Architecture/Urbanisme : Barcelone que vous ne verrez jamais

Les projets architecturaux et urbanistiques de Barcelone que vous ne verrez pas. Article en cours d’écriture.

Transformation de la Vieille Ville de Barcelone en front de mer par Le Corbusier.
> « Plan Macia » (1932), transformation de la Vieille Ville de Barcelone en front de mer par Le Corbusier.

 

Corbusier et le plan Macia

Le Corbusier propose un plan de reconstruction du front de mer de Barcelone : Le « plan Macia » du nom du président de la Généralité de la Catalogne à l’origine de la consultation.

 

Plan de Corbusier à gauche et le Barcelone de Cerda actuel (quartier de l'Eixample).

> Plan de Corbusier à gauche et le Barcelone de Cerda actuel (quartier de l’Eixample).

Le projet Corbusier versus le Barcelone de Cerda vu du ciel.

> Le projet Corbusier versus le Barcelone de Cerda vu du ciel.

 

Dans les années 30, Barcelone est un port dont la majeure partie des habitants sont ouvriers. Les quartiers du front de mer de la Vieille ville souffrent d’insalubrité. L’hygiène étant la base de la santé morale et physique.

L’idée est donc de :

  • Détruire une partie des immeubles pour gagner en espaces verts,
  • Permettre aux bâtiments historiques de mieux ressortir,
  • Construire des grattes-ciels face à la mer pour reloger les habitants dans anciennes battisses détruites.
  • Contrôler les quartiers populaires du Gotico et surtout du Raval, connu comme le quartiers des tavernes, cabarets et maisons closes.

Le début de la guerre civile espagnol mis un terme au projet.

 

Pour en savoir plus : http://blogs.sapiens.cat/historiadorvital/2012/07/01/el-pla-macia-i-el-gatcpac/

 

Plan « Hausmannien » pour Bracelone de Rovira i Trias

Plan "Hausmannien" pour Bracelone de Rovira i Trias
> Plan « Hausmannien » pour Bracelone de Rovira i Trias.

 

En 1859, un concours pour l’extension de la ville. 13 projets sont confrontés. Sur fond de rivalité entre Madrid et barcelone : Celui d’Antoni Rovira i Trias est déclaré vainqueur à l’unanimité mais le ministère de l’aménagement du territoire impose l’exécution du plan Cerdà et la construction de l’Eixample.

Le projet d’Antoni Rovira est basé sur un maillage circulaire entourant la ville vieille. Cette proposition devait permettre une croissance radiale qui aurait permis d’intégrer de manière harmonieuse les villages alentour sur le principe de Léonce Reynaud « le tracé d’une ville est œuvre du temps plutôt que d’architecte », l’une des références architecturales de Rovira.

Le plan était structuré en 3 zones où se combinaient les différentes populations et les activités sociales. Le plan était basé sur une logique de quartiers et une hiérarchisation de l’espace et des services publics. La muraille devait être remplacée par un boulevard périphérique. L’architecte centrait son plan sur la place de Catalogne.

La trame de Rovira correspond au modèle contemporain et résidentiel en anneau mis en œuvre à Vienne et dans le plan Haussmann à Paris.

 

Plan d'agrandissement de Barcelone proposé en 1859 par Miquel Garriga i Roca.
> Plan d’agrandissement de Barcelone proposé en 1859 par Miquel Garriga i Roca.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Atmosphère de Barcelone !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *