Owsley Stanley III : Le Pablo Escobar du LSD

En 1938, un chercheur suisse nommé Albert Hoffman découvre ce qu’il croit être un remède miracle contre la migraine. Si peu d’entre-nous connaissent le diéthylamide de l’acide lysergique, c’est parce qu’on l’appelle plus souvent LSD. Et le LSD à Frisco, c’était Oswey Stanley III.

Ingé son et mécène du Grateful Dead

> Les ours dansant, un des "logos" du Grateful dead.
> Les ours dansant, un des « logos » du Grateful dead.

Pour les plus jeunes, cette substance est au rock psychédélique ce que la weed est au reggae, le plan social aux actionnaires, l’enfant de chœur au séminariste… bref. Pour entrer dans l’histoire comme l’a fait Owsley, il suffit de savoir transformer 20 000 dollars de produits chimiques en 1,5 millions de trips d’acides de la meilleure qualité.

> Timbres de LSD

> Timbres de LSD.

Fais le compte : ça donne pas mal d’argent de poche et les coudées franches pour s’adonner à des penchants mélomanes. Car non content d’être le premier millionnaire de l’acide, celui qu’on surnomme l’Ours est aussi l’ingénieur du son, le mécène, la mascotte et le dealer attitré du Grateful Dead de Jerry Garcia.

Fournisseur de Ken Kesey

> Intérieur d'un car des Merry Pranksters
> Intérieur d’un car des Merry Pranksters

Par ailleurs, Oswley est passé à la postérité pour avoir été manager d’un groupe white soul appelé Blue Cheer, mais aussi (et surtout) le fournisseur auprès du drogue-activiste Ken Kesey et de ses Merry Pranksters, une bande de joyeux provocateurs sillonant le pays à bord d’un bus bariolé comme un trip pour vanter les mérites de l’acide.

> Affiche du film "Vol au dessus d'un nid de coucou"

> Affiche du film « Vol au dessus d’un nid de coucou ».

Ken Kesey, c’est aussi l’auteur Vol au dessus d’un nid de coucou, best seller écrit alors qu’il était gardien d’un hopital psy et cobaye volontaire de toutes sortes de tests portant sur les drogues psychotropes. Lui et oswley étaient faits pour s’entendre, y a pas de doute.

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de San Francisco !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *