Comment la Californie est devenu la Californie.

Carte des Etats-Unis en 1845.

> Carte des Etats-Unis en 1846.

 

Alors que les Européens, qu’ils soient Anglais ou Français, se tapaient sur la gueule -que ce soit entre eux ou contre les Américains– à l’Est du Nouveau Continent, l’Ouest restait sauvage et inhabité par les gringos.

 

Seuls quelques poignées d’Indiens ( 300 000 en tout au XVI ème siècle, répartis en plusieurs centaines de tribus, dont les Pomos, les Mikwoks, les Gabrielenos, et les Chumashs, aujourd’hui les « native american ») se partageaient ces vastes espaces apparemment inhospitaliers et arides. Ce n’est qu’au XVIII ème siècle que les premières missions naquirent sur la cote Pacifique, la première étant San Diego en 1769.

La ruée vers cette « Terre Promise » ne débuta qu’en 1848, l’année où quelques chanceux y découvrirent de l’or ( également l’année où les Mexicains furent contraints de céder la Californie aux Etats-Unis après un conflit sanglant ). Aussitôt, des milliers de pionniers se ruèrent vers cette terre mythique, bravant des conditions climatiques très rudes et des infrastructures inexistantes. Puis ce fut au tour des Chinois de traverser le Pacifique pour construire les voies ferrées. Plus tard à l’aube du XX ème siècle, la population Noire y cherchera également une terre plus prometteuse, fuyant les États du Sud, décidément trop racistes. La dernière immigration en date est celle des Mexicains, qui cherchent à fuir la pauvreté du pays limitrophe.

C’est ainsi qu’en l’espace d’un peu plus d’un siècle, la Californie devint l’une des régions les plus riches du monde. Mais cet aspect développé de la Côte Ouest (« ton univers impitoyaaaable »), à l’image d’Hollywood et de la Silicon Valley, deux bastions de la «Californication» du monde dénoncée par les Red Hot Chili Peppers, tend à projeter dans l’ombre ce qui fait le charme réel de cet État très particulier. En effet, la variété des paysages est réellement hallucinante. Ceci est lié au fait que le climat californien est un patchwork de plusieurs micro-climats résultants de la géographie particulière de la région : air froid du Pacifique, succession de chaînes de montagnes et de vallées désertiques. En bref, il suffit de faire 300 bornes dans n’importe quelle direction pour être dépaysé…

 


You are currently viewing Histoire de la Californie et du Far west

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.