons gagnèrent des espaces au-dessus ou en-dessous par un jeu de passerelles surélevés et de souterrains. Ces espaces finiront par se délabrer et deviendront propices aux activités criminelles (vol, trafic, prostitution).

Depuis les années 1970, les voix critiques se sont élevés et le quartier moderniste de l’hypercentre évolue et s’humanise. Travail toujours en cours actuellement.  

A savoir : Le centre-ville de Stockholm n’est pas uniforme. En direction du sud-est vers le quartier d’Östermalm, le quartier se fait est plus vert et élégant.

Carte des quartiers de Stockholm

Le quartier de Norrmalm, n°2 sur la carte, est entouré au sud par la vieille ville de Stockholm (1), à l’est par Östermalm (3), au nord par Vasastan (7) et à l’ouest par Kungsholmen (6).

Carte des quartiers de Stockholm.
> Carte des quartiers de Stockholm.

Liste des quartiers de la capitale suédoise :

  1. Gamla Stan : Le centre historique de Stockholm
  2. Quartier de Norrmalm : Centre ville moderne de Stockholm
  3. Quartier chic d’ Östermalm
  4. Ile royale de Djurgården : Musées et parcs d’attraction
  5. Ile de Södermalm : Quartier branché et hipster 
  6. Quartier de Kungsholmen : Ancien quartier industriel
  7. Quartier de Vasastan : Quartier populaire

Principales attractions du centre de Stockholm (Norrmalm)

Maison de la culture et place Sergels Torg. Voici deux symboles indissociables de l’architecture suédoise du 20e siècle.

La Maison de la culture, ou Kulturhuset, est la ruche de Stockholm. Un lieu vivant proposant de nombreuses activités et évènements. Vous y trouverez une bibliothèque, un théâtre, des expositions d’art, un cinema, spectacle de danse et concerts.

Sergels Torg est l’espace public le plus important de Suède, le lieu de célébration des victoires et le point de rassemblement lors de protestations.

A 5 minutes se trouve l’église Klara kyrkan du 16e siècle qui fait figure d’OVNI dans l’environnement moderniste.

Place Sergels torg dans le centre de Stockholm - Photo d'Arild Vagen - Licence CCBYSA 4.0
Place Sergels torg avec la Maison de la Culture à droite dans le centre de Stockholm – Photo d’Arild Vagen – Licence CCBYSA 4.0

Hötorgsskraporna. 3e symbole de l’architecture du 20e siècle, les 5 gratte-ciels du quartier ressemblent à des dominos cascade prêt à tomber les uns derrière les autres.

Inspirés par l’architecture internationale, ces imposants rectangles de verre collés les uns aux autres sont le visage de la Suède moderne des années 1960.

Gratte-ciels du centre de Stockholm en 1965 - Photo d'Andy Eick
Gratte-ciels du centre de Stockholm en 1965 – Photo d’Andy Eick

On quitte l’hypercentre pour gagner le sud du centre-ville : 

Kungsträdgården. Une agréable promenade sous les cerisiers. Un rendez-vous incontournable lorsqu’ils sont en fleurs au printemps (sakura). La place est bordée de cafés, ponctuée de fontaines et statues, enfin une patinoire y prend ses quartiers d’hiver. 

Sa station de métro Kungsträdgården est l’une des plus belles du réseau de Stockholm.

Vue sur le Kungstradgarden à Stockholm en 1900.
Vue sur le Kungstradgarden à Stockholm en 1900.
Statue du Roi Karl XII indiquant une direction dans le Kungstradgarden - Photo de Randreu - Licence CCBYSA 3.0
Statue du Roi Karl XII indiquant une direction dans le Kungstradgarden – Photo de Randreu – Licence CCBYSA 3.0

Opera. En plus d’accueillir des représentations d’opéra, héhé pas folle la guêpe, le lieu originel a une histoire funeste.

Pendant un bal masqué, le roi Gustave III fût l’objet d’un complot fomenté par des nobles. Déçus que le monarque accorde à tous les Suédois l’égalité des droits, dont l’accès aux fonctions publiques, ils décidèrent de l’éliminer. 

L’interjection assez commune « Bonsoir, beau masque » sera le signal et désignerait l’homme à abattre. Un compliment plus tard, le roi prend une balle et il est amené en lieu sûr. Malheureusement la blessure s’infecta et il mourut 13 jours plus tard. L’assassin fût appréhendé le lendemain du forfait. On lui coupa d’abord la main puis quelques jours plus tard la tête.

Verdi inspiré par ce régicide écrit l’opéra « Un bal masqué ». Pour des raisons de censure et pour éviter de donner des idées malencontreuses, le déroulement de la pièce fût déplacé du royaume de Naples à Boston.

Comptez une 30-aine d’euros pour assister à une représentation (10 pour une vue limitée).

Attention spoiler ! Illustration de la scène finale "Un bal masqué" de Verdi par Roberto Focosi
Attention spoiler ! Illustration de la scène finale « Un bal masqué » de Verdi par Roberto Focosi

Musée National. Le plus grand musée d’art de Suède, un lieu incontournable retraçant le génie créatif humain depuis la Renaissance (voire un peu avant) à nos jours.

Peintures, sculptures, arts décoratifs d’artistes suédois et internationaux incluant une section intéressante dédiée au design.

Design au Musée National de Stockholm - Photo de Maciej Poltorak
Design au Musée National de Stockholm – Photo de Maciej Poltorak

Musée d’art moderne et musée d’architecture. Deux musées en un sur la jolie petite paisible île de Skeppsholmen au sud du centre. Les deux musées mérite une visite. Pour leur collection et… la cafétéria savoureuse et pas chère ouverte sur l’eau.

Mention spéciale pour celui dédiée à l’architecture permettant de replacer la Suède dans les jeux d’influences politiques et architecturaux européens en plus de décortiquer les paysages et bâtiments emblématiques du pays.

"Paysage marocain" de Matisse (1912) au Moderna Museet.
« Paysage marocain » de Matisse (1912) au Moderna Museet.

Musée asiatique de Stockholm. On reste sur la même île pour découvrir des artefacts asiatiques de Chine, de l’Inde, du Japon et de Corée.

> Statue de Bouddha au Musée d’Extrême-Orient à Stockholm : Östasiatiska museet – Photo de Michael Meinild Nielsen

Hôtels, auberges et appartements en location du quartier de Norrmalm

Booking.com

Carte de Stockholm : Tous les lieux du guide touristique

Retrouvez tous les lieux du guide à visiter sur la carte de Stockholm (Suède) : Hôtels selon votre budget, monuments incontournables, musées à ne pas rater et plus insolites, parcs romantiques, plages agréables, bars animés et où sortir, shopping vintage…

Bon plan ! Vous pouvez télécharger la carte pour une utilisation hors connexion.

Où dormir à Stockholm en Suède en 2023 ? Sélections d’hébergements jolis, centraux ou pas chers

Pour séjourner à Stockholm (Suède), voici nos suggestions d’hébergements en fonction de votre budget :

Auberges de jeunesse de Stockholm à partir de 16 euros.
Hotels pas chers à Stockholm à partir de 69 euros. 
Hotels de luxe à Stockholm à partir de 313 euros.
Hébergements insolites à et près de Stockholm.


You are currently viewing Quartier de Norrmalm : Centre ville moderne de Stockholm
Place Sergels torg dans le centre de Stockholm - Photo d'Arild Vagen - Licence CCBYSA 4.0

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.