Musée archeologique de Naples

Considéré comme un des plus beaux musées d’art antique au monde pour ses sculptures et ses mosaiques, le musée archéologique de Naples souffre d’une muséographie vieillote (old school diront certains).

Le musée d'archéologie de Naples avant 1914.

> Le musée d’archéologie de Naples avant 1914.

 

Le musée archéologique de Naples se trouve au nord du quartier historique de Naples, non loin du musée d’art contemporain MADRE.

Pour pallier au manque d’informations sur les œuvres et l’absence de contextualisation, achetez le programme d’exposition à 7,5 € (tout de même) ou prenez un audioguide à 4€.

Le musée gagnerait beaucoup à rendre les oeuvres plus accessibles à l’amateur non averti, à expliquer leur importance et leur intérêt. On a un peu aujourd’hui l’impression d’être pris pour plus intelligent ou plus éduqué qu’on ne l’est – ou d’être bête – en tout cas de passer à côté de l’essentiel lorsque l’on visite ce musée.

 

Salles d'expositions du musée avant 1923. Rien n'a changé depuis.

> Salles d’expositions du musée avant 1923. Rien n’a changé depuis.

 

Collection du musée d’archélogie de Naples

Les collections du musée sont réparties sur 5 niveaux :

  • Sous sol : Œuvre étrusque et égyptienne de la collection Borgia.
  • Rez de Chausée : Sculptures grecques et romaines de la collection Farnèse.
  • Niveau intermédiaire : Mosaiques de Pompéi et le Cabinet Secret avec ses œuvres érotiques.
  • 1er étage : Objets et peintures issue de fouilles du sud de l’Italie.
  • 2e étage : Divers objets et vases antiques.

Les œuvres les plus remarquables se trouvent au rez de chausée et au niveau intermédiaire. Les 1er et deuxième étages présentent pour beaucoup des objets dans les vitrines sans autres explications 🙁

 

Buste du philosophe romain Sénèque.

> Buste du philosophe romain Sénèque.

 

Rez de chausée : Taureau Farnèse et Hercule

La sculpture du « Taureau Farnèse » fût trouvé dans les thermes de Caracalla à Rome. C’est l’un des plus grand groupe sculpté de l’antiquité, certainement une copie romaine d’un original grec disparu.

Il représente la vengeance des fils d’Antiope contre Dircé, bourreau de leur mère Antiope. Attachée à un taureau indompté, elle sera réduite en pièce.

Autres pièces emblématiques, la statue d’Hercule appuyé contre sa massue recouverte d’une peau de Lion ou encore une statue d’Artémis.

 

Taureau Farnèse au musée d'archéologie de Naples. Photo de Massimo Finizio.

Taureau Farnèse au musée d’archéologie de Naples. Photo de Massimo Finizio.

 

Sculpture d'Hercule de Farnese Hercules, dessin de Goltzius

> Sculpture d’Hercule de Farnese Hercules, dessin de Goltzius.

 

Mosaique appelée

> Mosaique appelée « Carpe diem » ou « le squelette aux pichets ».

 

Niveau intermédiaire : Mosaiques d’Alexandre le Grand et portraits de femmes

Les plus belles mosaiques trouvées à Pompéi se trouvent aujourd’hui au musée archéologique de Naples. Une maquette de Pompéi réalisée après les fouilles donne une mesure de la ville détruite par l’irruption du Vésuve en -79.

 

Bout de maquette de Pompéi au musée archéologique. Photo de Dieter Cöllen

> Bout de maquette de Pompéi au musée archéologique. Photo de Dieter Cöllen

 

L’une des plus célèbres mosaïques, la « mosaique d’Alexandre » trouvée dans la maison du Faune à Pompéi représente Alexandre le Grand sur son cheval Bucéphale victorieux du perse Darius III à la bataille d’Issos.

Alexandre contraignit Darius à un combat singulier en donnant l’assaut à son char. Le roi perse en panique préféra la fuite laissant sa mère, sa femme, ses enfants et ses insignes royaux otages d’Alexandre. Les étudiants en histoire en rient encore.

Non moins exceptionnel, des portraits de femmes à la représentation quasi photographique sont également exposés. Elles témoignent du savoir faire exceptionnel des artistes de l’époque. Les mosaiques d’animaux, chats, chiens, poissons…

 

Portrait d'un couple. Photo de Jébulon.

> Portrait d’un couple. Photo de Jébulon.

 

Mosaique de la vie marine trouvée à Pompéi. Photo de Yann Forget.

>Mosaique de la vie marine trouvée à Pompéi. Photo de Yann Forget.

 

Memento mori ou la roue de la fortune. La mosaïque représente la Roue de la Fortune qui, lorsqu'elle tourne, peut faire du riche (symbolisé par l'étoffe pourpre à gauche) un pauvre, et du pauvre (symbolisé par la peau de chèvre à droite) un riche ; en effet chaque état est très précaire, la Mort est aux aguets à tout moment, et la vie tient à un fil : lorsque ce dernier rompra, l'âme (symbolisée par le papillon) s'envolera. Et tout le monde sera sur un pied d'égalité. Photo de Jébulon

> Memento mori ou la roue de la fortune. La mosaïque représente la Roue de la Fortune qui, lorsqu’elle tourne, peut faire du riche (symbolisé par l’étoffe pourpre à gauche) un pauvre, et du pauvre (symbolisé par la peau de chèvre à droite) un riche ; en effet chaque état est très précaire, la Mort est aux aguets à tout moment, et la vie tient à un fil : lorsque ce dernier rompra, l’âme (symbolisée par le papillon) s’envolera. Et tout le monde sera sur un pied d’égalité. Photo de Jébulon

 

Niveau intermédiaire : Cabinet secret (Gabinetto segreto)

Dans le registre érotique, de nombreuses statues, fresques et mosaiques sont exposées dans le cabinet secret du musée.

On y retrouve notamment Priapus, un dieu mineure de la fertilité et du pénis, affublé d’un organe démesuré. Il est représenté le sexe plus lourd sur la balance qu’un sac d’or. D’autres fresques présentes dans les bordels de Pompéi (lunapar) illustrent diverses combinaisons et positions amoureuses : du cunnilungus au triolisme, l’amour à trois. Les statues de Pan, de Satyres ou de Phallus sont assez cocasses.

Le cabinet secret a longtemps dérangé les rois, l’église catholique, puis le régime fasciste. Il est réouvert au public depuis 2000.

 

Scène érotique au musée d'archéologie de Naples.

> Scène érotique au musée d’archéologie de Naples. Photo de Carole Roddato.

Ces peintures étaient fréquemment affichées dans la salle d'attente des lunapars (ou maison close) de Pompéi.

> Ces peintures étaient fréquemment affichées dans la salle d’attente des lunapars (ou maison close) de Pompéi. Photo de Carole Roddato.

 

Informations pratiques sur le musée archéologique de Naples

Adresse : Piazza Museo 19
Heures d’ouverture : 9.00 – 19.30
Tarif de la visite : Plein tarif : 6,50 €.
Transport en commun : Metro ligne 1 arrêt Museo & Metro ligne 2 arrêt Piazza Cavour.

Site officiel : http://cir.campania.beniculturali.it/museoarcheologiconazionale

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Musées de Naples

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *