Musée d’Anne Frank à Amsterdam : La cachette de la petite fille au journal [Jordaan]

La maison, et surtout  la cachette dans laquelle Anne Frank écrivit son célèbre journal, sont aujourd’hui un musée. Prévoyez de venir tôt ou achetez des billets coupe fil pour vous éviter une longue attente avant d’entrer.

 
Statue d'Anne Frank au Pays-Bas - © Gus Maussen

> Statue d’Anne Frank au Pays-Bas – © Gus Maussen

 

La Maison d’Anne Franck se trouve dans le quartier de Jordaan à l’ombre de l’église de Westerkerk.

 

Pour éviter les files d’attente systématiques pour les musées d’Anne Frank, van Gogh et Rijskmuseum, vous pouvez réserver vos tickets coupe fil avant de partir.

 

 

Les Frank, une famille terrée à Amsterdam

Lorsque la famille Franck fuit l’Allemagne nouvellement nazie en 1933, elle s’installe à Amsterdam, où Otto Franck ouvre une boutique d’épices. A la suite de l’invasion de la Hollande par l’Allemagne en 1940, les mesures anti-juives se multiplient, et la famille Frank se voit obligée de basculer dans la clandestinité.

Le 6 juillet 1942, Otto et Edith Franck, avec leurs deux fille Anne et Margot, ainsi qu’une autre famille, se cachèrent dans la maison, dans une cache aménagée. Un ou deux des épiciers d’Otto Frank assuraient le ravitaillement, mais tout avait été fait pour que la famille disparaisse de la circulation.

Jusqu’au jour, en 1944, où ils furent dénoncés à la police allemande, découverts et déportés pour Bergen Belsen, l’un des camps de mort nazis… Malgré plusieurs enquêtes menées après la guerre, on ne connaît toujours pas l’identité du délateur.

 

Coupe du batiment où se cachait la famille d'Anne Frank à Amsterdam.

> Coupe des batiments où se cachait la famille d’Anne Frank à Amsterdam.

 

La partie visible de l’immeuble
46 : l’entrepôt
58 : bureau privé et cuisine
68 : bureau de Viktor Kugler
74 : bureau de Miep Gies, Jo Kleiman et Bep Voskuijl
90 : dépôt

Le passage secret
98 : palier avec porte pivotante

L’annexe
108 : chambre d’Otto, Edith et Margot Frank
126 : chambre d’Anne Frank et Fritz Pfeffer
148 : salle de bain et WC
154 : chambre d’Hermann et Auguste Van Pels
170 : chambre de Peter Van Pels et grenier

 

Le Journal d’Anne Frank une adolescente enfermée

Anne Frank a décrit cette épreuve avec une sincérité et une simplicité qui bouleversa le monde dans son célèbre journal intime. Publié dés 1947, et traduit en prés de 60 langues, le journal décrit 25 mois passés dans le silence, l’isolement du monde, la promiscuité de ses compagnons d’infortune dans cet abris dont l’entrée était dissimulée par une bibliothèque.

 

Musée d'Anne Frank , le plus visité d'Amsterdam © Dietmar Rabich

> Musée d’Anne Frank , le plus visité d’Amsterdam © Dietmar Rabich

 

Après la déportation de la famille, la maison est restée telle quelle. Otto Frank, seul survivant de la famille, puisant l’énergie du surprenant succès mondial du journal de sa fille, lui qui ne voulait que le publier comme un témoignage de la Shoah. Il fait alors tout pour empêcher la démolition de la maison, et parvient à en faire un musée au début des années 60.

La visite permet de se rendre compte de la difficulté que devait être la vie dans un espace si restreint, mais si l’on suffoque, ce n’est pas à cause de l’étroitesse des lieux, mais ce sentiment d’enfermement et d’oppression n’est que magnifié par le dépouillement de ce lieu ou deux familles vécurent pendant plus de 2 ans…

 

Exposition dans le musée d'Anne Frank à Amsterdam

> Exposition dans le musée d’Anne Frank à Amsterdam

 

On découvre chaque pièce accompagnée d’extraits du Journal écrites sur le mur, ce qui nous permet d’avoir son impression en même temps que nous découvrons le lieu. L’histoire de la famille est racontée par les différents documents historiques, les photos, les objets, et les idoles hollywoodiennes accrochées aux murs de la chambre d’Anne Frank nous rappelle que, même si cette maison abritait la peur, elle abritait aussi la vie et du rêve.

Le Musée abrite les histoires des 8 occupants, et nous permet également de découvrir l’original du journal. La visite se termine également par une vidéo sur grand écran qui invite à un débat interactif sur la liberté d’expression, où l’on est amené à définir la limite entre la liberté d’expression et la discrimination, sujet tellement d’actualité, encore aujourd’hui…

 

Informations pratiques sur le Musée Anne Frank

Le musée d’Anne Frank est le plus visité d’Amsterdam. De longues queues se forment et l’attente peut être particulièrement longue au printemps et en été. Il est préférable de venir tôt le matin.

Adresse : Maison d’Anne Frank Prinsengracht 267
Heures d’ouverture :  Du lundi au dimanche de 9h à 19h en hiver, et 9h – 21h en été
Tarif de la visite (en 2016) : 9 euros (Plein tarif). Seuls les billets électroniques sont admis de 9h à 15h30. Des billets sont proposés à la vente à partir de 15h30.

 

Pour éviter les files d’attente systématiques pour les musées d’Anne Frank, van Gogh et Rijskmuseum, vous pouvez réserver vos tickets coupe fil avant de partir.

 

Transport en commun : Tram 13, 17
Site officiel : http://www.annefrank.org

 

Itinéraire à Amsterdam pour un week-end
Dans notre itinéraire pour découvrir Amsterdam en un week-end.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Maciej

Maciej

J'aime me perdre à la recherche d'endroits surprenants.

Plus de Musées d'Amsterdam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *