Entre Los Angeles et San Francisco, l’ancien village de Clint Eastwood est une perle.

Côte du côté de Carmel by the sea

 

Petit village ultra ultra exclusif où Clint Eastwood fut maire de 1986 à 1988, avec de jolies petites maisons bien entretenues. Ici, tout est prosperité et richesse, et Carmel étale son opulence sur de jolies collines couvertes de pins, de cyprès et d’eucalyptus, qui descendent vers l’océan et qui finissent sur une plage. Tout est prévu pour privilégier l’ésthétisme.

C’était parti d’une bonne intention : ne pas défigurer ce village de 5000 habitants, c’est-à-dire en interdire l’accès aux franchises (comme McDo). Mais depuis, ça a dégénéré, et furent interdits les néons, les parcmètres, les panneaux publicitaires, les feux tricolores, les boîtes aux lettres. Il est interdit d’y couper les arbres, donc certains poussent sur le trottoir ou sur la plage.

Si c’est pas le paradis, ça s’en rapproche…


Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu