Parcs à Kyoto

Jardins et parcs, idées de balades ou suggestion de lieux où faire un pique nique. Nos plus beaux coins nature à Kyoto.

(Guide de Kyoto en cours d’écriture)

Le Jardin botanique de Kyōto (京都府立植物園)

Le jardin botanique de Kyōto s’étend sur 240 000 m2, contient environ 120 000 plantes et compte 12 000 sous-espèces de plantes différentes. C’est l’un des jardins botaniques les plus importants du Japon.

Le jardin est organisé en grands aires :

  • le jardin des bambous ;
  • l’exposition de bonsaïs ;
  • le jardin des camélias ;
  • les cerisiers ;
  • le jardin de style européen ;
  • le lit de fleurs ;
  • le jardin des hortensias ;
  • le jardin des plantes japonaises indigènes ;
  • l’étang des lotus ;
  • l’étang Nakaragi-no-Mori (arbres indigènes originaires du bassin du Yamashiro);
  • le jardin des plantes vivaces et utiles ;
  • le jardin Sunken
  • la grotte Uma.

Un café et un restaurant permettent à qui veut d’y rester pendant toute une journée.

L’entrée de certaines serres sont payantes (en plus de l’entrée dans le parc).

 

Cerisiers en fleurs

Kyoto est sans doute l’endroit le plus connu du pays pour admirer les cerisiers en fleurs, et propose un vaste choix de sites. Dans la liste officielles des 100 meilleurs endroits de fleurs de cerisier au Japon, trois se trouvent à Kyōto (Arashiyama, Daigo-ji, Ninna-ji).

L’est de Kyōto est particulièrement populaire pendant la saison des cerisiers en fleur. Une promenade de Nanzen-ji à Ginkaku-ji le long de la promenade du philosophe, bordée de cerisiers, est agréable car il y a une variété de temples et de sanctuaires auxquels s’arrêter le long du chemin. Le jardin du sanctuaire Heian, non loin du chemin du philosophe, propose des fleurs roses colorées, ce qui contraste joliment avec les fleurs blanches que vous verrez sur le chemin du philosophe. Le fameux cerisier du parc Maruyama est souvent le centre d’attention dans la soirée quand il est illuminé. Les marchands sont alignés le long du chemin qui y mène, créant une atmosphère de fête. Kiyomizu-dera et Kodai-ji ont des plages horaires étendues pendant les premiers jours de cette saison offrant aux visiteurs l’occasion de les voir la nuit, éclairés avec les arbres en fleurs. Les floraisons peuvent aussi être admirées le long de la rivière Kamogawa. Toute cette zone est littéralement en fleurs au printemps!

Dans le centre de Kyōto, la partie nord du Parc Impérial comprend un bon nombre de types de fleurs de cerisier. Le château Ni-jō organise ses propres illuminations, au cours desquelles les visiteurs peuvent se balader de nuit dans le terrain du château parmi les cerisiers en fleurs (généralement pendant 10-14 jours). Vous ne pouvez pas entrer dans le château pendant les illuminations, donc ceux qui veulent y entrer doivent le faire pendant la journée pour voir à la fois le château et les fleurs. Juste au sud de la gare de Kyoto, le terrain du temple Tō-ji a de magnifiques floraisons en dessous de l’imposante pagode.

À Arashiyama, une grande partie de la montagne s’embellit de fleurs de cerisier, tout comme la zone autour de la gare Hankyū d’Arashiyama. Pendant la journée, beaucoup de gens viennent admirer les floraisons à flanc de montagne à bord du «train romantique» qui traverse Arashiyama. La nuit, le secteur est illuminé et des stands de nourriture sont mis en place et proposent une variété de délicieuses collations.

Le nord de Kyōto a également des endroits intéressants pour les cerisiers en fleurs au sanctuaire Hirano et aux jardins botaniques de Kyoto, et une promenade à l’intérieur du large terrain de Daigo-ji dans le sud de Kyōto sera certainement mémorable quand toutes les floraisons sont à leur apogée.

 

Floraison des pruniers

Elle est moins bien connue des touristes étrangers qui ont tendance à concentrer leur attention uniquement sur la floraison des cerisiers. Pour ceux qui ont prévu de visiter Kyōto à partir de la mi-février à la mi-mars, admirer la floraison des fleurs de pruniers est une excellente alternative. Kyōto dispose de deux emplacements populaires au niveau des fleurs de prunier, tous les deux au nord de Kyōto: Kitano Tenman-gū et les jardins botaniques de Kyōto. Kitano Tenman-gū dispose d’un grand verger de pruniers (juste devant l’entrée du sanctuaire) dans lequel vous pouvez vous promener pour 600 ¥. Dans l’enceinte du sanctuaire, il y a beaucoup plus d’arbres (qu’on peut voir gratuitement). Le sanctuaire accueille même des représentations annuelles de geisha au milieu des pruniers en fleurs. Les fleurs de pruniers ont un parfum très agréablement particulier. Ces pruniers ume japonais sont en fait plus proches des abricotiers. Toutefois, une erreur de traduction faite jadis a fait que ces arbres sont appelés «pruniers» à la place.