La Biélorussie ? Présentation rapide du pays

Quelques observations sur la Biélorussie. Je ne suis pas spécialiste du pays. Je me trompe surement sur certains trucs.

 

La Biélorussie est une immense plaine recouverte de forêts, de champs et de marécages.

> La Biélorussie est une immense plaine recouverte de forêts, de champs et de marécages.

 

 

La Biélorussie est un mélange curieux de société traditionnelle paysanne, de régime socialiste, de pays balte à l’origine – la Lituanie et la Biélorussie se confonde au moyen age (?) devenu slave suite aux influences lituaniennes, polonaises et russes.

 

La Biélorussie est parsemée des villes nouvelles, cité dortoir avec le plus pur style soviétique.

> La Biélorussie est parsemée des villes nouvelles, cité dortoir avec le plus pur style soviétique.

 

 

“Influence” est le joli mot pour dire que le territoire a été envahi et soumis. Les habitants de ses contrées étant plutôt des personnes tranquilles, cela s’est fait sans massacres ou insurrections recensées par l’Histoire.

 

Les villages biélorusses sont colorés et plein de charme.

> Les villages biélorusses sont colorés et plein de charme.

 

 

Contexte familial

 

Nous sommes allés en Biélorussie avec mon père.

Avant la seconde guerre mondiale une partie de l’actuelle Biélorussie était la Pologne. Puis Hitler. Puis Staline. Puis 1945. Les Polonais vivant sur le territoire n’appartenant plus à la Pologne eurent le choix. Partir dans l’inconnu, traverser un pays en ruine et s’installer en tant que colons sur d’anciennes terres allemandes. Breslau devenu Wroclaw et la Basse Silésie. Ou plus au nord.

 

Carte de la Pologne orientale et d'un bout de la Biélorussie.

> Carte de la Pologne orientale et d’un bout de la Biélorussie.

 

 

Partir ou rester. Devenir citoyen soviétique. Continuer à vivre sur la terre de ses aïeux quand bien même le drapeau aussi de la tête n’est plus le même. La langue. L’administration. Et voilà à peu près tout.

Une partie de ma famille est partie, une partie est restée. C’est la 2e que nous avons rencontré. Mon père pour la deuxième fois après 50 ans. Il fît alors le voyage avec son père. Et moi pour la première fois.

 

Carte de la Pologne orientale et d'un bout de la Biélorussie.

> Les vieilles photos de famille à table entre deux verres.

 

 

Cette famille que nous ne connaissions pas ou peu, nous a accueilli comme des rois.

 

La tradition d'accueil est sacrée. Un buffet avec viandes, salades, légumes crus ou cuits, charcuteries, oeufs durs... Le kompot et la wodka.

> La tradition d’accueil est sacrée. Un buffet avec viandes, salades, légumes crus ou cuits, charcuteries, oeufs durs… Le kompot et la wodka.

 

 

Aurions-nous fait autant d’efforts pour accueillir des étrangers ? En Biélorussie nous avons retrouvé ce que la Pologne a rapidement perdu après la chute du mur : La simplicité et la chaleur. Ou alors je noircis le tableau en nostalgique de la Pologne des années 1990.

Seul mon oncle parlait encore le polonais. Mon père le russe. Les jeunes générations l’anglais. De ce côté la famille est un mélange de Polonais, de Biélorusses, de Russes aussi surement.

 

 

Langue biélorusse

 

La langue biélorusse est une langue balte slavisée.

Certains diront un mélange de polonais et de russe. Parfois le mot est repris tel quel d’une langue à l’autre, parfois il est légèrement modifié, il y a des lettres propres à l’alphabet biélorusse. Enfin des mots d’autres langues (notamment l’anglais) sont repris.

Toutes les lettres sont “mouillées”. Ce qui donne une langue mélodieuse aux syllabes trainantes. Ce qui donne des chansons qui donnent envie de chialer tellement c’est beau et un peu triste aussi parfois.

 

Les roses tremières sont un des éléments du paysage des campagnes biélorusses.

> Les roses tremières sont un des éléments du paysage des campagnes biélorusses.

 

 

Le biélorusse est la langue officielle mais elle est peu utilisée en dehors du cercle de la famille et des églises. La langue administrative est le russe. La langue utilisée à l’école est le russe. La langue utilisée dans les entreprises d’état et dans les entreprises privées est le russe. Sur les étiquettes des bières produites sur place, le “i” utilisé est russe et non biélorusse.

 

 

Relations avec les voisins

 

La relation avec la Russie est donc une relation fraternelle. La relation d’un petit frère introverti et discret avec un grand frère extraverti, bruyant, excessif, flambeur, expansif. Je vous laisse deviner lequel est quoi.

La relation avec la Pologne est un peu différente. Beaucoup de Polonais vivent en Biélorussie depuis toujours. Ma famille par exemple. Jusqu’en 1939, la partie occidentale du pays faisait partie de la Pologne.

Une grande partie des tombes des cimetières catholiques sont écrites en polonais. Les prières dans les églises catholiques sont en polonais. La Pologne c’est Euro Soyouz. L’Union Européenne. Le Graal. Les Polonais (ou descendant) vivant en Biélorussie doivent passer un test de connaissance sur la Pologne pour avoir droit à un laisser-passer sans visa.

 

Cimetière dans une forêt de pins en Biélorussie.

> Cimetière dans une forêt de pins en Biélorussie.

 

 

Pour les autres venir en Europe c’est 60 euros de visa, plus une taxe écologique pour les voitures de 60 euros, plus un autre papier 60 euros. Tous les papiers coutent 60 euros. Le brainstorming sur les prix n’a pas du duré trop longtemps. En tout près de 200 euros pour venir en Euro Soyouz pendant un an. 200 euros c’est le salaire mensuel minimum.

Beaucoup ne quittent pas la Biélorussie, à moins d’aller en Russie. Où aucun visa n’est nécessaire. La Russie est un pays riche où il est possible de trouver du travail peu qualifié beaucoup mieux payé.

 

Une jolie maison en bois colorée à la campagne en Biélorussie.

> Une jolie maison en bois colorée à la campagne en Biélorussie.

 

Je ne connais pas la relation qu’entretiennent les Biélorusses avec les Lituaniens ou les Ukrainiens. Dans les deux cas, les pays furent « frères » sous l’époque d’occupation soviétique. Les Ukrainiens et les Lituaniens sont de jeunes pays avec une longue histoire, ce qui se traduit souvent par des poussées nationalistes mais pas toujours. Le bon sens paysan ou quelques chose du genre.

 

 

Une poubelle en cravate.

> Une poubelle en cravate.

 

 

Economie et niveau de vie de la Biélorussie

 

La Biélorussie est un pays pauvre vivant principalement du bois et de l’agriculture.

60% du pays est couvert de bois. Des pins et des bouleaux. Le reste des terres a été gagné sur les marécages. Il y en a toujours à l’ouest du pays.

 

La forêt occupe plus de la moitié du territoire biélorusse.

> La forêt occupe plus de la moitié du territoire biélorusse.

 

 

Niveau agriculture : Le sol est sableux et acide. Il ne retient pas l’eau et ne permet pas de tout cultiver. La pomme de terre est le légume n°1. Chou, concombre, betterave, oignon, ail, aneth. Des tomates sous serres, des poireaux parfois. Des céréales sur des parcelles à perte de vue. Toujours gérées par des kolkhozes quelques soit leur nom aujourd’hui.

 

Les champs de blé semblent sans fin.

> Les champs de blé semblent sans fin.

 

Pour les fruits, c’est fraises, framboises, groseilles (rouges, blanches, à macro), pommes, poires, myrtilles. En ville, il est peu onéreux et assez simple d’obtenir un jardin à la périphérie. 2 dollars à l’année pour une surface de 150 m carré. Tout ce compte en dollar. L’inflation est si forte que le rouble biélorusse perd régulièrement de sa valeur. A la campagne, on cultive son jardin, on nourrit ses poules, parfois son cochon, rarement sa vache.

 

Récolte du jour dans le jardin de mon oncle.

> Récolte du jour dans le jardin de mon oncle.

 

 

Peu d’industrie ou alors peu compétitive. Un peu de confection ou de manufacture mais peu vendu. La faute à la qualité ? Au prix ? A la demande ? Les entreprises de chaussures sont au chômage partielle obligatoire. Il y a du stock pour 3 mois.

L’embargo de l’Union Européene contre la Russie n’a pas fait du bien ici non plus. Je me demande d’ailleurs où est ce que cela a fait du bien. A Washington ? Les entreprises de transport n’ont plus de demandes. Les camions restent au garage. Les routiers partent travailler en Russie.

 

Devant un centre commercial à Lida en Biélorussie.

> Devant un centre commercial à Lida en Biélorussie.

 

 

Le chomage est important, notamment parmi les jeunes. Ils quittent leur terre natale à la recherche d’un emploi dans la vente ou les services. Ou ailleurs à partir du moment où ça paie. La capitale Minsk les accueillent dans des chambres trop chères. Les maisons en bois des campagnes se vident puis s’écroulent faute d’entretien. Ceux qui ont plus d’ambition quittent le pays en direction de Moscou, Varsovie, Londres ou les Etats-Unis.

 

J'adore les entrées des maisons à la campagne.

> J’adore les entrées des maisons à la campagne.

 

 

Le salaire moyen est de 300 dollars. C’est à peu près ce que touchait mon oncle dans les chemin de fers, après près de 30 ans d’ancienneté. Il gèrait une équipe de plusieurs dizaines de mécaniciens-réparateur de locomotives. Les entreprises d’état payent mal. Les entreprises privées emploient peu.

 

 

Politique et santé en Biélorussie

 

Le père de la Biélorussie, Loubachenko, invite le capital étranger à investir, mais mise à part quelques banques occidentales, personne n’a envie de lui graisser la patte.

Les prestations sociales et médicales sont intéressantes mais beaucoup attendant des changements.

Une aide à domicile c’est 8 dollars par mois. Un premier rendez-vous chez l’ostéopathe c’est 3 semaines d’attente. Un séjour aux thermes, c’est payé par l’organisation du travail. Un jardin à cultiver, 2 dollars par an.

Celle ou celui qui ne travaille pas paie l’état 200 dollars par an pour avoir accès à toutes ces prestations. Vu que le chômage touche de plus en plus de jeunes, c’est un vrai problème. D’où sortir l’argent lorsqu’on ne gagne rien ?

Bon malgré toute ces avantages sociaux, la durée de vie moyenne d’un homme est de 63 ans. L’alcool, la route, l’ennui. Au moins 3 explications possibles.

 

L'alcool n°1 est la wodka, suivi par la bière, des brandys et des alcools grecs.

> L’alcool n°1 est la wodka, suivi par la bière, des brandys et des alcools grecs.

 

 

Si quelqu’un se fait prendre avec 0,01% d’alcool, il perd son permis jusqu’à 3 ans. La Biélorussie est un pays où les gens marche droit. La plupart du temps. Certainement ni les vendredis, ni les samedis soirs.

 

Arrêt de bus en Biélorussie : Joli et propre.

> Arrêt de bus en Biélorussie : Joli et propre. Pour les horaires, il faudra repasser…

 

 

Les rues sont propres. Pas de bouteilles cassées ou de paquet de chips vides qui trainent. Pas de vandalisme. Pas ou peu de graffiti – en même temps, où acheter la peinture ? Et avec quel argent ? Pas de mégots. Rien. Propre.

 

 

Religion et identité

 

Les habitants sont athées ou chrétiens, principalement orthodoxes et catholiques. Les Juifs nombreux avant la 2e guerre mondiale, vous pouvez deviner la fin de la phrase. Les cimetières des uns se mélangent au cimetière des autres. Des églises sont séparées. Les églises orthodoxes sont richement décorées extérieur comme intérieur. Les églises catholiques sont généralement plus sobres.

 

Croix en bois devant une église catholique de Biélorussie.

> Croix en bois devant une église catholique de Biélorussie.

 

 

 

 

L’identité biélorusse est fortement liée à ses champs et à ses forêts. Vue la place occupée par la nature dans le pays, je ne serai pas surpris que les croyances païennes reviennent un jour ou qu’elles aient toujours existé.

Les gens sont très accueillant et nous sommes loin du pays policier que l’on pourrait imaginer. Je n’ai rien vu du côté “sortie”, bar, club et je n’ai vu rien de la capitale Minsk.

 

 

Voilà ce que j’ai pu apprendre en quelques jours passés en famille. C’était bon comme du bon pain.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de blog de voyage

4 réponses

  1. renaud dit :

    Merci pour ce ‘voyage’ très instructif et sans prétentions dans un coin d’ Europe très mal connu, ou supposé connu en mal, surtout.Cordialement.

  2. Samy dit :

    Bonjour, très bien résumé, ça donne envie d’y aller , très vite ! Bravo

    • Maciej Maciej dit :

      Merci, à noter qu’il est désormais possible de visiter la Biélorussie quelques jours sans visa. A vérifier mais le détail cela ferait une contrainte de moins pour y aller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *