Venice Beach à Los Angeles : la plage la plus célèbre de LA

Longtemps en marge de Los Angeles, Venice Beach a fini par être rattrapée par la gentrification. Néanmoins, il reste encore de ce côté coloré et excentrique qui a rendu Venice Beach si célèbre…

 

La plage de Venice Beach à Los Angeles - Photo de Blake Everett

> La plage de Venice Beach à Los Angeles – Photo de Blake Everett

 

Un front de mer légendaire

 

Venice Beach a longtemps été un coin un peu craignos, en marge du strass de L.A. Mais le vent a fini par tourner, et les paillettes et le glitter ont fini par se déposer aussi à Venice, sous la forme de jet-setteurs branchés sirottants des cocktails d’herbes, et se sont mélangées au melting pot saugrenu et parfois étrange du quartier.

 

 
Artiste de rue, guitariste-surfeur à Venice Beach, Los Angeles - Photo de Carol M. Highsmith

> Artiste de rue, guitariste-surfeur à Venice Beach, Los Angeles – Photo de Carol M. Highsmith

 

 

La plage et le front de mer sont sympas à Venice Beach, il y a une jetée comme dans chaque ville côtière, les couchers du soleil y sont splendides, mais on ne vient pas à Venice que pour son sable et ses vagues (c’est d’ailleurs un bon spot pour surfer).

Sans conteste, c’est l’excentrique et vivant boardwalk, soit la promenade le long du front de mer, qui attire les badauds. Boutiques criardes et improbables, artistes de rues, bodybuilders de Muscle Beach, bimbos en bikinis sur rollers, skaters, vendeurs à la sauvette, danseuses du ventre, foule de curieux venus goûter au rêve californien…

On aime ou on n’aime pas, c’est bruyant et odorant (tendance patchouli, voire cannabis) mais il est indéniable que c’est une expérience en soit que de se balader sur cette promenade. Le meilleur endroit de L.A. pour le people watching.

 

Balade le long du boardwalk de Venice Beach à Los Angeles - Photo de Sean Stratton

> Balade le long du boardwalk de Venice Beach à Los Angeles – Photo de Sean Stratton

 

 

Un rêve de développeur immobilier

 

Lorsqu’un développeur immobilier ambitieux acquiert des terrains dans ce coin vide de Los Angeles au début du 20ème siècle, il y fit construire des canaux et nomma la bourgade “Venice”. Ces jolis canaux sur fond de plage californienne ont tout de suite vendus du rêve, et la ville s’est développé à vitesse grand V.

 

 
Un des canaux historiques de Venice Beach à Los Angeles - Photo d'Outdoorus

> Un des canaux historiques de Venice Beach à Los Angeles – Photo d’Outdoorus

 

 

Dans les années 1920, lors de l’avènement de la voiture pour tous, on considéra les canaux comme dépassés et inutiles… On en combla certains pour construire des routes, et les autres furent laissé à l’abandon pendant plus de 50 ans faute de moyens d’en faire quoi que ce soit.

Ce n’est qu’au début des années 1990 qu’on rénova les canaux restants. Aujourd’hui, il ne reste que 4 canaux – dans le Venice Beach Canals Historical District – autours desquels ont peut se promener et flâner autour de maisons à plusieurs millions de dollars.

 

 

Un quartier d’artistes

 

Dans les 1960’s, Venice Beach était un repère de jeunes désargentés et d’artistes. Jim Morrison et ses potes y fondèrent The Doors, les fresques murales flower power pullulent et on y invent les rollers pour se balader sur le front de mer.

 

Mural de Jim Morrisson à Venice Beach, Los Angeles - Photo de M McBey

> Mural de Jim Morrisson à Venice Beach, Los Angeles – Photo de M McBey

 

 

Aujourd’hui, cet esprit règne encore un peu sur la ville. En se baladant dans les rues ou la promenade de Venice, on entendra toujours quelqu’un jouer de la musique live, que ce soit un artiste folk barbu et forcément à fleur de peau, tout seul dans son coin, ou un big band mené par un crooner à la voix de velour. Tous les jours, il y a un cercle de percussions qui s’organise sur la plage, et tout le monde est invité à y participer en tapant sur tout et n’importe quoi: un djembé, une canette, une bouteille, peu importe, tant que cela fait du bruit…

Certaines façades d’immeubles sont réservées au street art, avec un système d’autorisation de peindre très sélectif. Le résultat visuel est ainsi hallucinant, car les artistes – tels que Rip Cronk, célèbre muraliste ayant peints une douzaine de fresques dans la ville – se plient réellement en quatre pour poser leurs chefs d’oeuvres temporaires.

 

 
Street art à Venice Beach : Lord Ganesha de Cryptik - Photo de Wally Gobetz

> Street art à Venice Beach : Lord Ganesha de Cryptik – Photo de Wally Gobetz

Street art à Venice Beach : Oeuvre de Willye Wilson - Photo de Wally Gobetz

> Street art à Venice Beach : Oeuvre de Willye Wilson – Photo de Wally Gobetz

Street art à Venice Beach : Saint Marc, le saint patron de Venice en Italie - Photo de Wally Gobetz

> Street art à Venice Beach : Saint Marc, le saint patron de Venice en Italie – Photo de Wally Gobetz

 

 

Pour une petite touche d’histoire, arrêtez-vous prendre un café au The Rose Hotel (15 Rose Ave), fondé par Abbot Kinney, le fondateur de la ville et ouvert depuis le début du 20ème siècle et où de nombreuses célébrités ont séjournées. Une expo permanente retraçant l’histoire du lieu et de Venice, photos à l’appui, se situe dans le lobby de l’hôtel.

Pour la touche de folie sympa, visitez la maison de mosaïqueMosaic Tile House – créée par un couple un peu barré qui a décidé de coller des morceaux de céramiques, de porcelaine ou de miroirs sur chaque centimètre carré de leur maison… Le résultat est visuellement explosif. Si vous aimez l’artiste catalan Gaudi, vous ne raterez pas cette expérience. Ouvert le samedi après-midi (sur rendez-vous le reste de la semaine). 

 

 

Une Mecque du sport en extérieur

 

Pour les sportifs (ou pour celles et ceux qui aiment mater), un petit tour à Muscle Beach pourra satisfaire votre curiosité. Rendu célèbre par Arnold Schwarzenegger dans les années 70, on peut toujours y venir y muscler son petit corps moyennant paiement à la journée.

 

 
Basket à Venice Beach, Los Angeles - Photo de Thomas Sørenes

> Basket à Venice Beach, Los Angeles – Photo de Thomas Sørenes

 
Skateboard à Venice Beach, Los Angeles - Photo de Giuseppe Milo

> Skateboard à Venice Beach, Los Angeles – Photo de Giuseppe Milo

 

 

Pas loin, sur la plage, le skate park de Venice avec ses bowls archi-célèbres, un des berceaux du skateboard. Juste à côté, les non moins célèbres Public Arts Walls, ouverts au graffiti et en renouvellement permanent.

Si vous êtes fan de basket (ou du film « Les Blancs ne savent pas sauter »), détour indispensable par les terrains de basket vers la plage (au niveau de la 18th Street, en face de Muscle Beach). Les meilleurs street players du pays (c’est à dire, sans doute, les meilleurs du monde), des spectateurs parfois nombreux et bruyants, des recruteurs, c’est quasiment la NBA sur fond de bruit de vagues…

 

 

 

Shopping à gogo

 

Si vous trouvez les boutiques du front de mer un peu trop cheap ou génériques, faites un petit tour sur Abbot Kinney Avenue.

Beaucoup plus chic, très trendy, il garde néanmoins un peu de cette insouciance des villes de plages californiennes. On trouvera donc des boutiques de mode chic, mais également des fripes ou des fringues de plage. Des boutiques de design ou de déco décalée. Plein de petits cafés ou resto, là aussi de l’établissement chic (mais toujours avec cette décontraction) à la boulangerie de quartier en passant par le traiteur vegan et militant.

Goûtez les excellentes glaces chez Slat and Straw (1357 Abbot Kinney) ou un excellent old fashioned donut au Blue Star Donut (1142 Abbot Kinney). Il y a aussi de nombreux food trucks proposant une cuisine fusion parfois improbable mais souvent délicieuse!

 

 
Palazzo Ducale à Venice Beach, Los Angeles - Photo de Sidvics

> Palazzo Ducale à Venice Beach, Los Angeles – Photo de Sidvics

 

 

Informations pratique sur Venice Beach à Los Angeles

 

Venice Beach se trouve sur la côte ouest de Los Angeles entre Santa Monica et l’aéroport du LAX. A l’ouest du centre ville de LA.

 

Transport:

  • Depuis Union Station (Downtown), prendre le bus 733 jusqu’à Venice Beach (compter 1h30-1h45).
  • Accessible en 1h depuis l’aéroport avec le bus n°1 et n°3.

 

Consulter les planificateurs d’itinéraires pour trouver l’accès le plus simple.

 

Plus de Quartiers de Los Angeles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.