Basilique Sainte Marie de Cracovie et la légende des 2 frères [Vieille ville]

La plus célèbre église de Cracovie : Une décoration flamboyante, des tours asymétriques et un trompetiste qui claironne à chaque heure.

 

Basilique Sainte Marie (kosciol Mariacki) de Cracovie sur une carte postale des années 1960.

> Basilique Sainte Marie (kosciol Mariacki) de Cracovie sur une carte postale des années 1960.

 

 

La basilique Sainte Marie de Cracovie se trouve sur la grande place du marché (Rynek) dans la Vieille ville de Cracovie.

Avant de devenir l’église gothique emblématique de Cracovie plusieurs légendes se mêlent à son histoire. Certainement pour la rendre plus intéressante encore.

 

 

La courte existence de l’église romane

 

Au départ, il y eu une église en bois remplacé vers 1220 par une église romane. La place du marché n’existe pas. Un cimetière entourent l’église. Les fortifications de la ville n’englobent que le chateau de Wawel et quelques bâtiments à ses pieds.

Les Mongols déferlent sur Cracovie vers 1250. Il mettront en pièce l’édifice et donneront naissance à la tradition du hejnal. Un guetteur sur l’une des tours de l’église aurait prévenu les gardes à temps pour épargner le roi, une flèche mongole lui aurait alors transpercé la gorge.

 

Basilique Notre Dame de Cracovie (Kosciol Mariacki) et les notes jouées à la trompette.
> Basilique Notre Dame de Cracovie (Kosciol Mariacki) et les notes jouées à la trompette.

 

 

De cet événement naîtra plusieurs siècles plus tard la tradition des notes syncopées jouées chaque heure depuis la plus haute tour de église sainte Marie.

 

 

L’église gothique et les frères batisseurs

 

Les fortifications ont été étendues et on a reconstruit l’église en style gothique. Le roi a sa cathédrale au château, les riches bourgeois ont leur basilique sur la place du marché.

Les deux tours n’ont pas la même taille. Ni la même forme. La légende dit que deux frères auraient rivalisé pour leur construction. Au début, la construction se déroulait aussi bien sur la tour nord que sur la tour sud. Puis l’ainé pris de l’avance et son jeune frère ne put le supporter. Alors il le tua comme c’était l’habitude au moyen age quand on était contrarié. Bien sur le tueur mourut à son tour d’un accident dans une version et d’un suicide suite à ses remords persistants dans une deuxième. Peut être que Scorcese ou De Palma pourrait en faire quelques chose.

 

Eglise Sainte Marie de Cracovie à la nuit tombée - Photo de Mbak.melb

> Eglise Sainte Marie de Cracovie à la nuit tombée – Photo de Mbak.melb

 

 

Les deux tours carrées sont achevées en 1400-1406. La plus haute (80 mètres) est coiffée d’un casque gothique pointu rappelant une couronne d’épines. On peut lui trouver une ressemblance avec l’église Notre Dame de Tyn à Prague. La tour plus basse (69 mètres) est coiffée au 16e siècle d’un heaume de style Renaissance et sert de clocher à l’église.

 

 

L’intérieur halluciné

 

Pour qui est familier des églises gothiques, l’expérience de visite correspond la plupart du temps à lever la tête et à apprécier la taille des colonnes, la hauteur du plafond et la complexité des voutes. La cathédrale Saint Guy à Prague, Santa Maria del mar à Barcelone ou la cathédrale de Séville impressionne par la taille et le savoir faire des artisans et architectes.

 
Choeur et voûte polychrome de la Basilique Notre Dame de Cracovie - Photo de Jorge Lascar

> Choeur et voûte polychrome de la Basilique Notre Dame de Cracovie – Photo de Jorge Lascar

 

 

A Cracovie, il y a en plus la couleur. Les murs et plafonds sont peints de plusieurs couleurs : bleu, or, rouge. Une vrai expérience psychédélique qu’on perdu la majorité des autres églises gothiques européennes.

 

Intérieur psychédélique polychrome de l'église Sainte Marie de Cracovie. Photo de Mariusz Cieszewski @ Flickr

> Intérieur psychédélique polychrome de l’église Sainte Marie de Cracovie. Photo de Mariusz Cieszewski @ Flickr

 

 

Le chef d’oeuvre de la basilique est le retable de Wit Stwosz, un tableau vertical couvert de sculpture en bois. Le tableau représente entre autre la mort de Marie, la mère de Jésus Christ, en présence des 12 apôtres ainsi que les moments clés de la vie de son fils. La taille imposante du retable (13 mètres de haut, 11 mètres de large ouvert), son réalisme et sa dramaturgie en font l’une des oeuvres les plus fascinantes du moyen age.

 

Retable en bois de Wit Stwosz dans la basilique Sainte Marie de Cracovie - Photo de Mariusz Cieszewski

> Retable en bois de Wit Stwosz dans la basilique Sainte Marie de Cracovie – Photo de Mariusz Cieszewski

 

 

Un orgue impressionnant et des chapelles richement décorées rappellent l’aisance des marchands de Cracovie.

Comme Mucha à Prague, des artistes du mouvement art nouveau (notamment Wyspianski) furent invités au 19e à produire des vitraux pour la Basilique. Les amateurs du modernisme apprécieront.

 

 

Informations pratiques

 

Une partie de l’église est dédiée aux personnes souhaitant prier, l’entrée est alors gratuite. La visite pour les autres est payante.

Adresse : Place du marché ou Rynek.
Horaire de visite :
De 11h30 à 18h la semaine et à partir de 14h et jusqu’à 18h les dimanches. L’église ne se visite pas pendant les cérémonies religieuses.
Horaire de messe : Une messe est célébrée à chaque heure de 6h du matin à 13h puis à 18h30.
Prix : 6 zl (environ 1,5€).

La tour se visite du 1 mai au 31 août, les mardi, jeudi et samedi de 9h à 11h30 et de 13h à 17h. L’entrée se fait du côté de la rue Florianska toutes les 20 minutes par groupe de 10.

Tarif de la visite de la tour : 5zl (environ 1,5€).

Site officiel : http://www.mariacki.com

 

Itinéraire
Dans notre itinéraire pour découvrir Cracovie en un week-end.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J’aime me perdre à la recherche d’endroits surprenants.

Plus de Monuments de Cracovie

2 réponses

  1. Hélene dit :

    Votre site est très apprécié pour préparer ma visite de Cracovie en juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *