Ljubjlana est un attrape-coeur sans prétention : Une ville verte, décontractée, charmante, à taille humaine et à l’orthographe un peu casse-gueule. Il y a suffisamment de génie, de complexité et d’élégance pour satisfaire la curiosité et la soif de Beau même dans la plus petite capitale de l’Union Européenne. Profitez d’être en Slovénie pour en découvrir quelques facettes merveilleuses. Vous ne serez pas déçus !

Vue sur Ljubljana - Photo de Janez Kotar
Vue sur Ljubljana – Photo de Janez Kotar

Ljubljana est la capitale de la Slovénie. Elle est située au carrefour de plusieurs axes de communication aux pieds des Alpes du sud-est. Voici 10 raisons pour vous convaincre de visiter la la ville.

Distances avec les principales villes environnantes : 

  • Trieste (Italie): 100 km 
  • Piran (Slovénie) : 125 km
  • Maribor (Slovénie): 130 km 
  • Zagreb (Croatie): 140 km
  • Graz (Autriche): 195 km
  • Pula (Croatie): 205 km 
  • Trévise (Italie): 230 km
  • Venise (Italie): 240 km
  • Padoue (Italie): 280 km 
  • Vérone (Italie) : 320 km
  • Budapest (Hongrie) : 460 km

Ljubljana compte 285 000 habitants pour une superficie de 206 km2. Voici l’une des plus petites et la moins peuplée des plus récentes capitales de l’Union Européenne.

Carte de Ljubljana 

Voici une carte avec les lieux les plus intéressants, cools et sympas à découvrir lors d’un séjour en Slovénie. Vous trouverez les principaux monuments, attractions, parcs, cafés, restaurants, bars et hébergements.

Comment télécharger la carte de Ljubljana ou l’utiliser hors connexion ?

7 expériences et lieux incontournables à Ljubljana 

Voici les lieux incontournables à visiter à Ljubljana et choses à faire dans la capitale de la Slovénie.

Voici 3 lieux et expériences insolites à Ljubljana et 5 idées d’excursions dans la Slovénie tout entière à la recherche des différents paysages existants : Lac de Bled, grotte de Skocjan, station balnéaire de Piran, vallées et alpages…

Enfin des conseils pratiques pour venir ici en avion, train ou en bus, ce qui est moins compliqué qu’il n’y parait.

1. Le château de Ljubljana : Symbole, musée et belvedere

Voici l’un des emblèmes de la capitale slovène avec le dragon. 

Sur la colline stratégique dominant le carrefour de routes en contrebas, le lieu accueillit un fort avant d’être transformé en résidence des gouverneurs locaux, en baraque, arsenal, hôpital militaire et en prison. La carrière classique des construction épaisses et difficilement accessibles. Il défendit les Habsbourg des paysans slovènes et des attaques ottomanes.

Pour en apprendre plus sur l’histoire de la ville.

C’est aujourd’hui le symbole de l’indépendance slovène. Il y a plusieurs espaces d’expositions (agréables pas incontournables) avec des présentations en réalité augmentée.

Vue sur le chateau par dessus les imposants immeubles du centre historique.
Vue sur le chateau par dessus les imposants immeubles du centre historique.
Vue depuis le chateau - Photo de Mark Doliner - Licence CC BY 2.0
Vue depuis le chateau – Photo de Mark Doliner – Licence CC BY 2.0
Danse macabre dans le Chateau de Ljubjlana - Photo de Jorge Lascar -Licence CC BY 2.0
Danse macabre dans le Chateau de Ljubjlana – Photo de Jorge Lascar -Licence CC BY 2.0

Anecdote : Après 1945, une fois tombé en relative disgrâce l’architecte slovene Jože Plečnik – ayant admirablement remodelé le centre ville – avait suggéré de détruire le château pour le remplacer par un bâtiment accueillant l’Assemblée du peuple. Le Parti Communiste préféra le château.

Un joli parc entoure l’enceinte fortifiée. De là, une vue imprenable s’étend sur la ville sur les Alpes en arrière-plan. Une belle allée de marronniers espacés de bancs s’échappe des grilles du château pour offrir un coin romantique où conter fleurette et pique-niquer. La colline abrite un charmant vignoble, une chapelle et un monument en la mémoire des soulèvements paysans préludes à la lutte d’indépendance slovène.

Conseil : Gagnez la colline par la vieille ville, le sentier permet de découvrir progressivement les toits en tuile du centre historique, les clochers des églises, les constructions modernes et enfin à l’horizon les reliefs plus lointains. Au passage, vous pourrez jeter un coup d’oeil indiscrets à quelques arrière-cours fleuries et découvrir quelques oeuvres de street-art. Un funiculaire est également disponible.

Ruelle de la vieille ville de Ljubjlana.
Ruelle de la vieille ville de Ljubjlana.
Allée de marronniers sur la colline du chateau.
Allée de marronniers sur la colline du chateau.

2. Place Prešeren : identité mille-feuilles

Le cœur de la capitale se trouve au pied de la statue de Franc Prešeren d’un poète romantique, d’une église baroque et au bout d’un triple pont insolite et incongru bordé d’immeubles à l’architecture fleurie. 

Cette place est l’illustration des influences parcourant l’identité du pays. Le poète malheureux en amour écrivit en allemand et en slovène, l’église pourrait apparaître au coin d’une rue à Rome ou ailleurs en Italie, le pont a un air de pont vénitien et les grands magasins de style Art nouveau voisins (ou de style sécession viennoise) pourraient apparaître à Budapest, Vienne ou dans n’importe quelles ville d’Autriche-Hongrie.

Le triple pont est l’œuvre assez géniale de Jože Plečnik dont nous avons déjà parlé et dont nous reparlerons encore et encore tant il marqua la ville de sa vision et de son génie. Ici deux ponts furent ajoutés en 1931 en complément d’un pont plus ancien datant de 1842 pour faire face au trafic croissant…

Triple pont sur la plus belle place de la ville - Photo de Thomas Ledl - licence CC BY SA 4.0
Triple pont sur la plus belle place de la ville – Photo de Thomas Ledl – licence CC BY SA 4.0
Place Prešeren sur une carte postale d'avant 1914.
Place Prešeren sur une carte postale d’avant 1914.
Dans l'église franciscaine de Ljubjlana. Photo de Thaler Tamas - Licence CC by SA 4.0
Dans l’église franciscaine de Ljubjlana. Photo de Thaler Tamas – Licence CC by SA 4.0

3. Centre historique Mitteleuropa : Charmant et doux

Au pied de la colline du château, le centre historique s’étend sur les 2 rives de la rivière.

Ses rues pavées, ses cours secrètes, ses belles façades et ses innombrables boutiques, font du vieux centre de carte postale aussi petit soit-il, un lieu que l’on découvre avec curiosité et douceur. Mitteleuropa.

Le centre historique sur une toile de Matija Jama en 1936.
Le centre historique avec la cathédrale en arrière plan sur une toile de Matija Jama en 1936.

Visitez les cours de l’Hôtel de ville gothique où des expos gratuites se tiennent. A deux pas, la cathédrale est l’une des églises les plus importantes de la ville. 

Vous croiserez des antiquaires, des disquaires, des friperies. Les galeries sont plus nombreuses sur la rive d’en face. Nos recommandations de lieux à découvrir se trouvent sur la carte.

C’est un quartier très touristique mais agréable où flâner et faire du shopping.

Vélo et café dans le centre historique.
Vélo et café dans le centre historique.
Bar du centre historique.
Bar du centre historique.
Rue du centre ville.
Rue du centre ville.

4. Quartier des musées : Art, archéologie ou histoire naturelle

Sur le chemin en direction du parc de Tivoli se trouvent d’abord dans le centre ville des constructions Art Nouveau, Art Deco et modernistes intéressantes, puis plusieurs lieux essentiels à découvrir. 

La Galerie nationale de Slovénie (slovène : Narodna galerija) est la galerie d’art nationale de Slovénie. C’est la plus grande collection du pays avec des œuvres s’étalant du Moyen Âge au début du XXe siècle avec la grande variété de styles : Gothique, Renaissance, baroque, classique, romantique… Incontournable !

Tableau de Alexej von Jawlensky à la Galerie Nationale de Slovénie.
Tableau de Alexej von Jawlensky à la Galerie Nationale de Slovénie.
Portrait d'un vieux barbu à la Galerie Nationale par Anton Azbe.
Portrait d’un vieux barbu à la Galerie Nationale par Anton Azbe.
Tableau de Hinko-Smrekar (1919) à la Galerie Nationale slovène.
Tableau de Hinko-Smrekar (1919) à la Galerie Nationale slovène.

Le Musée d’art moderne de Ljubjlana (slovène : Moderna galerija) en face de la galerie nationale présente les œuvres d’art slovènes du 20e siècle classés par courants et périodes historiques. Les premières salles sont très fouillies, peu lisibles et agréables mais heureusement ce principe de présentation n’est pas repris ailleurs. Assez incontournable lui aussi.

Un café arty (forcément) un brin hipster, Kavarna Moderna, permet le coup de fouet nécessaire en début de journée ou fournit le cadre d’un débrief ou d’une part de gateau avant de continuer la visite.

Dans le Musée d'art moderne de Ljubjlana.
Dans le Musée d’art moderne de Ljubjlana.
"Chien" (1971) de Franc Mesaric au Musée d'art moderne .
« Chien » (1971) de Franc Mesaric.
Café Kavarna Moderna dans le Musée d'art moderne.
Café Kavarna Moderna.

Le Musée national de Slovénie (slovène : Narodni muzej Slovenije) comprend plusieurs collections : archéologie, numismatique, estampes et dessins, arts appliqués. C’est la plus ancienne institution scientifique et culturelle du pays.

Le Musée slovène d’histoire naturelle est situé dans le même bâtiment. Vous y découvrirez entre autre chose une intéressante collection de minéraux, un squelette de mammouth, des plantes alpines et des animaux empaillés.

En remontant la promenade dans le parc, vous attendrez le Château de Tivoli. Il accueille des expos d’art contemporain assez chères et pas toujours très intéressantes. 

A noter que plusieurs autres lieux d’exposition sont répartis à travers la ville (tous sont sur la carte) : 

  • Il y a le musée ethnographique et celui d’art contemporain dans le quartier de Metelkova, ancienne caserne devenu un squat autogéré et un lieux de concerts et spectacles.
  • Le musée de l’histoire de la ville propose des expos temporaires passionnantes. L’exposition permanente chronologique est un peu old school dans la forme mais fourmille d’informations intéressantes pour comprendre l’évolution de la ville.
  • En face se trouve la bibliothèque universitaire construite par… Plecnik. Un musée détaille sa construction et son bombardement pendant la 2e guerre mondiale. La visite est rapide et gratuite.
Installation de Damijan-Kracina dans le Musee de l'histoire de Ljubjlana.
Installation de Damijan-Kracina dans le Musee de l’histoire de Ljubjlana.

5. Parc de Tivoli : Promenade ou randonnée dans la ville

Le plus beau parc de la ville permet une promenade romantique ou une randonnée plus sportive de la colline boisée en face du château.

C’est au Français Jean Blanchard que l’on doit l’aménagement du parc de Tivoli. En 1813, suite aux victoires de Napoléon, Ljubljana est la capitale des provinces illyriennes françaises. Deux parcs existants autour de deux manoirs sont alors reliés au centre-ville.

Progressivement un pub et un café sont ouverts. Un étang est creusé, il servira de bassin de plaisance en été et de patinoire en hiver. Des serres seront construites, des rosiers plantés. 

La promenade Jakopič creusée par Plecnik en abattant d’anciens marronniers, parachève l’axe visuel linéaire reliant le château de Ljubljana à celui de Tivoli en passant par le triple pont, la place Prešeren et le quartier des musées.

Le premier manoir aujourd’hui Château de Tivoli accueille un lieu d’exposition et un café avec une belle terrasse dominant la promenade.

Chateau de Tivoli à Ljubljana.
Chateau de Tivoli à Ljubljana.
Dans le parc de Tivoli.
Dans le parc de Tivoli.

Derrière le château, le Bistro Švicarija est un café restaurant dans une solide bâtisse en bois inspirée des chalets suisses. 

Le 2e manoir accueille le musée de l’histoire moderne de la Slovénie. Vous y découvrirez le 20e siècle à travers les expériences dramatiques de guerres, de troubles et de changements radicaux liés à l’industrialisation et aux changements technologiques du siècle dernier.

Si vous aimez marcher, vous pourrez rejoindre l’étang koseze plus au nord à travers la crète et revenir en empruntant un autre sentier.

6. Berges de la rivière : pique-nique, castors et trésors

L’une des balades les plus apaisantes longe la rivière Ljubljanica.

La rivière se sépare en petite et en grande avant le centre ville pour se rejoindre au niveau du jardin botanique. Avant cela la “petite” serpente au pied du château à travers la vieille ville et le quartier-potager de Karkovo.

Rivière Ljubljanica à ljubjlana - Photo de Mihael Grmek - Licence CC by SA 3.0
Rivière Ljubljanica à ljubjlana – Photo de Mihael Grmek – Licence CC by SA 3.0
Sur la rivière traversant le centre de la capitale.
Sur la rivière traversant le centre de la capitale.

Au sud du centre historique, les berges aménagées en jardins sont un lieu de rencontres, de pique-niques et d’observation de castors aussi alors que la rivière est parcourue sans précipitations inutiles par les kayaks et paddles.

Curieusement, la Ljubljanica fût longtemps un site populaire de recherche pour les archéologues et les chasseurs de trésors amateurs. La rivière fût longtemps considérée comme un lieu sacré. 

Cela expliquerait les offrandes réalisées depuis l’âge de pierre jusqu’à la Renaissance par les Celtes, Romains et autres habitants des environs. Après une longue période de flou et de “pillage”. La recherche est désormais strictement réglementée.

7. Marchés en plein air et inspiré de la Renaissance

Aucune ville au passé médiéval respectable ne peut se passer d’une belle place de marché richement achalandée.

A Ljubljana, il y a une partie en plein air sur la place Vodnik. Animée, colorée et satisfaisante en soi. L’occasion de faire le plein de joie, de nutriments et de vitamines avec les fruits et légumes de saison, les fromages, miels et charcuteries locales.

Marché en plein air à Ljubjlana dans la vieille ville.
Marché en plein air à Ljubjlana dans la vieille ville.

Parce que la ville réserve de belles surprises, il y a aussi un marché couvert superbe conçu par Plecnik et situé entre le Triple Pont et le Pont du Dragon. La Halle de marché en deux parties et sur deux étages s’inspire de la Renaissance.

De grandes fenêtres donnent sur la rivière et apportent la lumière. De belles colonnades ouvrent de l’autre côté sur la place. Une loggia ouverte interrompt avec élégance et légèreté les deux bâtiments. Classe et classique.

Projet non réalisé : Entre les deux bâtiments l’architecte voulait étendre un pont couvert monumental inspiré du Rialto à Venise. Aujourd’hui d’innombrables cadenas attachés au pont sans grand caractère existant symbolisent l’amour à toute épreuve. Ou quelques chose comme ça.

Hôtels et auberges de jeunesse à Ljubljana

Voici nos suggestions d’hébergements à Ljubljana pour tous : Auberges de jeunesse, hôtels avec un bon rapport qualité/prix ou hôtels de luxe.


You are currently viewing Visiter Ljubljana , capitale de Slovénie et véritable perle à découvrir
Vue sur Ljubljana - Photo de Janez Kotar

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher sur ce site Type then hit enter to search