Coit tower à San Francisco : Vous venez pour une panoramique de SF et vous repartez avec deux histoires insolites sur une femme hors du commun et des artistes américains… socialistes.

 

Coit Tower à San Francisco à la tombée de la nuit. Photo de David Yu.
> Coit Tower à San Francisco à la tombée de la nuit. Photo de David Yu.
 

 

 

Coit Tower est une tour de style Art Deco construite en 1932 et haute de 64 m. Elle se trouve dans le quartier de Telegraph Hill à San Francisco.

La tour fût construite en béton armé non peint et conçue par les architectes Arthur Brown Jr. et Henry Howard.

 

Coit Tower à San Francisco - Photo de Tony Webster.
> Coit Tower à San Francisco – Photo de Tony Webster.
 

 

 

Vue époustouflante sur San Francisco

 

La principale raison de visiter Coit Tower, c’est biensûr sa vue incroyable sur San Francisco et sa baie. Vous verrez pêle-mêle du nord au sud :

  • La prison d’Alcatraz sur son îlot désolé,
  • Le pont du Golden Gate,
  • Fisherman’s Wharf et sa célèbre marina au Pier 39,
  • Lombard street fleurie et descendant en sinusoïdale de Russian Hill,
  • Financial district avec ses nombreux gratte-ciels.

 

Dans le projet de Brown Jr, le sommet de la tour devait accueillir un restaurant panoramique, lieu idéal pour un diner romantique. Romantique et sans équivoque, le nom de la tour permettant toute sorte de jeux de mots faciles et salaces.

A défaut vous trouverez des hublots assez étroits et pas toujours bien propres et la vue donc : Superbe.

C’est assez génial de découvrir la topographie cabossée de San Francisco avec ses nombreuses collines. L’ensemble quadrillé de rues avec des maisons rectangulaires se répétant à l’infini avec toujours ce qu’il faut de gratte-ciels ou d’églises pour casser la monotonie et empêcher la répétition d’être parfaite.

La baie est étendue et Alcatraz comme le Golden Gate sont assez loin. Munissez vous d’un bon objectif si vous venez pour la photo du siècle.

L’ascension de la tour est payante.

Vue sur le quartier de Russian Hill depuis la Coit Tower à San Francisco - Photo de Glenn Song
> Vue sur le quartier de Russian Hill depuis la Coit Tower à San Francisco – Photo de Glenn Song
Vue sur le quartier de Financial District depuis la Coit Tower à San Francisco - Photo de Stephen Edmonds
> Vue sur le quartier de Financial District depuis la Coit Tower à San Francisco – Photo de Stephen Edmonds
Vue sur la prison d'Alcatraz depuis la Coit Tower à San Francisco - Photo de Dsdugan
> Vue sur la prison d’Alcatraz depuis la Coit Tower à San Francisco – Photo de Dsdugan
Vue sur Lombard street depuis la Coit Tower à San Francisco - Photo de Pi.1415926535
> Vue sur Lombard street depuis la Coit Tower à San Francisco – Photo de Pi.1415926535

 

 

Madame Coït

 

La tour fût construite en l’honneur et avec les legs de la surprenante Lillie Hitchcock Coit.

Voici un des personnages truculents que connu San Francisco, ville du bout du monde, Eldorado et véritable aimant à personnages hauts en couleurs au 19e siècle.

Lillie (1843–1929) était l’un des personnages les plus excentriques de l’histoire de North Beach et de Telegraph Hill.

A 15 ans, elle devient la mascotte des pompiers pour les avoir aider lors d’un incendie. Non seulement elle les aida à pousser leur véhicule mais elle rameuta autant de passants que nécessaire pour gagner le haut de la colline. Elle devint pompier honoraire et sa tour est aussi dédiée aux soldats du feu souvent mis à l’épreuve dans une villes construites en bois et assises sur une faille sismique.

Lilie fumait des cigares et portait des pantalons bien avant qu’il ne soit socialement acceptable pour les femmes de le faire. C’était une joueuse passionnée qui n’hésitait pas à s’habiller en homme pour jouer et plumer ces messieurs dans les établissements leur étant réservés.

 

Lillie Hitchcock Coit à 20 ans en 1863.
> Lillie Hitchcock Coit à 20 ans en 1863.

 

 

Quand l’Amérique aurait pût devenir socialiste

 

En 1929, 4 mois après sa mort. La bourse de New-York s’effondre et commence l’une des plus graves crises financières mondiales. Faillite, chômage de masse, pauvreté, délinquance, suicide.

Pour remettre les Etats-Unis sur pied, Roosevelt élu en 1933 propose son New deal et une intervention massive dans l’économie. Les peintures murales de la Coit Tower correspondent à son volet artistique : Le Public Works of Art Project (PWAP).

Les fresques représentant «des aspects de la vie en Californie» furent peintes dans le style du réalisme social américain par 25 artistes différents, la plupart des professeurs et des étudiants de la California School of Fine Arts (CSFA) : Ralph Stackpole, Bernard Zakheim, Maxine Albro, Victor Arnautoff, Ray Bertrand, Rinaldo Cuneo, Mallette Harold Dean, Gordon Langdon, Clifford Wight, Edith Hamlin, George Albert Harris, Otis Oldfield, Suzanne Scheuer, Hebe Daum, Jane Berlandina, Frederick E. Olmsted Jr., Jose Moya del Pino et Frede Vidar…

Les artistes se sont engagés à des degrés divers en faveur de l’égalité raciale et des idées politiques de gauche et marxistes. Les travailleurs de toutes les races sont présentés sur un pied d’égalité, souvent dans les poses héroïques du réalisme socialiste, tandis que les membres blancs bien habillés des classes capitalistes profitent du fruit de leur travail.

On y trouve des références à Marx, à son Capital, aux journaux socialistes The New Masses et The Daily Worker ou encore  à la destruction d’une fresque de Diego Riviera à New-York comprenant Lénine. Diego Riviera, artiste et compagnon de Fridha Kalho à l’époque fût le mentor des artistes.

La présence d’une faucille et d’un marteau sur une fresque de la Coit Tower suscita une large polémique dans la presse, le monde politique  et les milieux d’affaires. Le symbole communiste fût effacé avant l’ouverture au public.

La plupart des peintures murales sont accessibles au public sans frais pendant les heures d’ouverture. 

 

Fresque murale de Victor Arnautoff "City Life" à la Coit Tower de San Francisco.
> Fresque murale de Victor Arnautoff « City Life » à la Coit Tower de San Francisco.
Fresque de Ralph Stackpole "Industries of California" à la Coit Tower de San Francisco.
> Fresque de Ralph Stackpole « Industries of California » à la Coit Tower de San Francisco.
Fresque de Maxine Albro à la Coit Tower de San Francisco. Photo de Sailko
> Fresque de Maxine Albro à la Coit Tower de San Francisco. Photo de Sailko

 
Fresque de William Hesthal "Railroad and Shipping" à la Coit Tower de San Francisco.
> Fresque de William Hesthal « Railroad and Shipping » à la Coit Tower de San Francisco.

 

 

Informations pratique sur la Coit Tower de San Francisco

 

La Coït Tower se trouve dans le quartier de Telegraph Hill à San Francisco.

Adresse : 1 Telegraph Hill Blvd, San Francisco, CA 94133, États-Unis
Horaires d’ouverture : D’avril à octobre de 10h à 18h, jusqu’à 17h de novembre à mars.

Tarif de la visite : 9 $. Des visites guidées de la tour et des fresques sont proposés au prix de 8$.

Site officiel : http://sfrecpark.org/Facilities/Facility/Details/Coit-Tower-290

 

Enregistrer


Coit Tower à San Francisco : Vue panoramique, femme pompier et communisme

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.