4 manières d’apprendre l’anglais à Londres : du séjour à l’installation

Vous voulez apprendre à parler anglais, non vous voulez parler anglais, c’est différent. Et aussi le comprendre, le lire et l’écrire. Quelques idées et méthodes pour y parvenir à Londres ou en Angleterre.

 

Apprendre l'anglais c'est mieux quand on y prend plaisir et qu'on s'amuse. Ici les Monty Python. Photo de Paul Townsend

> Apprendre l’anglais c’est mieux quand on y prend plaisir et qu’on s’amuse. Ici les Monty Python. Photo de Paul Townsend

 

L’anglais n’est pas la langue la plus parlée au monde, mais si le chinois (mandarin) a le plus de locuteurs, la langue de Shakespeare arrive deuxième, bientôt talonnée par l’espagnol de Cervantès.

Connaître l’anglais est indispensable si vous voulez travailler dans l’informatique, les affaires, le droit, le marketing, les médias et la communication, les ressources humaines, la recherche, le tourisme… Bref c’est un atout indéniable pour votre carrière professionnelle.

Peut-être êtes-vous déjà venu en Angleterre ou en Grande-Bretagne lors de vos études ? Entre les voyages scolaires que l’on fait très jeune pour apprendre l’anglais (ou s’initier) puis les échanges linguistiques en Angleterre une fois ado et enfin les séjours linguistiques de perfectionnement une fois adulte, les occasions sont plus ou moins nombreuses.

Si vous n’avez pas eu cette chance, ne vous inquiétez pas, il n’est pas trop tard.

 

Apprendre l’anglais avec un séjour linguistique à Londres

Si vous disposez d’une période de temps réduite, faire un séjour linguistique de plusieurs semaines est une très bonne idée. Les cours basés sur l’expression et l’échange, plus que sur l’enseignement de la grammaire et conjugaison à la française, vous permettront rapidement d’acquérir les bases ou de passer des niveaux.

Pour en savoir plus, vous pouvez prendre contact avec un organisme linguistique comme EF (Education First), ce qui vous permettra de suivre des cours d’anglais à Londres pour progresser rapidement.

Plusieurs formules de formation existent selon les organismes, vous pourrez loger en famille d’accueil ou en résidence avec d’autres étudiants venant du monde entier.

Le fait d’être en immersion dans le pays, d’y rencontrer d’autres personnes motivées dans l’apprentissage de la langue, de suivre des cours avec de nouveaux professeurs permet généralement de faire des progrès significatifs.

Attention cela dit à éviter les francophones ou en tout cas à faire l’effort de ne jamais leur parler français.

 

Devenir au pair ou faire du volontariat en Angleterre

Pour celles et ceux qui recherchent à la fois à perfectionner leur anglais et à avoir une expérience professionnelle à l’étranger, là encore plusieurs solutions.

1. Pour les filles de 18 à 27 ans (bon aussi les garçons mais quand même plus pour les filles) devenir au pair est une bonne solution. Regardez plutôt : Pas plus de 25 heures de travail par semaine, le gîte, le couvert et de l’argent de poche. En échange, vous vous occuperez de jeunes enfants (pas moins de 2 ans) et de quelques tâches ménagères. Pour éviter les mauvaises surprises, passez par une agence agréée par l’organisme international : IAPA.

 

Apprendre l'anglais à Londres version joie de vivre - Photo d'Egor Gribanov.

> Apprendre l’anglais à Londres version joie de vivre – Photo d’Egor Gribanov.

 

Une autre solution est le volontariat/bénévolat.

2. Le Service Volontaire Européen (SVE) fût pendant des années une manière d’avoir une expérience de travail à l’étranger. Le principe ? Une mission civique, culturelle ou sociale, au sein d’une association ou ONG pendant une durée d’un an maximum. Tous les frais sont pris en charge : transport, hébergement, assurance santé, nourriture et même l’argent de poche. Il est trop tôt pour savoir si le Brexit va impacter ce programme européen. Pour en savoir plus sur le SVE.

3. Destiné principalement aux étudiants, jeunes diplômés ou chercheurs d’emploi, de 18 à 28 ans, le volontariat international en entreprise (VIE) est une mission ou stage au sein d’une entreprise française à l’étranger pendant 6 à 24 mois. Pour en savoir plus sur le VIE.

 

S’installer à Londres

De nombreuses Françaises et Français ont franchi le pas et sont venus s’installer à Londres pour un an ou plus. On parle de 140 000 citoyens français au Royaume-Uni (selon le recensement de 2011) dont la moitié vit dans la capitale.

Alors après entre un garçon de café venu apprendre l’anglais et goûter à la vie londonienne et le trader habitant Kensington et travaillant à la City, tous n’ont évidemment pas la même histoire. Ce qui rapproche la plupart c’est néanmoins le choix de vivre entre les deux pays, les deux cultures et les deux langues.

Si vous envisagez ce choix, il existe de nombreux sites et pages Facebook pour faciliter votre installation. Le choix du Brexit laisse planer un doute sur l’avenir bien qu’il soit peu probable qu’un changement dans les relations bilatérales entre la France et l’Angleterre ait lieu.

A savoir avant de partir et quelques conseils :

  • Sachez que les loyers à Londres sont chers, les transports en communs aussi, les salaires sont relativement plus élevés qu’en France et les aides sociales quasi inexistantes.
  • Avant votre arrivée, pensez à vous constituer un pécule, le temps de trouver un emploi.
  • Si vous doutez de votre anglais, entraînez-vous ! Regarder des séries comme Friends avec les sous titres (ou toute autre série « simple », pas The Wire par exemple) permet d’habituer son oreille et d’améliorer son vocabulaire, d’apprendre des tournures de phrases.
  • Préparez-vous à vivre en colocation. C’est le mode d’habitation d’une très grande partie des Londoniens et de la majorité des étrangers.
  • Trouvez une colocation sans francophone pour vous contraindre à parler anglais. C’est important.
  • Une fois avoir décroché un travail, continuez l’effort et fuyez la compagnie des FrançaisEs pendant vos loisirs. A Londres, vous pourrez en apprendre plus sur les cultures du monde qu’en ayant étudié l’ethnologie 5 années à la fac. Profitez-en, la vie sourit toujours aux plus curieuses et aux plus curieux.

Bon courage et bonne chance à toutes et à tous ! Vous ne regretterez pas vos efforts.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.