Le Golden Gate Park combine un grand parc, plusieurs jardins et quelques musées. Une visite incontournable de San Francisco. En cours d’écriture.

 

Golden Gate Park à San Francisco - Photo d'Alfred Twu
> Golden Gate Park à San Francisco – Photo d’Alfred Twu

 

L’entrée principale du Golden Gate Park se trouve à proximité du quartier « hippie » de Haight Ashbury.

C’est un espace vert d’une superficie de 412 hectares (4,5 km2, environ 5 km sur 800 mètres). C’est le plus grand parc de San Francisco

 

Quelques chiffres :

  • Longueur : 5 km
  • Largeur: 0,8 km
  • Superficie : 4,5 km2. Sa superficie dépasse celle du Central Park de New York.
  • Visiteurs : 24 millions par an – Il est le troisième parc public le plus visité des États-Unis.
  • Pistes cyclables : 10 km
  • Enclos à Bison : 1
  • Moulins hollandais : 2

 

> Le parc se prête bien à la balade ou au footing/running de jour. De nuit, le parc n'est pas conseillé.
> Le Golden Gate Park parc se prête bien à la balade ou au footing/running de jour. De nuit, le parc n’est pas conseillé.

 

 

Attractions du Golden Gate Park à San Francisco

 

Art, science naturelle et botanique au programme :

 

Le San Francisco De Young Museum, ouvert en 1921, expose des artistes américains (Hopper, Sargent, Whistler …).

 

Le conservatoire des fleurs est une serre d’inspiration victorienne, construite en 1878, l’une des plus grandes du monde. 

 

Le Jardin botanique de San Francisco avec plus de 7 500 espèces végétales.

 

La California Academy of Sciences abrite un muséum d’histoire naturelle, des aquariums, un planétarium et un cinéma 3D.

 

 

Histoire du Golden Gate Park

 

Dans les années 1860, les San Franciscains ont commencé à ressentir le besoin d’un grand parc public semblable à Central Park , qui prenait alors forme à New York .

Le Golden Gate Park a été taillé dans des dunes de sable et de rivage peu prometteuses. Conçu pour les loisirs, l’objectif sous-jacent du parc est le développement de logements et l’expansion vers l’ouest de la ville.

Le plan et la plantation ont été élaborés par Hall et son assistant, John McLaren, qui avaient fait leur apprentissage en Écosse, « qui abrite bon nombre des meilleurs jardiniers professionnels du XIXe siècle » dixit Wikipedia, les jardins botaniques d’Edimbourg et Glasgow pour confirmer.

La première étape de l’aménagement du parc a consisté à planter des arbres afin de stabiliser les dunes.

Après ce succès, McLaren a introduit 700 nouveaux types d’arbres en Californie en l’espace d’un an. En 1875, environ 60 000 arbres avait été planté dans le parc, principalement Eucalyptus globulus, pin de Monterey et cyprès de Monterey. 155 000 arbres en 1879. 

En 1903, une paire de moulins à vent de style hollandais ont été construits à l’extrême ouest du parc pour irriguer le parc et ses lacs. 

Après le tremblement de terre qui a secoué San Francisco en 1906, le Golden Gate Park est devenu un site de refuge pour beaucoup de ceux qui se sont trouvés sans abri.

Aujourd’hui, le parc est habité une 60-aine (?) de sans abris dont d’anciens militaires américains avec des syndromes de stress post-traumatique. Il est préférable de ne pas s’attarder la nuit dans le parc.

 

 

Jardin japonais de San Francisco

 

Le jardin du thé japonais (Japanese Tea Garden) a été inauguré en 1894, c’est un endroit où l’on peut méditer sous les pagodes, près des bonsaïs et des bassins. Il est le jardin japonais le plus ancien des États-Unis.

Initialement créé en tant qu’exposition de «village japonais» pour une exposition international, c’est l’horticulteur japonais Makoto Hagiwara qui reprendra le jardin puis sa fille Takano à sa mort.

En 1942, ils rejoignirent les camps d’internement des Japonais en vertu de l’ordonnance 9066. Le sentiment anti-japonais a conduit à renommer le jardin en « Jardin de thé oriental ». Le nom de jardin de thé japonais sera rétabli en 1952.

Si vous n’avez jamais visité de jardin japonais, vous allez être subjuguer par l’harmonie et la sérénité du lieu. Un vrai bonheur. 

 

Site officiel : http://japaneseteagardensf.com/

 

Temple du Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco - Photo de David Ohmer
> Temple du Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco – Photo de David Ohmer
Moon bridge du Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco - Photo de Tobias Kleinlercher
> Moon bridge du Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco – Photo de Tobias Kleinlercher
Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco - Photo de Grombo
> Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco – Photo de Grombo
Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco - Photo de Dennis Jarvis
> Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco – Photo de Dennis Jarvis
Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco - Photo de Dennis Jarvis
> Japanese Tea Garden au Golden Gate Park de San Francisco – Photo de Dennis Jarvis

 

 

 

Conservatoire des fleurs

 

Ouvert en 1879 et plus ancien bâtiment du Golden Gate Park, le Conservatoire de Fleurs est l’un des plus grands conservatoires du monde, ainsi que l’une des rares grandes serres victoriennes aux États-Unis.

Construit avec des panneaux de bois et de verre traditionnels, le Conservatoire abrite près de 1 700 espèces de plantes tropicales, rares et aquatiques.

 

Site officiel : http://conservatoryofflowers.org/

 

Conservatoire des fleurs de San Francisco au Golden Gate Park - Photo de Mikebhuang
> Conservatoire des fleurs de San Francisco au Golden Gate Park – Photo de Mikebhuang
A l'intérieur du Conservatoire des fleurs de San Francisco au Golden Gate Park.
> A l’intérieur du Conservatoire des fleurs de San Francisco au Golden Gate Park.

 

 

Jardin botanique de San Francisco

 

Le jardin botanique de San Francisco est un arboretum de 22 ha et plus de 7 500 espèces végétales.

En raison du climat unique de San Francisco et du Golden Gate Park, les plantes du jardin botanique de San Francisco proviennent d’une variété d’origines différentes : l’Afrique, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Amérique centrale et du Sud. Ces régions d’origine vont du désert au tropical.

Certaines espèces indigènes de Californie se trouvent également dans le jardin comme les séquoias

 

Site officiel : https://www.sfbg.org/

 

 
Jardin botanique du Golden Gate Park à San Francisco.
> Jardin botanique du Golden Gate Park à San Francisco.

 

 

Hippie Hill

 

À l’est des courts de tennis du Golden Gate Park, l’espace vert connu sous le nom de Hippie Hill est une pelouse en pente douce juste à côté de Kezar Drive et surplombant Robin Williams Meadow.

Hippie Hill a fait partie de l’histoire de San Francisco. En 1967, le Summer of Love a eu lieu en partie sur la colline.

À cette époque, les gens se sont réunis dans la région pour se connecter les uns aux autres grâce à de nombreuses activités, y compris la musique, la consommation de LSD et de marijuana et l’expression d’ idéaux hippies.

Des musiciens et des groupes tels que Janis Joplin , les Grateful Dead , Jefferson Airplane et George Harrison ont tous joué des spectacles gratuits pour le public à proximité.

Aujourd’hui, des cercles de tambours improvisés se forment le week-end où les gens se réunissent et remplissent la colline d’un rythme constant pendant des heures. 

 


Golden Gate park à San Francisco : Musées et jardins incontournables

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu