Musée de Siam, l’histoire de la Thaïlande à Bangkok [Phra Nakhon]

Pédagogique, moderne et multimédia le musée de Siam a pour objectif d’expliquer la Thailande : De son origine à plus ou moins maintenant. Un musée d’histoire et d’ethnologie pour les scolaires et pour celles et ceux qui ne connaissent rien au pays.

Différents costumes en royaume de Siam dans le musée de Siam à Bangkok.

> Différents costumes en royaume de Siam dans le musée de Siam à Bangkok.

 

Le musée du Siam se trouve dans la Vieille Ville de Bangkok.

Le Siam est l’ancien nom de la Thailande. Les joueurs de Risk le savent parfaitement. Comme ils connaissent l’importance stratégique du pays, comme porte d’entrée vers l’Indonésie et plus bas vers l’Océanie.

Et sinon à part ça ?

 

Collection du musée du Siam à Bangkok

Le musée commence au commencement, à la préhistoire. Les grands animaux puis les premiers habitants à l’origine incertaine.

L’ethnie thai viendrait du sud de la Chine et aurait migré au Ier siècle avant Jésus Christ. Les dernières ethnies nomades ou semi nomades considérées comme le peuple premier du pays seraient les gitans de la mer. Présents aujourd’hui dans la mer d’Andaman.

Siam se trouve entre l’océan indien et l’océan pacifique, avec d’une part des pays comme la Perse, l’Inde et l’Europe plus loin, de l’autre la Chine et le Japon. A une époque où la mousson existe déjà mais les bateaux à moteurs toujours pas, impossible de couvrir un aller-retour longue distance pendant la saison sèche. Le Siam s’imposera comme une étape essentielle du commerce maritime international dès l’antiquité.

 

Route commerciale entre l'Afrique, l'Arabie, l'Inde, l'Asie du sud-est et la Chine.

> Route commerciale entre l’Afrique, l’Arabie, l’Inde, l’Asie du sud-est et la Chine.

 

A l’échange commercial succède les échanges techniques, culturels, religieux.

  • Le Bouddhisme se diffuse depuis l’Inde (ou le Sri Lanka),
  • l’Islam depuis le Golfe persique.
  • Le tour du Christianisme viendra vers 1500-1600 via les Portugais ou les Français.  

Les routes maritimes et les produits échangés sont représentés sous la forme de jeux, de cartes et des objets rendent le propos compréhensible et l’exposition agréable.

 

Maquette d'un bateau de commerce occidental naviguant entre l'Asie et l'Europe dans le musée de Siam à Bangkok.

> Maquette d’un bateau de commerce occidental naviguant entre l’Asie et l’Europe dans le musée de Siam à Bangkok.

 

Les premières villes sont construites, les premiers monuments. Une frise présente les constructions au fil de l’histoire sur les différents continents, ce qui permet de situer historiquement et d’associer les bâtiments entre eux. Ce n’est pas particulièrement original mais c’est utile et bien fait.

 

Frise historique au musée de Siam à Bangkok.

> Frise historique au musée de Siam à Bangkok.

 

Puis vous pourrez découvrir l’état d’esprit du bouddhisme par un mélange d’aphorisme et d’exemple pratique.

 

Age d’or et chute d’Ayutthaia

La centralisation du pouvoir, le développement économique et culturelle puis l’intensification des échanges internationaux font de Siam et de sa capitale Ayutthaia, l’une des plus grandes villes d’Asie du Sud-est.

 

Carte d'Ayutthaya, la capitale du Siam vers 1665.

> Carte d’Ayutthaya, la capitale du Siam vers 1665.

 

Les bateaux célèbres ou non utilisés par les différentes flottes thai, chinoises, portugaises, néerlandaises, anglaises ou françaises sont présentés sous forme de maquettes flottants dans l’air.

 

Jonque chinoise, bateau traditionnel asiatique représenté au musée du Siam à Bangkok.

> Jonque chinoise, bateau traditionnel asiatique représenté au musée du Siam à Bangkok.

Maquette du marché flottant de Bang Kacha près de la capitale Ayutthaya au musée de Siam à Bangkok.

> Maquette du marché flottant de Bang Kacha près de la capitale Ayutthaya au musée de Siam à Bangkok.

 

La gloire connait un coup d’arrêt brutal. Un des plus grand traumatisme de l’histoire de Thailande est la prise de l’ancienne capitale et son pillage par les armées birmanes (Royaume Mon) en 1767.

 

Combat entre Birmans et Thai (1593).

> Combat entre Birmans et Thai (1593).

 

Vous découvrirez la ville, les armes, costumes d’époque et éléphants imagés, le siège et la raison de la défaite.

Vous apprendrez que Bangkok est une retranscription dans un nouvel espace plus facilement défendable de la ville déchue.

 

Vue de Bangkok le long du fleuve en 1868 - Gravure de Henri Mouhot

> Vue de Bangkok le long du fleuve avec le Temple Wat Arun en 1868 – Gravure de Henri Mouhot

 

De Siam à la Thailande

L’époque moderne est traité en surface. Le forme prime sur le fond. La muséographie reste intéressante.

Le développement de l’agriculture et de l’artisanat, les conditions de vie avant le 20e siècle. Puis l’arrivée de la « modernité » avec les chemins de fer, poste, électricité.

Le début du 20e siècle signe d’abord le développement d’un idéal démocratique suite à la crise de 1929 et à l’effondrement économique du pays. Le pays devient une monarchie parlementaire en 1932 après un putsch non violent.

Emerge ensuite un sentiment national thai. L’esprit d’une époque ou une exploitation habile par l’extrême droite de la situation économique désastreuse. Les minorités sont méprisées. le régime autoritaire japonais est pris en exemple.

 

Les deux derniers rois thaïs (Ananda Mahidol et Bhumibol Adulyadej) sur un bateau militaire en 1939.

> Les deux derniers rois thaïs (Ananda Mahidol et Bhumibol Adulyadej) sur un bateau militaire en 1939.

 

Le pays est renommée Thailande en 1939, du nom de l’ethnie majoritaire. Ce nom sous-entendait une unité de tous les peuples de langue thaï, ce qui incluait les Lao du laos et les Shan de Birmanie, mais excluait les Chinois.

La position de la Thailande pendant la 2e guerre mondiale n’est pas développé dans le musée. Allié des Japonais pendant la guerre, les libéraux de 1932 reprennent le pouvoir avant la fin de la guerre. La Thailande échappe de justesse à l’infamie des perdants. Sa soumission au Japon reste immortalisée par le film « Pont de la rivière Kwai ». Les parties du Laos et du Cambodge prises pendant la guerre sont restitués.

 

Construction d'un chemin de fer par des soldats alliés en Thailande près de Kanu en 1943. Image de John G Mennie.

> Construction d’un chemin de fer par des soldats alliés en Thailande près de Kanu en 1943. Image de John G Mennie.

Départ des troupe japonaises de Bangkok en 1945.

> Départ des troupe japonaises de Bangkok en 1945.

 

Le retour de la monarchie à la culture britannique forte et le poids des militaires plaident pour un alignement sur les Etats-Unis pendant la guerre froide. La participation aux guerres de Corée et à celle du Vietnam sont éludées.

L’américanisation de la société est montré à travers un dinner américain aux néons colorés et quelques photos d’affiche Coca-Cola à Bangkok. Le soft power est plus présentable qu’une soumission aux intérêts étrangers.

 

Thailande de l'après guerre dans le Musée de Siam à Bangkok.

> Thailande de l’après guerre dans le Musée de Siam à Bangkok.

 

La Thailande est fier d’être le seul pays de la région à ne pas avoir été colonisé. Les faits semblent être un peu en contradiction avec cette croyance…

Le musée de Siam comme la plupart des musées d’histoire subventionnée par l’Etat, propose une vision politiquement correct de l’histoire. Pour celles et ceux qui ne connaissent rien à la Thailande, c’est une très bonne introduction.

 

Musée de Siam à Bangkok - Photo de Yakuzakorat

> Musée de Siam à Bangkok – Photo de Yakuzakorat

 

Pour en savoir plus sur l’histoire de la Thailande : http://www.herodote.net/Thailande-synthese-360.php

Informations pratiques

Le musée de Siam se trouve dans la Vieille ville de Bangkok près du Grand Palais et du temple Wat Pho.

Adresse : Sanam Chai Rd, Phra Borom Maha Ratchawang, Phra Nakhon, Bangkok 10200, Thaïlande
Horaires d’ouverture : Ouvert de 10h à 18h tous les jours sauf le lundi où il est fermé.
Prix d’entrée : 200 bahts. Entrée gratuite à partir de 16h.
Site officiel : http://www.museumsiam.org/

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Musées de Bangkok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.