Hejnal, hymne syncopé de Cracovie

A Cracovie, à chaque heure du jour et de la nuit retentit le son d’une trompette soudain interrompu. Cette mélodie s’appelle le hejnal. L’histoire se confond avec la légende.

 

Basilique Notre Dame de Cracovie (Kosciol Mariacki) et les notes jouées à la trompette.
> Basilique Notre Dame de Cracovie (Kosciol Mariacki) et les notes jouées à la trompette.

 

Pour quiconque revient à Cracovie, se retrouver sur la place du Rynek et entendre le hejnal pour la première fois est un moment plein d’émotions.

Le hejnal est une suite de 5 notes jouées depuis la basilique Sainte Marie à chaque heure précise dans les 4 sens cardinaux – en commençant par le sud en direction du chateau royal de Wawel.

 

 

La légende et l’histoire vraisemblable

La légende veut  que lors d’un raid mongol sur Cracovie, un guetteur sonna l’alarme avant l’arrivée des cavaliers-archers. Les portes purent être fermées à temps et la ville être épargnée. Une flèche mongole vient malgré tout franchir la gorge du brave guetteur. Et depuis en hommage à son sacrifice une mélodie entrecoupée est jouée.

Le guetteur n’a jamais sonné l’alarme depuis la basilique de Sainte Marie. Tout simplement parce qu’elle n’était alors pas construite. A l’époque où les raids eurent lieu en 1251, sur l’actuel place du rynek se trouvait une église romane moins haute et surtout en dehors des murs de la ville. L’enceinte d’alors couvrait le chateau, l’église forteresse Saint André et des maisons à ses pieds.

Le hejnal vient du mot hongrois signifiant pour « aube ». La dynastie hongroise sur le trone polonais est à l’origine de cette tradition. Chaque matin et chaque soir comme dans de nombreuses villes médievales, les portes etaient ouvertes et fermées au son du clairon. Le guetteur d’alors avaient également pour tache d’avertir d’une attaque ou d’un incendie.

Lorsque le mongols attaquèrent Cracovie, le guetteur du haut de la tour de l’église romane put avertir à temps les soldats se trouvant à plusieurs centaines de mètres. Ils fermèrent les portes et le chateau fut sauf. La taille reduite de la tour permet l’hypothèse d’une flèche meutrière tirée par un habile cavalier. L’histoire rencontre la légende.

 

Temps universel

Avant l’adoption du temps universel basé sur le méridien de Greenwich à Londres, chaque pays en Europe a cherché à établir une heure étalon. Etape essentielle pour l’organisation administrative et économique. A partir de 1838, le hejnal est devenu la mesure officielle du temps d’abord pour Cracovie et ensuite grâce a la radiodiffusion pour la Pologne tout entière.

 

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Atmosphère de Cracovie !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *